À l’image d’Emmanuel Macron annonçant un projet de loi contre le séparatisme islamiste aux lendemains de l’assassinat de Samuel Paty par un terroriste islamiste tchétchène, Gerald Darmanin et Olivier Dussopt ont, dans une interview au Monde publiée ce mercredi matin, puis sur BFM TV dans l'après-midi de la même journée, énoncé les grands principes du projet de loi immigration, annoncé pour le début d’année 2023.

Dans un exercice de style similaire, donc, à l’affaire Paty, difficile de ne pas faire le lien entre le tempo de cette interview et le meurtre sordide de la petite Lola. En invoquant un projet de loi, l’exécutif veut convaincre qu’il agit. En difficulté sur le sujet des fameuses obligations de quitter le territoire, Darmanin se défend comme il peut et met en avant les difficultés d’application : « Il y a près de 50 % des OQTF qui font l’objet de recours qui les suspendent. L’une des dispositions du projet de loi qui sera examiné début 2023 au Parlement est de fortement simplifier les procédures et de passer de douze à quatre catégories de recours, pour exécuter beaucoup plus rapidement les mesures », affirme-t-il, ce mercredi matin, au Monde. « En résumé, les OQTF ne sont pas appliquées et ce n’est jamais de leur faute », pointe le député RN de Vaucluse Hervé de Lépinau, qui fustige « un double discours permanent »

Assouplissement dur ou durcissement souple ?

En matière d’évidences, Gerald Darmanin est la réincarnation de La Palisse : « L’assassin présumé de la petite Lola, venu avec un visa étudiant pour un CAP et resté irrégulier sur notre sol pendant trois ans. Personne ne s’est demandé où était cette personne. C’est un problème. » Un problème, effectivement. Et le locataire de la Place Beauvau a récidivé, mercredi après-midi, sur BFM TV, avec ce splendide « Je ne fais pas de lien entre immigration et délinquance [...] mais ce serait absurde de ne pas constater qu'une partie des étrangers dans les grandes métropoles commettent l'essentiel, plus de la moitié des actes de délinquance ». Ne pas faire de lien tout en faisant le lien. Une savante déclinaison de l’en même temps macroniste.

Et tout est de la même facture. Tout en voulant durcir la politique migratoire, le tandem Dussopt-Darmanin veut aussi faciliter les conditions d’accueil d’une immigration professionnelle censée soulager les secteurs sous tension. Comprenez la main-d’œuvre. « Nous souhaitons, tout particulièrement dans les métiers en tension, comme ceux du bâtiment, que le travailleur immigré en situation irrégulière puisse solliciter la possibilité de rester sur le territoire sans passer par l’employeur », affirme Olivier Dussopt. Durcir la politique migratoire en facilitant l’immigration, donc… « On va revivre le sketch de la loi Séparatisme », soupire un député de l’opposition. En effet, celle-ci, rebaptisée d’ailleurs « loi confortant le respect des principes de la République », n’aura eu qu’un effet limité et aura été patiemment déconstruite et détricotée par une opposition de gauche et reniée au fur et à mesure par une majorité tétanisée à l’idée de passer pour islamophobe. Se dirige-t-on vers un scénario équivalent ? « Évidemment, nous lirons ce projet avec attention et nous l’amenderons en conséquence », prévient-on du côté du RN. Darmanin, d’ailleurs, ne les oublie pas : « S'il n'y avait plus de problème d'immigration en France, il n'y aurait plus de Front national. » Une bonne piste à étudier ? « Si la France retrouve sa souveraineté, nos concitoyens une vie libre et décente et la sécurité un rétablissement, je serai heureux de mettre la clef sous la porte », répond un député du Rassemblement national. Pas pour demain, donc.

Au fond, tout le drame de ce pays est résumé en une phrase par l’inénarrable Darmanin : « Tout étranger qui commet un acte de délinquance grave sera expulsable. » De l’intention sans action. Du verbiage sans exécution. Ménageons au premier flic de France le suspense : tous les criminels sous OQTF étaient expulsables. Le problème, c’est qu’ils n’ont pas été expulsés. Et cette carence fondamentale n’est pas fataliste ni métaphysique, elle est éminemment politique. En attendant, Darmanin promet : « Nous devons être gentils avec les gentils et méchants avec les méchants. » Cela promet.

6509 vues

2 novembre 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

49 commentaires

  1. Même si tous les migrants réguliers et irréguliers trouvaient du travail, il resterait le problème de civilisation. Le projet Darmanin aurait pour conséquence l’accroissement du nombre de musulmans en France. Il faut que les députés LR et RN s’opposent farouchement à cette loi en germination. Les Français disent NON au grand remplacement, même par des travailleurs embauchés dans des secteurs en tension. Il faut surtout former les Français (notamment ceux qui s’étiolent au RSA) afin d’obtenir une adéquation entre l’offre et la demande. ça coûte cher ! On pourrait supprimer l ‘AME et autres allocations !
    De plus, cette loi serait détournée en faveur de faux travailleurs affluant du monde entier, comme l’est le droit d’asile.
    NON, nous ne voulons pas d’un afflux d’immigrés. NON et NON !
    Concernant le refus de l’Algérie de reprendre ses ressortissants, on n’a pas encore actionné deux moyens de pression : refuser tout visa pour les étudiants algériens et refuser tout soin médical en France pour les Algériens résidant en Algérie, dont les dignitaires du régime.

  2. Ce n’est pas l’idée de trouver un échappatoire à la crise migratoire, la solution c’est de renvoyer tout ce monde chez eux. C’est nous qui payons la générosité qu’emploit le gouvernement avec nos impôts et nous ne voulons plus financer ces bouches inutiles. Que ces gens commencent à s’investir sur leur territoire et qu’ils fertilisent leurs terres. Ce sera mieux pour eux et pour nous !

  3. Puisque le sacro-saint état de droit, soi-disant inflexible et indispensable permet de diminuer le nombre de motifs de recours de 12 à 4 du jour au lendemain, pourquoi ne pas passer ce nombre de recours à zéro?
    Le fond de ma pensée c’est que Darmanin et Macron ne veulent surtout pas ralentir la submersion migratoire.
    C’est la mort dans l’âme qu’ils sont obligés d’entendre les hurlements du peuple.
    Ils nous inventent donc les « métiers sous tension », ces métiers sans la moindre qualification et qu’on trouve par douzaines dans les villes qui n’ont plus de médecins.
    Mais pensez vous ! Un système qui permet à n’importe quel immigrant sans papier et sans qualification de s’introduire légalement en France, c’est une opportunité magnifique pour ceux qui ont compris qu’augmenter le nombre de pauvres et le meilleur moyen d’enrichir les riches.

  4.  » Ménageons au premier flic de France le suspense  » , si vous pouviez une bonne fois pour toute arrêter avec ce qualificatif qui est une insulte aux policiers , ce n’est qu’un pitre .

  5. Je vais être très dure. Il faut fermer les frontières et les contrôler. Expulser TOUS les « sans papiers » et les délinquants. Sanctionner les entreprises qui emploient des « sans papiers ». Ne laisser entrer que les personnes répondant à une offre d’emploi. Je m’arrête là…Ce serait déjà bien pour commencer. Il faut aussi remettre les Français au travail et arrêter de distribuer des aides à ceux qui vivent mieux avec les indemnités et aides que ceux qui travaillent.

  6. Il n’a pas le temps de s’occuper de tous ces problèmes ..il doit verifier sa moustache tous les matins ……

  7. Et pour finir aberration de cette proposition de loi . On va « régulariser » des clandestins afin de pallier dans certains domaines d’activités , telle que la restauration, mais que fait-on de ces 5 millions de personnes en inactivité, va t-on continuer à les payer (qui pour certains en profitent à souhait) .
    Une suggestion toute personnelle : si l’Etat au lieu de financer à tort et à travers par des chèques ponctuels ou des allocations injustifiées une partie de ces inactifs , instaurait un appoint en sus du salaire proposé par un chef d’entreprise ( souvent dans l’impossibilité de payer ses salariés à sa juste hauteur) , il y aurait une attractivité dans tous ces domaines en difficulté de personnel.

  8. Je me permets également d’ajouter dans cet entretien de G. Darmanin qu’il trouve normal que des migrants arrivant clandestinement en France aient une « solde » de 205€ , mais il omet de dire qu’outre cette « manne des contribuables » ils sont logés gratis, nourris gratis, transports gratis , etc… (même le centre de la Croix Rouge y participe ) Foutaise ?? NON!! j’habite dans une bourgade frontalière avec l’Italie et bien sûr un témoin de premier plan , un turn-over d’arrivants et de départs de toutes nationalités et ce depuis des années . Arrêtons de se voiler la face.

  9. J’ai écouté avec la plus grande attention ce matin même l’entretien de G. Darmanin dans l’émission de Pascal Praud .
    Sur sa proposition de loi sur l’immigration , entre autre pour recourir à un emploi pour un immigré , il faudra qu’il subisse un « examen de français » ; j’ai eu le sourire amer car dans ma commune des enfants d’origine en majorité turque sont regroupés dans des « classes d’éducation adaptée » , de plus des bénévoles leur dispensent des cours dans diverses matières les mercredis après midi , et pourtant quand ils se rendent au stade (j’habite dans la rue qui y conduit) tous ces gamins & ados parlent exclusivement dans leur langue maternelle . Conclusion : s’il est en pratique inapplicable pour un enfant de s’adapter à la langue française quand est-il pour un adulte ? M. Darmanin nous ne vivons pas sur la même planète!!!!

  10. Darmanin me fait penser à un plombier qui vient vous « réparer » votre système de plomberie avec des tuyaux d’arrosage poreux … et qui vous donne une fourchette pour écoper les fuites d’eau et les inondations à venir ! …
    Il est grand temps que toutes ces infamies cessent au plus vite. RIEN ne changera avec cette idéologie mortifère contre la souveraineté française.

  11. Le Canard enchainé rapporte que lors du Conseil de défense du 14 octobre, Macron a déploré : »La France est le seul pays qui délivre un titre de séjour a une personne prétendant qu’elle n’a pas accès aux soins dans son pays , alors qu’elle l’a. En Allemagne les maladies qui ne sont pas considérées comme engageant un pronostic vital ne sont pas prises en charge contrairement à la France » Et Macron de conclure :  » la France ne peut pas rester le plus ouvert , le plus généreux en matière de droits par rapport aux autres pays européens ». Quand va t il dire cela en public ?
    Autre sujet abordé les reconduites à la frontière , Darmanin lui fait remarquer « ça reste encore difficile dans la mesure ou l’Algérie n’a pas repris la délivrance de laisser passer consulaire », et le ministre de l’Intérieur cite des chiffes édifiants ; 385 expulsions depuis le début de l »année, soit 2 de plus qu’en 2017, quand dans le même temps la France délivrait 77 000 visas pour les Algériens . Et c’est à peu prés pareil avec le Maroc.

  12. Le problème des OQTF est en passe d être résolu. Il suffit de remplacer le O par un P : Proposition de quitter de territoire français ou de prendre un poste de travail « en tension ». Il y aura ainsi beaucoup moins d obligation de qui tter le territoire à faire respecter et Macron pourra arborer de belles statistiques.

  13. Les français de toutes sortes (de souche, de papier etc.) ne veulent plus travailler pour une grande majorité d’entre eux !
    Si par un heureux hasard il veulent bien le faire c’est pour un salaire défiant toutes les limites du raisonnable, en fonction du travail !
    Donc nous avons besoin de main d’œuvre nous dit le patronat par l’intermédiaire de ses marionnettistes gouvernementaux, mais comme nous voulons avoir des salaires mini, nous ne pouvons le faire que comme cela, avec les clandestins, les migrants, enfin tout ce qui arrive par milliers en France. ! La français continueront à payer des « chômeurs, des RSA, et tout un tas de social) le principal est que nous cela ne nous coute le moins possible pour avoir un bénef max !

    1. Souvenons nous il y a six mois seulement de l’apprenti boulanger-pâtissier de Besançon migrant Malien en situation irrégulière,pour qui une vague de soutien s’était levée dans tout le pays et qui dès son permis de séjour et de travail accordé s’était fait la mâle, ou est-il maintenant?, travail-t-il? Plus bête (C..) qu’un français tu meurs !

      1. Vous avez parfaitement raison ! Une fois les papiers on passe au social ! Mais je sous-entendais cela.

    2. En définitive un esclavage amélioré, une sorte de retour aux sources du colonialisme toujours au profit des grosses fortunes et avec l’approbation du peuple.

    3. Il faudrait se poser la question , pourquoi avec 3 millions de chômeurs , ces boulots ne trouvent pas preneur ? Déja , se loger dans les grandes villes , ça coûte très cher et si on a un boulot au SMIC , comment faire ? Grande banlieue , 2 heures de trajet, avoir une vieille bagnole qui ne peut plus accéder au centre ville , ou Comme ces migrants à 10 dans le même studio ? Le problème est le même pour les saisonniers , comment se payer un mobil home à 1200 euros la semaine quand on est payé au SMIC , c’est ça aussi la réalité. Alors , ces patrons nous disent , il nous faut des migrants ! Darmanin approuve, mais une fois régularisé , regroupement familial , donc la femme plus les gosses , et on va payer les allocs….
      Stop , à ce fausses bonnes idées. Que le gouvernement rétablisse la loi supprimée par Hollande , qui faisait que si on était entré illégalement , c’était un délit. Donc , fini les recours , les OQTF et tout le tintouin. Le Danemark ,l’a fait. Nous on attend quoi ? Macron, Darmanin , des matamores qui brassent de l’air comme les éoliennes , avec 25% de rendement.

  14. Et une fois ce talentueux personnage libéré de sa mission de ministre, il n’aurait aucun compte à rendre à la Nation ..? Comme ses complices qui s’acharnent à détruire la France, ils ne s’en sortiraient qu’avec des excuses , mea-culpa ?
    Et la morale dans tout cela ..? Je sais que cette notion importante pour les Patriotes , lui est totalement étrangère , mais on ne peut passer sous silence toutes leurs actions incroyablement néfastes pour la France

  15. Régularisation à tout-va, donc. Coup de baguette magique de nos prestidigitateur: les sans-papier et autres migrants entrés illégalement en France et qui devraient en toute logique être refoulés en leurs originelles pénates, deviennent par ce projet de loi, de simples quidams en recherche d’emplois. Magicien et acrobate à la fois, M. Darmanin. Que n’aille-t-il pas proposer ses éminents services chez Pinder ou Bouglione?

  16. J’ai bien peur que d’accepter de façons volontairement incontrôlable, le gouvernement y trouve quelque intérêts. Bien sure, ce n’est qu’un impression !

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter