Dix ans déjà. Le 2 novembre 2012, , collectif d’associations opposées à la légalisation du mariage homosexuel, voyait le jour. Une décennie plus tard, alors que le combat semble perdu, l’association n’entend pas baisser les bras.

Jusqu’à 1,4 million de manifestants dans la rue ! Promesse de campagne de François Hollande, la légalisation du mariage homosexuel entraîne un vaste mouvement de protestation. Des centaines de milliers de manifestants battent le pavé à partir de l’automne 2012. Déclarée officiellement le 2 novembre 2012, organise son premier rassemblement quelques jours plus tard. S’ensuivent une série de manifestations, à Paris et aux quatre coins de la France, pour dire non à la loi Taubira. Moqués sur France Inter, taxés de « réac’ » et d’homophobes, ces Français, vêtus de sweats roses et bleus, tentent de défendre le modèle familial traditionnel. Mais, en dépit de l’ampleur insoupçonnée de la mobilisation, la loi ouvrant l’accès du mariage aux couples homosexuels est adoptée le 17 mai 2013. S’ensuivent – comme l’avait tragiquement prédit – l’ouverture de l’adoption plénière aux couples de même sexe, la PMA sans père, la banalisation de la théorie du genre, et bientôt, sans nul doute, la légalisation de la gestation pour autrui…

Côté politique, après une influence non négligeable de Sens commun (devenu le Mouvement conservateur), la branche de La Manif pour Tous, au sein de l’UMP, au sommet des manifestations, force est de constater que l’influence du mouvement se dissipe d’année en année. Si, hier, Madeleine de Jessey, présidente de Sens commun, siégeait au sein du comité exécutif de l’UMP, aujourd’hui, les ténors des Républicains tentent, tant bien que mal, de se désolidariser de La Manif pour tous, quitte à renier leurs engagements passés. Malgré un léger regain d’influence lors de la campagne de François Fillon, Sens commun se retrouve accusé d’être à l’origine de la défaite, au premier tour, du candidat en 2017. Dix ans après, La Manif pour tous peine toujours à trouver une traduction politique. En 2022, le Mouvement conservateur, soutien d’Éric Zemmour, n'obtient aucun siège à l’Assemblée nationale.

Combat perdu, alors ? Non, assurent des membres et militants de La Manif pour tous. Si les lois passent les unes après les autres, le mouvement a indéniablement marqué le paysage français. Le sociologue Gaël Brustier, auteur d’un livre sur La Manif pour tous, parle ainsi d’un « Mai 68 conservateur ». Au-delà des défaites, La Manif pour tous peut se targuer de quelques victoires. Grâce à sa forte mobilisation, elle a permis le retrait des ABCD de l’égalité, programme diffusant la théorie du genre à l’école, en 2014, les retraits de la PMA pour les personnes trans et de la PMA post-mortem lors des débats sur la loi bioéthique 2021, ainsi que le recul sur la GPA dans ce même texte. En effet, La Manif pour tous a également réussi à faire de la gestation pour autrui (GPA) une ligne rouge à ne pas franchir. Aujourd’hui encore, que ce soit au sein du gouvernement ou à droite, beaucoup affirment encore leur opposition à la GPA. Enfin, et peut-être surtout, avec d’autres associations, La Manif pour tous peut se targuer d’avoir entretenu un climat favorable au respect des droits de l’enfant. Grâce à ces succès, un sondage de 2017 montre que près d’un Français sur deux continue de penser que La Manif pour tous est un acteur-clef du débat sur la famille.

Sur le plan culturel, aussi, La Manif pour tous peut se réjouir d'avoir largement fait prendre conscience de ce qu'est l'idéologie du genre (un pan essentiel du "wokisme", de plus en plus dénoncé désormais),d'avoir su banaliser, et dans certains cas imposer, des thématiques conservatrices, longtemps délaissées par le débat français.. Comme le résume Gaël Brustier, dans un entretien accordé à La Vie, en 2014, qui évoquait une « domination culturelle » des de La Manif pour tous. Alors que la société est traversée par de profondes anxiétés, « la gauche a à apprendre [de La Manif pour tous] ce qu’est le combat culturel », expliquait le sociologue. Selon lui, La Manif pour tous a permis de rappeler que les conservateurs « ont, eux, une vision du monde, qui va de la naissance – voire de la conception - à la mort de l'individu, voire au-delà ».

« On ne lâche rien. » Dix ans après, La Manif pour tous reste fidèle à son slogan. Le 24 novembre prochain, le mouvement appelle à manifester à Paris « contre le projet européen sur la GPA ». La Manif pour tous a beau avoir perdu des batailles, elle ne désespère pas de remporter la guerre. Car comme l’écrivait le philosophe anglais Roger Scruton, « un jour, être taxé de conservateur sera une fierté ».

6056 vues

2 novembre 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

20 commentaires

  1. Une preuve qu’en France, que si on se comporte de façon civilisée, on n’obtient rien. Les voyous, comme Hollande, ont toujours le droit de cité, et peuvent venir vomir leurs leçons de morale à la TV.

  2. Ce n’est pas La manif pour tous qui a « perdu des batailles » mais les familles françaises dans leur ensemble, LMPT a mené et continue à mener le bon combat pour la famille gardant le cap dans un environnement politique et médiatique hostile.

  3. La destruction de la cellule familiale est l’arme absolue de destruction de la cellule sociétale et donc, de la cellule nationale.
    Le Nouvel Ordre Mondial a, d’ores-et-déjà, réussi cette première manœuvre, du moins en Occident.
    Le fait que le N.O.M. persiste néanmoins à détruire systématiquement tout le reste, et dans tous les secteurs, devrait cependant commencer à faire hausser le sourcil aux plus crédules …
    Il en est de certaines « particularités » humaines comme de certaines particularités socio-économiques ultra-libérales actuelles : seules, elles ne sont pas intrinsèquement viables ! Enfin, du moins, pour ceux et celles qui souhaitent continuer à donner un sens classique, sinon sacré, à la vie !!!
    Voilà qui devraient inciter à penser que certaines « particularités humaines », bien que constantes dans toute société, gagneraient peut-être à revenir à une discrétion de meilleur aloi !

  4. C’est bien beau ces discours autour d’un échec objectif transcendé en victoire relative, le fait est que tous ces bouleversements sociétaux autour de la sexualité, les mœurs, la parentalité qui s’achète, l’inclusivité et autres escroqueries intellectuelles, sont désormais validés par la loi, et pas qu’en France. Au mieux, ce collectif ne peut prétendre que d’avoir retardé un peu les échéances avant le passage dans ce laminoir sociétal. Il faut être réaliste, ce ne sont que quelques vaguelettes sur une lame de fond. Il n’en demeure pas moins que lutter pour ses idées est toujours (ou presque toujours) respectable, comme ce fut le cas ici, et quand bien même elle était tellement à contre-courant que le but en devenait irréalisable.
    Seul espoir aujourd’hui, que ce système finisse par s’effondrer sur lui-même le jour où une certaine conscience collective se rendra compte que les vertus annoncées n’étaient en fait que des tares et que l’horizon lumineux n’était qu’une falaise.

  5. Beaucoup de manifestants. Aucun résultat. Ne pas s’étonner qu’ensuite, les gens, découragés, n’aillent plus voter. A quoi bon : légalement ou pas, leur voix ne sert à rien.

    1. il n’y a eu aucun résultat parce que ce n’était pas le bon endroit. Les français n’ont pas encore compris que c’est à Bruxelles que se prend les décision et que c’est à Bruxelles devant le parlement qu’il faut défiler. Ce décourager est la pire chose à faire. Nos dirigeants sont ravis que les gens soient découragés , ça leur permet d’avoir les mains libre et de faire ce qu’ils veulent. Plus les gens se détourneront des urnes plus se sera une aubaine pour eux. Alors allez voter bande d’imbéciles qui ne le faites plus, vous sauverez la démocratie et vous-même en retournant voter. Vous râlez ? C’est très bien de râler mais c’est insuffisant si ce n’est pas suivi d’actes comme celui de déposer un bulletin dans une urne. Ce sont les abstentionnistes les pires suivis de près par ceux qui déposent un bulletin blanc ou nul . Ce n’est pas sur du vide qu’on construit une maison.

  6. Il reste que ce sont les enfants nés de ces « familles » avec les « progrès » de la « science » qui ont grandi et qui ne vont pas tarder à demander des comptes aux apprentis sorciers qui les auront fait naître avec un parent 1 et un parent 2. Et même avec un seul parent ….

  7. Avec des patrons de la presse tels celui de BFM qui se sont permis d’acheter la GPA, de donner illégalement la nationalité à ces enfants étrangers et qui défendent cette destruction sociétale comme légitime … tout est hélas permis puisqu’à l’évidence ils sont soutenus par les bobos macronistes simples d’esprit !

    1. ce patron représente tout ce qu’il y a de plus exécrable dans la société, il est amoral et immoral.

  8. Ne nous étonnons plus de voir si de plus en plus de jeunes sont déboussolés, y compris des jeunes issus de couples tels défini depuis des millénaires. La suppression du devoir de parents de corriger un enfant physiquement après une grosse bêtise voir même par des paroles vives rend l’enfant roi. Pour procréer de façon incontournable c’est d’être un homme et une femme qui s’accouplent, c’est aussi vrais que l’eau çà mouille. Dans son génie, l’humain à trouver une parade pour celles qui refusent cet acte, ou dont il y a échec, c’est le faire de façons artificielle. Le problème c’est que l’être issu d’un père inconnu pour l’enfant, dans ses gènes, c’est un manque incontournable qui se vérifie souvent, çà déséquilibre profondément le mentale de l’enfant, un des grands facteurs avec l’enfant roi qui font que nous avons une jeunesse plus que rebelle et ce sera de plus en plus grave en les rendant inhumain. Évidement le père disparu accidentellement, est différent par le fait que la mère transmet à l’enfant sont imprégnation du malheur survenu. Faut revenir d’urgence à l’ancien temps de parents assumant leur responsabilité.

  9. Un réferendum populaire aurait dû se tenir car c’est ce que préconise notre constitution pour les changements de liberté et de société. Trop enivrés par l’exercice du Pouvoir, PS et LR ont trahis la contitution et le peuple français.
    En dehors du macronisme, qui n’est plus majoritaire à l’assemblée, les partis traitres au peuple (PS et LR) disparaissent.
    La droite (LR) est mourante et disparait au profit d’une recomposition de mouvements de droite plus sincères avec les idéaux qu’ils défendent. Patience et longueur de temps …

  10. Oui j’y étais … A souligner que lorsqu’une manifestation était interdite nous obtempérions.
    Combat d’arrière garde ..mais soutenons le ….

  11. Celui qui a cassé cet orientation du nouvel ordre mondial a la sauce US tel que l’avait prophétise Roosevelt en 1945, c’est malgré lui, Poutine. Il est L’un des grains de sable de l’affreuse mécanique mondialiste ou plutôt GLOBALISTE.

  12. Ayant participé à toutes ces manifestations il est clair que la France présente était d’allure très bourgeoise . Je pense que politiquement la manif pour tous s’est noyée dans l’affaire Fillon ce dernier ayant la même zone de chalandise. Le geste était beau, propre et sincère. Toutefois le combat contre l’hydre avec des tee shirt de couleur me semble dépassé.

  13. Nos valeurs judéo chrétiennes sont gangrénées car nous comme citoyens avons succombé aux valeurs libérales/progressistes/woke à la mode qui balayent des milliers d’années de civilisation. On fait table rase de notre histoire car on prétend pouvoir réinventer la roue. ¨Ça fait pitié.

    1. Soyons optimiste, la nature un jour reprendra dans la douleur ses droits selon ses propres lois, et là aucune manifestation ne pourra l’arrêter dans sa remise à jour.

  14. Merci de nous rafraîchir la mémoire.
    J’avais suivi l’affaire à l’époque et ces manifestations (énormes) et le mépris total du gouvernement voire une répression qui augurait parfois celle des gilets jaunes, avaient suscité ma colère et ma tristesse; en effet, comment un tel mouvement de masse n’avait pu infléchir la politique du gouvernement.
    Depuis, j’ai compris qu’il deviendrait très difficile pour le peuple de se faire entendre…
    La suite de l’histoire nous l’a prouvé avec les gilets jaunes, dans un domaine pourtant plus directement matériel.
    Seuls les black blocks gardent un pouvoir de nuisance intact… mais pour quel message ?…

    1. C’est la démonstration que malheureusement seule la violence est susceptible de faire bouger les choses. L’affaire Ukrainienne en est une nouvelle démonstration. Le jour ou le peuple décidera d’utiliser cette arme vieille comme le monde les dégâts serons énormes.

  15. A propos de la GPA, j’avoue ne plus savoir où on en est. Interdite ou pas ? Je crois me souvenir qu’un certain M. O. Fogiel, avec son mari, attendent ou ont dû avoir récemment un enfant… BV avait écrit un article à ce sujet…

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter