Projet d’actions djihadistes : un 3e adolescent de 14 ans mis en examen à Paris

Brève breve

Le jeudi 4 juillet, un adolescent de 14 ans « soupçonné d’être un partisan de l’État islamique » a été mis en examen pour avoir « participé » à des groupes de conversation sur des projets d'attentats.
Le mineur radicalisé est originaire de la Drôme. Il a été interpellé mardi 2 juillet, puis interrogé et placé en détention provisoire, comme l’indique le parquet national antiterroristes (PNAT).

Le jeune islamiste a été repéré sur les réseaux sociaux dans des groupes évoquant « divers projets d’attentat, en différents points du territoire, à des échéances plus ou moins lointaines ». Une source proche du dossier explique que des « bars, casernes, boîtes de nuit à Paris » avaient été évoqués dans les conversations.

Dans le cadre de cette même enquête, deux autres jeunes de 18 et 15 ans acquis aux thèses djihadistes ont été mis en examen mi mai pour association de malfaiteurs terroriste criminelles.

Vos commentaires

28 commentaires

  1. Mais que croyait on ? quand je pense à ces femmes et enfants  » français « qui étaient dans des camps et que l’on a fait revenir, il ne faut pas s’étonner ; il ne peut y avoir de leur part que de la haine, ils ne voudront jamais tenir pour responsable leur propre père ( et leur mère ) , c’est le B ABA de la psychologie, déplacer la responsabilité afin de ne pas souffrir et nier ! Bon, pouvons nous faire une annonce pour demander HOMME qui protège la Nation, qui protège les citoyens du pays France ?

Laisser un commentaire

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois