Pour le 31 décembre, appel à la convergence des luttes sur les Champs-Élysées !

Capture d’écran 2023-12-29 à 14.36.27

On sait que les festivités du Nouvel An sont souvent, en France, un prétexte au déchaînement de vandalisme. Chaque année, des centaines de voitures sont incendiées par des « jeunes » issus des « quartiers populaires ». C’est devenu une sorte de tradition, au point que les autorités, qui portent si mal leur nom, ne publient plus les chiffres des dégradations, de peur d’alimenter un éventuel (et stupide) concours entre les cités perdues de la République. Sur les Champs-Élysées, c’est un avant-goût de l’Apocalypse. Près de la tour Eiffel, réfugiés dans leur dérisoire cabine sous les pieds du monstre de fer, les flics attendent que ça se passe. Paris est livré aux hordes. Et ça fait des années que ça dure. Seuls les touristes semblent s'en offusquer encore.

La question palestinienne s'invite... et s'impose

Cette année - conflit israélo-palestinien oblige -, il pourrait bien y avoir une « convergence des luttes » islamo-gauchiste, sous la bannière du Hamas. C’est en tout cas ce qu’espère l’association Urgence Palestine, qui appelle « toutes et tous » à se réunir sur les Champs à 23h59, le 31 décembre. « Venez avec vos drapeaux palestiniens », est-il précisé sur l’affiche, que relaient d’ailleurs un certain nombre de comptes X. Les revendications sont désormais bien connues : « Cessez-le feu et levée du blocus immédiats/Stop au génocide/Free Palestine/Soutien à la résistance ». On peut, bien sûr, s’arrêter sur certaines d’entre elles. Par exemple l’expression « Soutien à la résistance » fait implicitement référence au discours qui assimile le Hamas à une organisation de résistance politique - qui, incidemment, posséderait une « branche armée » responsable des événements que l'on sait du 7 octobre. Un parti d'autant plus intenable que les exactions ont été patiemment documentées.

La sécession est déjà là

On ignore pour l’instant dans quelle mesure ce tract va être suivi d’effet et s'il sera suivi d'un déferlement sur la feue « plus belle avenue du monde ». Mais cet appel à tous « quartiers de France, depuis le Val-Fourré... », comme on l'entend dans une vidéo, à venir manifester pour la Palestine sur les Champs-Élysées le 31 décembre n'est-il pas une preuve que la sécession est déjà là ? Voilà donc à quoi ressemble la France que nos dirigeants ont voulue : une France qui, depuis des décennies, a renoncé à l'assimilation. Et aujourd'hui, dans ces « quartiers », on s'assimile à la Palestine. Quel échec ! Pendant ce temps, dans nos logements aveugles, nous festoierons comme avant, en montant la musique pour ne pas entendre les youyous et les mortiers d’artifice. Oui, la sécession est déjà là.

Arnaud Florac
Arnaud Florac
Chroniqueur à BV

Vos commentaires

48 commentaires

  1. C’est l’occasion ou jamais pour DARMANIN de marquer un point avec environ 46 000 personnes pour SECURISER la France pour la fin d’année, c’est suffisant pour faire un ramassage massif de ces pro-palestiniens et les expédier aussitôt en Palestine (à vol d’oiseau, c’est pas grand chose) se battre aux côtés des forces terroristes du Hamas contre ISRAËL ainsi, ils seront dans le vif du sujet et pourront s’honorer un jour d’avoir participé à ce conflit.

  2. J’espère bien que tous les moyens seront mis pour interdire ce rassemblement d’étrangers. Et il faut prévoir les moyens les plus durs, LBD et grenades. Il n’y a pas d’autre moyen. L’armée devra être présente. Ce serait inadmissible que l’on voit un seul drapeau qui ne soit pas français.

  3. Mais non, mais non, Monsieur Florac! Festoyez tranquillement, bonnes gens, car les manifestations seront interdites le 31 décembre, ainsi que les incendies de voitures! De quoi vous rassurer, non? Et de vous entre-souhaiter une bonne année 2024 qui s’annonce très …prometteuse! Notamment à Paris.

  4. Avec les Patriotes et les identitaires, pas de quartier pas de retenue, les coups pleuvent. La trique, le bidule, la gomme à effacer le sourire sont chauffés à blanc. Le guignol Darmanin avait bien interdit les manifs en faveur de la Palestine mais a molli quand des factieux ont nargué les autorités. Comme les autres, il craint le racisme Donc demain, mansuétude, tolérance faiblesse seront de mise.

  5. Beaux préparatifs de « fête » : 6 000 policiers, 37 500 militaires sur le terrain face à ce qui pourrait être la manifestation (interdite !) la plus violente de l’année. Sont « convoqués » les résidents des « quartiers », armés de drapeaux palestiniens : est-ce conforme à nos habitudes festives françaises ? à notre culture ? à nos croyances ? à notre constitution ? Qu’en pensent la ministre de la culture ? le ministre de l’intérieur ? la première ministre ? Cela va-t-il inspirer l’orateur de dimanche 20 heures que, comme beaucoup d’amis et sympathisants souverainistes, je n’écouterai pas.

  6. Qu’attendent nos gouvernants pour mettre devant la justice tous ces prêcheurs de haine ? plus facile de dissoudre des groupuscules qui ne menacent personne ! Nous allons droit vers un éclatement de notre démocratie mais le livre de Macron en 2016 avait pour titre « Révolution » … nous y allons gaillardement sans mesurer les dégâts .

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois