De temps en temps, je le confesse, j’écoute Inter. Pas par masochisme, mais pour renouveler mon étonnement admiratif devant l’ingéniosité de ce média capable d'instiller de la propagande, même dans un documentaire sur la reproduction de la mouche bleue.

Ce samedi, à midi, une pépite ! Sept minutes sur un certain Daniel Conversano, Français exilé en Roumanie, d’où il animerait une sorte de secte raciste et suprémaciste blanche assumée. Inter le classe évidemment dans « la fachosphère », histoire de faire comprendre tout de suite à l’auditeur qu’entre ce fêlé et , CNews ou Boulevard Voltaire… il n’y a pas loin.

Selon la radio d’État, le groupe serait surtout soucieux, « pour la permanence de la race blanche », de former les enfants à son idéologie, ce qui suppose de les concevoir par « des rencontres dans la vie réelle en France, avant d’aller un jour peut-être dans la rue, avant d’avoir un jour peut-être les clés de l’Élysée via certain candidat politique […] ». À la radio, on ne sait pas si ces derniers mots sont au pluriel, mais pas besoin de vous faire un dessin, Mélenchon ne risque pas d’être dans le lot !

Plus effrayant encore, les adeptes du gourou ne seraient plus les classiques skinheads rasés, tatoués et bas du front, mais « des médecins, des cadres, des gens qui sont vraiment CSP+, ce qui montre qu’aujourd’hui, l’extrême droite, c’est… tout le monde, […] avec, par exemple, la théorie du Grand Remplacement ou la remigration ». Au cas où on n’aurait pas compris, la cible se précise : ancien journaliste, plutôt petit et avec des lunettes…

L’extrême droite s’est tellement banalisée que la journaliste Delphine-Marion Boulle (co-auteur de Au nom de la race : bienvenue chez les suprémacistes français) a même pu rencontrer « dans la rue des gens de l’Action française ; ça a été mon cas quand j’étais étudiante en journalisme ». Beurk ! Quelle horreur, mais apparemment, la future prix Pulitzer s’est remise aussi vite de son terrifiant face-à-face avec un vendeur d’Aspects de la que BHL de son aller-retour dans les Balkans.

Heureusement que pendant la semaine qui précède les élections, les médias doivent observer une stricte neutralité…

7775 vues

2 avril 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

46 commentaires

  1. Tout sauf Jupiter .Tous ces prétendants au poste de président de la République font des promesses qu’ils ne pourront jamais tenir ,le dernier quinquennat se termine avec plus de 30% de dettes publiques. Sur 2600 milliards de dettes ,sur cette maxi dette 30% est sur nos biens propres 70 % appartiennent a des pays étrangers que même Bercy n’est capable d’identifier .
    Dans ce contexte pourquoi tous ces partis font ils de la surenchère et particulièrement les parties de gauche .

  2. Cette pauvre journaliste, Delphine-Marion Boulle, ne doit pas avoir beaucoup de culture (à part « que sais-je? »). L’eugénisme et la notion de race provient en majorité des US.
    Pourquoi n’émigre-t-elle pas dans un pays de ses rêves … Afghanistan, Qatar, Corée du Nord, … ?
    Ces gens sont fatigants … avec leur jugement de courte vue et bobo.

  3. Une chanson à chanter lors de notre victoire, à l’attention des journalistes de  » France inter »

    « Et maintenant qu’allons nous faire
    De tout ce temps que sera notre vie
    De tous ces gens que nous pigeonnèrent
    Maintenant seuls avec nos âmes impies »

    Je rêve ..
    Les faits restent les faits et sont difficilement manipulables, même pour lucifère le patron des journalistes de la maison France en ruine.

    Rien n’est plus beau que la victoire

  4. J’ai moi même écouter cette émission hier en automobile.Un petit must ,mais un classique de très mauvais gout que nous infuses France Inter depuis des lustres ,J’écoute cette radio ainsi que France Culture la radio fameuse de l’ouverture .Oui ,il faut écouter la propagande
    et parfois se pincer pour se rendre compte que on ne rêve pas et qu’avec nos impôts nous avons droit à Radio Paris du 21 siècle …

  5. Le plus désopilant est, que nous les écoutions ou pas, contraints et forcés, que nous les payons ! Avous dégoûter de La Pravda !

  6. Ce qui m’attriste le plus, c’est que ma redevance annuelle serve à entretenir ces individus.

  7. Je lis ou regarde Valeurs Actuelles, CNews et Boulevard Voltaire, et j’y ajoute Riposte Laïque.

  8. Il n’y a pas de suprémacisme blanc, il y a une supériorité des réalisations des Blancs, ce n’est pas une opinion raciste ou politique, c’est un constat historique.

  9. Il suffit d’employer les mots suivants , Patrie , Nation, Identité, Frontière , Immigration , Insécurité et , là vous faites partie de l’extrème droite !

  10. Cela n’est rien par rapport au délire et déchaînement de l’entre 2 tours. Je crains que l’on nous annonce qu’Adolphe serait en survie artificielle sur une île et qu’il servirait de cabinet conseil à M ou Z. Le problème c’est qu’il va vouloir être payé en deutchmark.

  11. On se demande pourquoi cette radio n’a pas encore supprimé le mot France de son nom ? Ca fait de Droite, non ?

    1. Mais elle a déjà très largement remplacé le mot France par celui de République…

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter