«  pour TOUT.TES ou on vole vos gosses. » C’est de l’humour, on est bien d’accord. Du second degré. Peut-être même du troisième, allez savoir. Le genre d’humour qu’on peut se permettre lorsqu’on a son rond de serviette sur le plateau de France Inter, qu’on appartient au camp du progrès et qu’on défend l’avènement d’une société résolument inclusive (on dit comme ça, aujourd’hui). Sinon ? Non. Certains ont essayé, ils ont eu des problèmes.

La photographie a été prise à Aix-en-Provence, ce samedi 10 octobre. Une banderole arborée par la contre-manif à la manifestation organisée pour s’opposer au projet de loi instituant la procréation médicalement assistée pour toutes les femmes (PMA). Comme c’est de l’humour, pas la peine d’imaginer qu’un préfet, un ministre ou un raton laveur va saisir la Justice pour provocation directe à la commission d’un acte illicite – en l’occurrence un crime. Donc, ne nous gênons pas. En plus, on est masqué, Covid-19 oblige.

En revanche, ce qui ne semble pas être de l’humour, c’est la mention « PMA pour TOUT.TES ». On pensait que la PMA, c’était pour les femmes. Les choses vont tellement vite, vous savez, on a dû rater un épisode sociétal. D’où ce « TOUT.TES » inclusif.ve, sans dout.e.s.

Et puis, plus sérieusement, à bien y réfléchir, le kidnapping, n’est-ce pas une manière comme une autre d’arracher les gosses à ce sacré déterminisme social qui fait tant de dégâts dans notre société patriarcale ? Le temps des barbes à papa est passé. Place à celui des barbes bleues. C’est de l’humour, on est bien d’accord.

À lire aussi

Jean Castex : le péquenot de service, « ça plaît »

Tiens, les gars, remuez-vous un peu et trouvez-moi un Premier ministre qui fasse province …