C’est reparti pour un tour ! La série marseillaise Plus belle la vie va faire son grand retour. Après dix-huit années de service, du 30 août 2004 au 18 novembre 2022, sur France 3, le feuilleton créé par Hubert Besson revient sur TF1. Une grande nouvelle pour les fans, mais également pour Rima Abdul-Malak. À l’occasion de l’inauguration des nouveaux studios du programme, ce mercredi 11 octobre, le ministre de la Culture s’est réjoui de ce retour au micro de BFM TV : « C’est un bonheur de se dire que ça va revenir ! » En plus de créer de l’emploi dans une région qui en a bien besoin, comme l’a souligné le ministre, certains se féliciteront sans doute qu'une telle fenêtre de propagande progressiste puisse renaître de ses cendres.

Une machine militante

Car, rappelons-le, la série ne suit pas seulement le quotidien des habitants du quartier fictif du Mistral (inspiré du Panier) sur fond d’intrigues policières, elle délivre aussi de nombreux messages. Tout au long des 4.665 épisodes diffusés à 20 h 20 sur France Télévisions, le feuilleton a éduqué ses téléspectateurs. Porte-drapeau de la communauté LGBT, il leur a appris qu’être homosexuel, c’est bien, que le mariage pour tous était une merveilleuse idée, qu’une famille avec deux papas, c’est très chouette, que la PMA et la GPA rendent les gens heureux, qu’une transition de genre à l’adolescence est un projet qui doit être soutenu, qu’il ne faut pas avoir de réticence à vivre une histoire d’amour avec une personne transsexuelle…

La série a également balayé d’autres sujets comme le racisme, la drogue, l’alcoolisme, le viol conjugal, le harcèlement, le handicap, l’immigration et même le célibat des prêtres à travers « la belle histoire » du père Luc (Guillaume Laloux) et de Mirta Torres (Sylvie Flepp). Le tout sur un ton plutôt de gauche mais surtout très militant, même si la productrice de l’émission, Michelle Podroznik, s’en défendait en 2019, dans une interview accordée au HuffPost : « On ne donne pas d’avis. On montre le pour et le contre. » Chose qui n’est pas totalement vraie, puisque les acteurs eux-mêmes reconnaissent l’influence du programme sur ses téléspectateurs. Dans les colonnes de Voici, Laurent Kerusoré, l’un des acteurs phares de la série, déclarait, en avril dernier : « Plus belle la vie a fait changer les mentalités. »

Oui, cette série diffusée quotidiennement et suivie par des millions de Français a été un véritable outil d’influence. Elle a distribué les bons et les mauvais points et a clairement pris parti à de nombreuses occasions. Elle a servi des causes, défendables ou non, et elle va continuer à le faire sur TF1. La première chaîne le sait bien : on ne change pas une équipe qui gagne. Le tournage reprend le 23 octobre avec les acteurs emblématique du feuilleton (Jérôme Bertin, Cécilia Hornus, Stéphane Henon, Léa François, Lola Marois, Joakim Latzko…) dans un premier épisode dont l’intrigue se déroulera au nouveau bar du Mistral d’Allauch et qui sera diffusé en janvier 2024. La seule différence, et non des moindres, c’est que cette fois, ce ne sont pas nos impôts qui financeront ce bourrage de mou progressiste.

23357 vues

14 octobre 2023 à 13:45

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

54 commentaires

  1. Il y a bien longtemps que je ne regarde plus TF1, ses feuilletons débiles et ses journaux à la solde du destructeur sans parler du bourrage de crâne maximum au travers des téléréalités.

  2. Sujet de discorde avec mon épouse, je l’ai regardé quelques fois pour pouvoir assurer que c’est une catastrophe !
    L’horaire de cette daube progressiste est sacré à la maison et donc c’est télé à part.
    Mon épouse me dit que cela lui permet de ne penser à rien (?) ensuite elle téléphone à sa sœur pour s’extasier ensemble sur tel ou tel personnage qui est tout sauf un acteur !
    « Pourrir la vie de famille » serait le bon titre de ce truc qui endort les cerveaux lassés de certains français…

  3. M. Arnaud Benedetti ( dernier livre : « Comment sont morts les poltiques … » ) a publié un article dans Le Figaro le 28 septembre, expliquant que le progressisme en place actuellement allaient de concert avec le wokisme. L’un se servant de l’autre en particulier… Détruire pour remplacer. Inutile de chercher plus avant !

  4. Jamais vu ce feuilleton . Rien que le titre, ne me donne pas envie . En général , je ne regarde ni la « une »ni les chaînes publiques . Et pourtant je paye ..

  5. Cessez de regarder les chaines comme TF1, A2, FR3 et les autres. Allez sur C News, seule chaine qui n’a encore pas quitté le réalisme.

  6. Encore une fabrique de destructions massives des valeurs. De beaux exemples à suivre pour familles et jeunesses. C’est indéniable le bateau coule et c’est trop tard.

  7. Je ne risque pas d’être pollué. Je n’ai jamais regardé cette série. Je ne peux donc pas la commenter. Mais ce qui est sûr, depuis 15 ans, je ne regarde plus aucune production française, sans exception. Les raisons ? Je n’ai pas besoin de subir une moraline manipulatrice, de supporter l’exposition de concepts qui ne sont que propagande camouflée, incitations à déviances. « Bourrage de mou » comme disent certains. Je suis loin d’être un puritain mais je tiens à ma propre personnalité , celle qui m’a été léguée par la famille.

  8. L acteur phare affirme que « plus belle la vie » a changé les mentalités excusez moi monsieur l acteur phare de vous contredire mais cette série n a pas changé la mienne car jamais au grand jamais je n’ai regardé cette daube télévisuelle

  9. Jamais vu un seul épisode de cette chose, parangon du wokisme… et ce n est pas près d arriver…

  10. Balzac nous expliquais en 1840 entre autre sur le sujet du pouvoir que la presse est en France un quatrième pouvoir dans l’État mais tout évolue à présent avec les médiats principalement du gouvernement çà s’élargit. Des millions d’auditeurs bonne affaire.

  11. « le bourrage de mou reprend, sur TF1 » nous dit le titre. Il aurait fallu dire « continue et augmente sur tf1 » !
    Je n’ai jamais regardé ce « truc », comme beaucoup d’autres du même acabit ! Mais chacun son « truc ».
    Je pense que ce « bourrage de crâne » comme dit le titre n’est pas fait pour les personnes âgées ou alors très peu. Mais il est fait pour un public beaucoup plus « réceptif » à ce genre de chose. Les évènements actuels nous en donnent la preuve par le comportement des français face au terrorisme.

Les commentaires sont fermés.