[PEOPLE] Du nouveau chez Harry et Meghan : Just call me Sussex

©Shutterstock
©Shutterstock

Cela vous avait peut-être échappé, mais on a appris que le prince Harry et Meghan Markle ont changé le nom de leurs enfants Archie et Lilibet. C’est un article du Times qui a révélé l’information, le 15 février dernier. C’est grave, docteur ? Non, pas vraiment, mais ça fait passer le temps et nous fait relativiser tous les malheurs de ce monde. Chacun a ses problèmes, comme l’expliquait Micha (Laspalès), dans le sketch Seul dans la nuit à un pauvre gars racontant ses malheurs au téléphone : « Tu lis les journaux ? Regarde la princesse Anne, comme elle est malheureuse, son petit chien s’est sauvé ; on l’a jamais retrouvé. »

Donc, désormais, les enfants de Harry et Meghan s’appellent Sussex. Jusqu’à récemment, Archie et Lilibet s’appelaient Mountbatten-Windsor, comme l’avait voulu la reine Élisabeth dans les années 60, pour ses descendants ne portant pas le titre de princes britanniques. C’est, par exemple, le cas de Louise et James, enfants du prince Edward, frère puîné du roi Charles III.

Compliqué, ces changements de nom...

Pourquoi, d’ailleurs, Mountbatten-Windsor ? Compliqué. Commençons par le plus simple : Windsor. Avec la Première Guerre mondiale, le grand-père de la reine Élisabeth, le roi George V, avait changé, pour lui et ses descendants, son nom d’origine allemande, Saxe-Cobourg-Gotha, pour celui de Windsor, plus « britanniquement » présentable. Avec Windsor, on replongeait dans les origines de la monarchie anglaise, puisque cette forteresse avait été construite par Guillaume le Conquérant, ancêtre de tous les souverains britanniques depuis le Moyen Âge. Mountbatten, maintenant : traduction du nom allemand Battenberg, qui n’était pas celui du père mais de la mère du prince Philip, duc d’Édimbourg, époux de la reine Élisabeth. Pourquoi faire simple… Et si on voulait être puriste, on rappellerait que le prince Philip, né Philippe de Grèce, était en lignée patrilinéaire un Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Glücksburg. Stricto sensu, Archie et Lilibet sont des Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Glücksburg. Mais bon…

De quoi faire cesser les jérémiades de Meghan Markle...

Donc, Sussex. C’est plus court. Cette décision, prise par le « couple maudit », en première approche, si l’on se tient à la coutume, n’a rien d’anormal : les altesses royales britanniques ou leurs enfants portent le nom de l’apanage reçu du souverain. Ainsi, lorsque William et Harry étaient à l’école ou à l’armée, ils s’appelaient « Wales » (Galles), son père étant prince de Galles. Avec l’accession au trône de leur grand-père Charles, Archie et Lilibet sont désormais princes du Royaume-Uni et, en mars, 2023 Charles III leur a accordé le prédicat d’altesse royale. De quoi faire cesser les jérémiades de Meghan Markle qui pleurnichait, en mars 2021, dans le giron d’Oprah Winfrey en faisant remarquer que son fils n’avait pas de titre et que, donc, tout le monde (la famille royale, au moins), il était méchant avec eux.

Le beurre et l'argent du beurre

Mais il y a un « mais » à ce changement de nom, certes conforme à la tradition. Comme par hasard, l’annonce de ce changement de nom arrive pratiquement en même temps que le changement de nom du site du prince Harry et Meghan Markle, Archewell.com, en Sussex.com. Il leur est donc reproché d’avoir procédé à ce changement pour des raisons commerciales, en utilisant leurs titres royaux, alors même qu’ils ont renoncé à tous leurs engagements royaux. C'est vrai que « Sussex », c'est plus vendeur que « Archewell ». En clair, on leur reproche de vouloir le beurre et l’argent du beurre. Voir plus, si affinités. Selon le Times, « une source proche », non pas du dossier mais « du prince Harry », explique : « La réalité derrière le nouveau site est très simple : il rassemble le travail des Sussex et, pour la première fois, le nom du site reflète le fait que la famille partage, depuis le couronnement du roi, le même nom. C’est important pour n’importe quelle famille. Cela représente leur unification et c’est une source de fierté pour eux. » C’est beau, on dirait du Oprah Winfrey. Si vous avez cinq minutes à perdre (pas plus), comme l’auteur de ces lignes, allez jeter un œil sur ce site Sussex.com et dépêchez-vous de revenir sur BV.

Georges Michel
Georges Michel
Editorialiste à BV, colonel (ER)

Vos commentaires

15 commentaires

  1. On est d’abord agacé par Meghan cette parvenue qui se croit arrivée au sommet s’autorisant à en faire des tones et de plaindre en conséquence le pauvre Harry qu’elle n’en finit pas de tirer vers le bas….Au delà dela pitié qu’on peut avoir pour elle, qui – telle l’invitée d’un dîner de cons- ne perçoit pas son indécente arrogance, accrochée à un narratif médiatique qui la valorise pour l’utiliser, on lui en veut un peu de ridiculiser ainsi toutes les bergères qui se font épouser par des Princes, et on imagine l’ironie méprisante qu’elle doit susciter parmi les gens de la haute société qui eux savent très bien pourquoi elle a pu épouser Harry. Demerdez vous les Windsor, votre coup médiatique multiculturel était mal étudié….Il aurait fallu écouter le [demi] frère (euro américain) de Meghan, il vous avait prévenus, vous l’aviez fait taire….

  2. Comme vous dites, Colonel, il faut vraiment avoir du temps à perdre pour s’interesser à ces ‘nouvelles people’, rien de plus…

  3. On s’intéresse à eux, c’est du harcèlement. On les ignore, ils font tout pour se rappeler à nous. Qu’une Meghan soit devenue duchesse est quand même cocasse, quoique l’Histoire regorge de telles situations. Quant à Harry…

  4. Ces Battenberg sont de grossiers usurpateurs qui ont renversés les Stewart / Stuart Ecossais. En Ecosse même, ils usurpent le titre de Balmoral. Eric-Hartley Fletcher Mac Dowall.

  5. Il y a des informations beaucoup plus importantes à donner que les vicissitudes de ce pauvre couple qui ne connait pas les fins de mois difficiles, dont le but dans sa vie est de faire parler de lui et surtout qui n’a aucun sens de l’honneur ni de ce qu’il représente. Mais que peut on attendre d’une Meghan !!!

  6. Ça va peut être paraitre « osé » mais cette volonté de Megan de vouloir simplement se faire appeler madame Sussex ne va pas renforcer son image déjà pas bien brillante…

    • mais n’est ce pas l’apanage des personnes  » publique » ? si ces deux là s’en étaient tenus à leur désir de vivre leur vie choisie par eux, loin des médias et sans faire  » feu de tout bois » pour laver leur linge sale en publique, ils y auraient gagné en popularité et en admiration, tandis que là, forcément, ils n’inspirent que des ragots à la hauteur de ce qu’ils véhiculent eux même, normal !

  7. Profiteur , arriviste , envieux , avide de gain , ce couple coche toutes les cases . Quand à madame , aucune classe , aucune éducation et d’une jalousie . La beauté et la classe de Kate , son sourire et sa façon d’être n’ont rien de comparable avec Markle dont le visage reflète la haine et l’envie . Elle n’est pas digne de représenter la monarchie .

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois