« Quatre Algériens assassinent, violent, torturent, étouffent et égorgent Lola, une jeune Française de 12 ans de la banlieue parisienne. Personne ne mettra un genou à terre pour elle, il n'y aura pas non plus de minutes de silence, ni de manifestations, ni de condamnations de gouvernements progressistes », tweetait la députée espagnole Vox Rocío de Meer Méndez, le 17 octobre. Le lendemain, elle écrivait : « Libéraux, féministes et autres fanatiques du désordre, de la barbarie et de l'ouverture des frontières. Vous jouez un jeu macabre avec la vie des filles de l'Europe. » Et elle en remettait une louche le surlendemain : « Un meurtrier qui n'aurait jamais dû mettre les pieds sur le sol européen. L'Europe n'est pas la patrie des criminels africains, encore moins celle des psychiatres. »

La presse internationale s’est également fait l’écho de ce drame terrible, mais souvent pour relater la polémique indigne qui secoue nos politiques. Ainsi le Washington post : « L'extrême droite a rapidement saisi le meurtre de Lola comme un exemple de l'échec de la politique d'immigration française, après que la nouvelle a été annoncée que le suspect avait reçu l'ordre en août de quitter la dans les 30 jours. » Idem dans le Guardian : « La dirigeante d'extrême droite Marine Le Pen a déclaré au Parlement : "Trop de crimes sont commis par des immigrés clandestins qu'on n'a pas pu ou voulu expulser." Le Premier ministre, Élisabeth Borne, a demandé à Le Pen de "faire preuve de décence". » Il Giornale évoque « une affaire pour le moins trouble, désormais au centre du débat politique ». Bien informés, les Italiens ont appris par le Corriere della Sera que « le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a notamment été critiqué pour avoir publié un tweet sur un tout autre sujet, recommandant une pièce de théâtre au théâtre Antoine à Paris, au lieu de s'exprimer sur ce qui s'était passé dans le quartier des Buttes-Chaumont ». Mais aussi que « beaucoup d'autres, au contraire, s'en prennent à Zemmour et à l'extrême droite en les accusant d'exploiter le drame de Lola à des fins politiques ». Et les Allemands liront, dans Die Welt, qu’« entre-temps, l'affaire a également pris des dimensions politiques : selon les médias, le principal auteur présumé aurait dû être expulsé de depuis longtemps, mais cela ne s'est pas produit ». Enfin, pour le New York Post, « l'avocat du suspect, Alexandre Silva, a exprimé sa sympathie pour la famille de Lola mais a demandé aux médias de ne pas rapporter de "rumeurs" et a déclaré qu'elle était présumée innocente ».

En revanche, de même que notre presse nationale s’était émue de la mort de George Floyd en critiquant le racisme de la police, voire que des rassemblements en France s’étaient tenus pour ses obsèques, de même qu’Assa Traoré avait eu les honneurs de la une du Time, notre petite victime blanche ne suscite pas grande indignation par-delà les frontières : pas de genou à terre, ni de Lola Life Matters, le sujet est traité par la presse internationale comme un simple fait divers. L’encre a déjà beaucoup coulé sur ce sujet, ni cette pauvre enfant ni ses bourreaux ne présentaient le bon profil pour les médias. Ils ne méritent donc pas qu’on en fasse tout un plat.

14366 vues

20 octobre 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

34 commentaires

  1. L’indécence a encore été franchie par macron à travers ses propos … encore une fois prononcée hors de France … Sa suffisance et l’arrogance de ses paroles, en fait s’appliquent à lui ! Il ose parler de la mort de Lola … Il aurait dû se taire. Il est coupable par la mise en place de sa mondialisation du fracas et de l’insécurité galoppante qui sévie partout en France. Et « en même temps, il veut implanter toutes « ces chances pour la France » à travers tout le territoire français …
    Qui va être capable d’arrêter ce mondialiste européiste, la vonderlayen et tous ces politicards qui n’ont que le profit financier et l’abus de pouvoirs qu’ils pensent éternels … Sortez vos karchers démocratiques: le bulletin de vote ! Les autres en face ont d’autres méthodes mais L’Histoire de FRANCE peut aussi avoir des méthodes radicales incontrôlables par ces politicards … « Ca » commence à Nantes !

  2. Eh oui, la presse internationale exploite de manière éhontée tout événement tragique concernant des délinquants non « caucasiens », en fait des gros titres sans même se préoccuper de la réalité des faits (affaire Theo, par exemple), quitte même à couvrir des horribles mises en scène post mortem (le petit Eylan, par exemple, qui n’était pas délinquant, évidemment), mais quand la population, par le biais de ses associations ou de ses élus demandent des comptes aux autorités « légales », c’est de la récupération ! A quoi donc servent les politiques ?

  3. C’est toujours pareil avec cette gauche irresponsable qui ne sait que donner des leçons et prôner le  » Faites ce que je dis, mais pas ce que je fais…. ».
    Une gauche indécente dont l’indignation est à géométrie variable selon les victimes et les coupables…. Quelle honte !
    Et que dire de toutes ces  » artistes » de gauche, forcément …, qui se coupent une mèche de cheveux devant les caméras pour une jeune iranienne massacrée, mais ne disent pas un mot, ne font pas un geste pour cette enfant française de 12 ans, massacrée elle aussi ! Quelle inhumanité révoltante !

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter