« Saint-Denis, tout le monde descend », c’est le projet de , le candidat Spiderman à la mairie de Paris. Il veut stopper les TGV venant du Benelux et du Royaume-Uni à la capitale du 9-3 et soulager ainsi la gare du Nord.

Notre brillant mathématicien a dû faire de savants calculs sur les flux de voyageurs pour arriver à une telle conclusion.

Comment seront, ensuite, « dispatchés » les voyageurs ? Nul ne le sait encore précisément. C’est parfois un peu dangereux, le 9-3 !

Quant à l’autre marcheur, , lui, c’est la gare de l’Est, qu’il veut récupérer pour en faire un « Central Park », poumon de verdure de 30 hectares au cœur de Paris. Rien que ça !

Si les marcheurs sont obsédés par les trains, le cheval de bataille de la fille spirituelle du sapeur Camember qui fait des trous partout, Mme , c’est les bagnoles et les camions qui puent et polluent. Elle veut mettre tout Paris à la marche à pied et au vélo !

À la question de savoir comment feront les personnes à mobilité réduite pour se déplacer, elle répondra probablement que la mairie de Paris mettra à leur disposition un déambulateur à roulettes électrique avec GPS à commande vocale intégrée.

Le réseau ferré français (tout comme le réseau routier) a été conçu pour que tout parte et aboutisse à la capitale, c’est la fameuse « étoile de Legrand », du nom de l’ingénieur qui a conçu ce réseau au XIXe siècle.

La solution n’est donc pas de « bouter trains et voitures hors Paris intra-muros », c’est un problème d’aménagement du territoire beaucoup plus global.

Au-delà de l’aspect anecdotique des propositions de ces candidats, c’est toute une vision jacobine qui est en cause : règle-t-on un problème en le repoussant hors de la ville ? C’est absurde.

Et pour en revenir à Paris, même si c’est l’année du rat, l’insalubrité de la capitale me semble être un problème plus sérieux à régler que le déplacement des gares à la campagne.

Tout comme l’agressivité et l’insécurité : autrefois, c’étaient les automobilistes qui s’engueulaient, maintenant, ce sont les cyclistes, les « trottinetteurs », les piétons et autres usagers d’engins bizarres qui se bagarrent !

Rachida Dati, qui grimpe dans les sondages, serait-elle la seule candidate à avoir une boussole ?

L’avenir nous le dira !

À lire aussi

Emmanuel Macron : aussi mauvais en lettres qu’en chiffres

Bientôt, des milices de quartiers dans les territoires pour lutter contre les bandits comm…