Le ministre de l’Éducation nationale Pap Ndiaye a reçu, ce lundi 5 juin dans l'après-midi, la famille de Lindsay, la jeune fille de 13 ans qui s'est suicidée le 12 mai dernier après avoir été victime de harcèlement scolaire dans son collège.

Les parents de Lindsay, accompagnés de leur avocat Maître Pierre Dubuisson, se sont rendus dans les locaux du ministère à Paris, 24 jours après le suicide de leur enfant. Un délai qui n'a pas manqué de faire réagir : Gilbert Collard, sur Twitter, dénonce un « scandale ».

Pap Ndiaye avait déclaré, le jeudi 1er juin, sur BFM TV, que « la mort de Lindsay, son suicide » était « un échec collectif », « une tragédie pour ses proches, pour l'Éducation nationale et pour le pays, comme pour le suicide de n'importe quel jeune ». De son côté, le même jour, Maître Pierre Debuisson avait regretté, dans une conférence de presse, le manque de soutien du ministre de l'Éducation nationale.

Interrogé par l’AFP le 5 juin, l’avocat des parents de la jeune fille s’est exprimé avant de rencontrer le ministre : « Nous attendons que le ministre nous montre qu'il a bien pris conscience du degré de gravité de ce drame humain et, au-delà, du fléau que constitue le harcèlement scolaire qui gangrène tous les collèges de France. » Il souhaite « des mesures concrètes, pragmatiques destinées à enrayer ce phénomène. L'État ne doit pas continuer à rester impuissant et à fermer les yeux », dit-il.

4056 vues

05 juin 2023 à 19:28

Les commentaires sont fermés sur cette publication.