Accueil Blog Non, Koz, personne n’a le devoir moral de voter pour Macron !
Blog - Editoriaux - 1 mai 2017

Non, Koz, personne n’a le devoir moral de voter pour Macron !

Le célèbre blogueur catholique Koz vient de se fendre d’un billet expliquant pourquoi il lui était inconcevable de voter Le Pen, et pourquoi le seul choix qu’autorisait sa conscience était de voter Macron, même à contrecœur. Un article qui aurait convaincu nombre de personnes de voter pour l’héritier de Hollande. Et pourtant, que de naïveté dans ce papier !

Bien sûr, se poser la question de voter ou non pour le FN est légitime. Mais pas à travers une telle série de clichés éculés ! Ainsi, certains personnages dans l’entourage de la candidate seraient sulfureux. Soit. Mais pourquoi ne pas dire de même au sujet des soutiens de Macron, de l’effroyable Pierre Bergé à Attali, de Robert Hue à BHL ou Cohn-Bendit ? Autre cliché : le FN “charrie la haine de l’autre et la violence”. Parce que la violence, bien entendu, n’est pas du côté des gauchistes qui bloquent le périphérique nantais, qui détruisent des centres-villes lors des manifs anti-loi Travail ou qui essayent de lyncher Alain Finkielkraut sur la place de la République. Parce que, dans un pays qui accueille 200.000 étrangers par an, où les migrants s’entassent dans des camps de misère, où 95 % de ceux qui ne sont pas éligibles à l’accueil restent sur le territoire, où des terroristes venus de Syrie sèment la mort au Stade de France ou au Bataclan… vouloir rétablir des frontières serait, bien sûr, “charrier la haine de l’autre”. Fermez le ban, et vos neurones.

Mais le sommet est atteint lorsque Koz aborde les principes “non négociables” posés par Benoît XVI (respect de la vie, du mariage homme-femme, de la liberté d’éducation) dans une tentative désespérée de relativisation : d’une part, ces principes ne commanderaient nullement de voter FN (ce sur quoi nous sommes bien d’accord), et d’autre part l’équipe de Macron aurait promis que la GPA ne serait pas légalisée au cours du quinquennat… la belle affaire ! Faisons donc confiance au continuateur d’un gouvernement qui a imposé le mensonge anthropologique du mariage unisexe, qui a fixé des objectifs d’avortements aux hôpitaux et bâillonné la liberté d’expression, qui diffuse dans les écoles la théorie du genre et renvoie nos ados vers des sites semi-pornographiques, qui a volontairement brouillé les frontières de l’euthanasie…

Et faisons mine d’oublier que la technique revendiquée des lobbies LGBT est celle des petits pas : d’abord le PACS, puis le mariage et l’adoption homo, puis la PMA… que Macron s’est justement engagé à étendre aux couples de lesbiennes ! Tout sera ainsi prêt pour que la mise en place de la GPA ne soit qu’une formalité pour un prochain gouvernement, qui s’émouvra de la terrible inégalité qui empêche deux hommes de s’acheter un enfant quand deux femmes peuvent le faire… on connaît la chanson. Mais pas Koz, apparemment, qui conclut : “Il est nécessaire de voter pour Macron.”

Quant à nous, laissons Koz à sa naïveté et refusons de collaborer à cette progressive descente aux enfers : dimanche prochain, pas une voix pour Macron !

À lire aussi

La Belle et la Bête… ou pas !

La Russie interdit le film "La Belle et la Bête" aux moins de 16 ans, sur la base de la lo…