Signe des temps… Ce jeudi 13 octobre a eu lieu la quatrième journée de sensibilisation des curés et des maires de la ville de Lyon sur l’insécurité montante au sein du diocèse. Car la glorieuse et ancienne Église de Lyon vit des temps troublés. Contacté au téléphone par BV, Christophe Ravinet, responsable des relations presse du diocèse, énumère les méfaits : les tags sur les murs des églises, des statues brisées, de l’argent dérobé dans les troncs dévolus à l’offrande des fidèles. Marie Laudet, déléguée générale de la chapelle de l’Hôtel-Dieu et membre du rectorat de la basilique Saint-Bonaventure, témoigne : « En février 2022, en pleine nuit, vers 2 h du matin, deux jeunes hommes ont cassé un vitrail de la basilique et sont entrés dans le bâtiment. Ils ont fait le tour des troncs et ont cassé la porte de la sacristie, décrit-elle à BV. Ils ont récupéré la quête de la messe de la journée. ». Manque de chance, ils sont tombés sur une patrouille de policiers à la sortie. Depuis, le système de sécurité de la basilique a été renforcé. Un appel aux dons a été lancé afin de récolter l’argent nécessaire à la réparation du vitrail et de la porte de la sacristie. L’assurance du diocèse a couvert une partie des frais. Mais l’insécurité demeure.

À quelques kilomètres de là, dans l’Est lyonnais, l’abbé Gaël de Breuvand, curé de la paroisse de l’Alliance et responsable des sept églises qui la composent, les a fait lui aussi équiper de systèmes de sécurité. « Nous avons mis des caméras de surveillance aux entrées et aux points sensibles : le chœur, le tabernacle et les troncs. » Il explique à BV que c’était nécessaire. « Des troncs ont été visités, j’ai moi-même surpris une personne en flagrant délit en train de voler. » Pour l’instant, les paroissiens ne se troublent pas. « Les églises ont été vides durant deux ans à cause du Covid, les gens sont contents de revenir et de donner », assure l’abbé Gaël. Pour combien de temps ?

Système et démarches de sécurité

En 2021, sur le seul diocèse de Lyon, 18 actes de vandalisme anticatholique ont été enregistrés. Dix s’y sont ajoutés depuis le début de l’année 2022. Sur les murs des églises lyonnaises fleurissent des inscriptions haineuses : « L’Église cache ses violeurs » a été bombé sur les murs de l’église Sainte-Blandine, dans le second arrondissement de Lyon.

Dans les 550 églises du diocèse, des dispositifs de sécurité sont installés dès que nécessaire, quand les curés des paroisses le demandent. Cent cinquante églises en sont déjà équipées, notamment celles qui sont soumises à une forte affluence (basilique Notre-Dame de Fourvière, cathédrale Saint-Jean, basilique Saint-Martin d’Ainay…) Ces grosses églises de centre-ville sont désormais munies de balises d’appel d’urgence, de systèmes d’alarmes placés sur les portes principales ainsi que de caméras de surveillance. Archevêque de Lyon depuis 2020, Monseigneur Olivier de Germay prévient cependant, dans une interview au magazine Lyon Capitale : « Nous n'allons pas mettre des caméras partout. Il faut pouvoir aller prier sans être filmé par quelqu'un en permanence. »

Des agents de sécurité sont parfois présents, notamment lors des périodes de forte affluence (grandes messes, événements…). Les forces de l’ordre ont été sensibilisées à ces actes de vandalismes et sont donc plus attentives. Mais la prestigieuse Église de Lyon peine à s’habituer. « Une église n’est ni un musée ni une banque, explique l’archevêque. Elle doit être ouverte à tous car c’est un lieu de prière mais aussi un lieu social. C’est un accès libre et gratuit à l’art. Plus les églises sont ouvertes, plus elles sont utilisées, plus elles sont protégées. » Le pillage et les agressions antichrétiennes brouillent les repères et les bonnes intentions.

 

5208 vues

16 octobre 2022

Partager

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • Les liens sont interdits.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

16 commentaires

  1. Malheureusement, l’Eglise ne se protègera pas avec des prières. Où sont les courageux croisés ?

  2. Nous sommes bien en Guerre de Religions, de Brest à Vladivostok, de Djibouti à Oslo, et le wokisme par dessus, qui accentue la discorde….

  3. Quoi de surprenant ? la FRANCE est en train de s’affaisser comme NOTRE DAME de PARIS le 15 Avril 2019 parce que L’ENNEMI de notre RELIGION comme du reste est EN NOS MURS depuis plus d’un demi-siècle et à présent qu’il est en force et en nombre, il attaque de toutes parts et de toutes les manières puisque, depuis des décennies, la France n’a pas eu le Chef d’Etat qu’il conviendrait pour chasser l’ennemi avant qu’il ne soit trop tard pour le faire. Espérons que les jeunes et plus forts Gaulois auront très rapidement un ultime sursaut de LEGITIME DEFENSE pour réagir.

    1. La France n’a eu que des chefs de gouvernement faisant office de chefs de l’Etat mais certainement pas de la NATION!
      ll nous faut revenir à des Auriol, ou Coty, voire à ce que fut De Gaulle après 58 mais pas à ce qu’il voulut être après son référendum tonitruant à partir de 65….ceci, empirant avec le quinquennat!

  4. Ce n’est ni avec des caméras ni avec des vigiles aux portes des églises, que le mal sera contré. Il est grand temps que le peuple des baptisés se réveille, et se redresse. Osons nous montrer, certes Jesus a dit que frappé sur une joue on tend l’autre, mais il n’a pas dit ce que nous devons faire après…

  5. Les chrétiens continuent à être des martyrs dans la continuité, ils se rebellent jamais quand ils prennent une claque ils tendent l autre joue, c est parfait pour l islamisme qui rentre comme dans du beurre dans notre civilisation pour la détruire et la soumettre

  6. Et c’est qui qui attaque nos églises et autres symboles de la chrétienté, cette chrétienté qui a bâti cette nation qu’était la France, enfin …. La France avant …. Même pour Samuel Paty nos zélus « oublient » de parler de crime islamiste ! Ces attaquent barbares ne semblent pas beaucoup toucher ceux qui sont censés, et grassement payés et entretenus, pour nous défendre ! Il devient urgent qu’ils s’inspirent des pays des l’Est qui ont su faire barrage à l’installation de cette barbarie.

  7. L’incendie de Nôtre Dame de Paris n’a jamais été déclarée acte de terrorisme….lesquels actes continuent avec ces dégradations d’églises. C’est pour quand le retour de bâton ? La fermeture d’une mosquée pour chaque vandalisme d’église ou de cimetière chrétien ?
    Mais c’est vrai ! On rêve ! On rêve d’un gouvernement qui fasse le travail pour lequel il est payé très cher ! Encore plus cher depuis que les sénateurs ont eu une augmentation de salaire de 250E….

  8. Le nombre , toujours le nombre , combien de musulmans dans le diocèse de Lyon ? ces chifres interdits , afin de permettre à l’idéologie dominante de nous interdire de voir la réalité , que l’on constate pourtant tous les jours dans nos rues , quand les idées tordent et nient la réalité, sommes nous encore en démocratie ? Une vieille histoire qui remonte à Platon.

  9. Juste prix à payer quand on est chef de l’Eglise et que l’on prend des positions dignes de l’ultra gauche et pourquoi s’interroger quand on sait que le pape est l’allié du système ultra libéral et de la dégénérescence de la société.

    1. que vaut un  » chef » de l’église seul, face à 2.6milliard de Chrétiens dans le monde ? Même si seulement la moitié se manifestaient comme ils le devraient, rien de tout çà n’aurait lieu !

      1. Quoiqu’il en soit, les chrétiens (je dis bien les chrétiens toutes branches confondues) sont toujours majoritaires.

        Donc, s’ils manifestaient tous, eh bien cela se verrait vraiment.
        Mais voilà : contrairement à d’autres croyances (athéisme compris, puisque les athées croient qu’il n’y a rien d’autre que leur égo) les chrétiens sont tolérants.

    1. Vous avez raison d’utiliser le terme de christianophobie, car s’il y a une catholicophobie énorme en France, c’est parce que le catholicisme est majoritaire.
      Malheureusement d’autres branches de la chrétienté sont touchées par les violences de la christianophobie (orthodoxes, protestants…)

  10. Tant que, détruire, briser, profaner les lieux de culte sera excusé par la CEDH ou non puni par notre justice, il ne pourra être mis fin à ce terrible et consternant constat.

  11. C’est à notre gouvernement de protéger ces lieus .
    Si rien n’est fait dans 50 ans la France serra islamiste

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter