Monsieur , dans votre combat acharné contre ce maudit virus qui ne cesse de muter pour vous embrouiller, vous avez oublié un élément très important. La . Non pas celle des médias ou celle de vos insipides conférences de presse, mais celle des cloches. Enfin, plutôt celle des sirènes. Après tout, d’après notre Président, nous sommes en guerre, et nous devons réagir en tant que nation attaquée. Alors, pourquoi ne pas déclencher, à 18 heures précises, toutes les sirènes de .

De villes en villages, de quartiers en cités, il nous serait ainsi rappelé que nous devons, comme dans les périodes de grande guerre, nous enfermer bien au chaud, dans nos studios, nos chambres d’, nos appartements, nos maisons, nos châteaux, dans vos palais de la . À 18 heures pétantes, pas à 18 h 5, comme ces gendarmes de Roubaix qui, arrêtant à 18 h 5 un automobiliste en infraction horaire, l’ont assommé d’une amende de 135 euros en répondant à son étonnement : « Car 18 heures, Monsieur, ce n’est pas 18 h 5 ou 18 h 10. »

Alors, Monsieur le Premier Ministre, appuyez sur le bouton rouge pour déclencher 34.968 sirènes d’une seul coup, d’un seul. Comme est déclenché par le signal national d’alerte, une fois par mois, le mercredi à midi, le son assourdissant censé, pendant 1 minute et 40 secondes, nous alerter d’une catastrophe. Ainsi, vous aurez bien travaillé pour la France, même si ce hululement ne fera qu’entretenir notre peur désormais largement nourrie par vos mesures dont on s’aperçoit, au fil des jours, qu’elles ne servent à rien d’autre qu’à nous transmettre une trouille collective, autrement plus néfaste que ce virus.

Vos sirènes résonneront ainsi pour nous rappeler, tous les soirs à 18 heures, que nous vivons une vraie catastrophe, car 70.286 morts attribués au Covid-19, dont 48.924 à l’hôpital, ce n’est pas rien. Sauf que ce chiffre pourrait peut-être être contesté, si l’on en croit Nice-Matin qui prenait récemment l’exemple des cas déclarés dans les Alpes-Maritimes où Santé publique France, qui dépend directement d’Olivier Véran, annonce 587 lits Covid occupés alors que le calcul des cliniques et hôpitaux n’en aurait compté que 273. Cette différence doit-elle être reportée à l’ensemble des lits Covid de France ? Mais chut ! Mieux vaut faire confiance aux chiffres officiels, ceux qui déclenchent la panique.

Au fait, j’y pense, je serais curieux de savoir quel est ce médicament miracle qui a très vite guéri du Covid. Il est vrai qu’il s’agissait d’une « forme médiane » de la maladie, comme elle nous l’expliquait, dimanche soir, chez Anne-Claire Coudray. Mais il paraît qu’il ne faut pas écouter le chant des sirènes…

19 janvier 2021

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

À lire aussi

Masque en extérieur : on a l’air de quoi ?

Pasteur précise que 8 contaminations sur 10 l'ont été dans un espace mal aéré. …