Mieux vaut en rire (ou pas !) : plutôt Juliette Armanet ou Michel Sardou ?

mer

Cette semaine, on aura pu distinguer plusieurs catégories de Français : les fans de Juliette Armanet, ceux de Michel Sardou, mais aussi ceux de Médine ou d'Emmanuel Macron ! Ou encore ceux qui leur préfèrent les migrants… Il en faut pour tout le monde ! Retrouvez, tous les vendredis, le meilleur des perles politiques de la semaine !

Vos commentaires

24 commentaires

  1. Imagine t-on un véritable artiste _ qu’on aime ou pas n’est pas le propos_ passer du temps à critiquer et plus encore ( à salir et insulter ) ! ? Je pense aux Brassens, Brel, Ferrat, Lama, N. Mouskouri, Souchon, Baschung , Nicoletta, J. Clerc ou encore Goldmann que je n’ai jamais entendu critiquer ses « camarades » ( au contraire ! ) … et la liste serait longue.
    Le plus triste dans tout ça est que maintenant l’humilité n’est plus du tout de mise : chacun veut tout faire lui-même par lui même. Pas d’appel à des auteurs, compositeurs arrangeurs etc Biolay l’explique : « On fait beaucoup moins appel à moi. Chacun se débrouille dans son coin… voyez C. Luciani , c’est du beau travail « _ sic_ etc. Donc « chacun » a son petit groupe ( clientèle) qu’il s’agit de temps en temps de flatter ! Las, J. Armanet s’est prise les pieds dans le tapis…

  2. Donc, pour résumer les propos de la Tondelier : elle pense profondément que Médine est un abruti, mais elle l’invite à son université d’été pour participer à une réflexion sur l’avenir du pays.

  3. Enfin ! Cette pauvre fille. a trouvé le moyen de faire parler d’elle. Que fait-elle dans la vie ?

  4. Cette video de la semaine fait vraiment ressortir la connerie Française !!! et elle est énorme et on en crèvera ….

  5. Si je comprends bien Marine Tondelier Médine est antisémite par maladresse, par bêtise entre autres excuses… Alors ça change tout. Pauvre Médine, j’espère qu’il va vite guérir. Bref, comment peut-on dire de telles conneries Marine Tondelier. Croyez-vous ce que vous dites ?

  6. Je viens de me rendre compte que j’étais peut-être raciste « par bêtise ». C’est (moins) grave, Docteur ?

  7. Il est vrai qu’il faut une solide colonne vertébrale et du répondant quand on est artiste et de droite. Quand on n’a ni l’un ni l’autre et que l’on est incapable de développer le moindre argument, il est beaucoup plus confortable de s’afficher « de gauche ». N’est-ce pas merveilleux de n’avoir qu’à dire que c’est « de droite » pour disqualifier l’autre ou son idée ? Et, ça tombe bien, c’est à la portée du premier crétin venu. Succès garanti dans le petit entre-soi du monde subventionné des médias et du spectacle.

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois