De Libération au Monde, les critiques ont fusé dans la presse de gauche pour attaquer la nouvelle production du Puy du Fou : une œuvre à mi-chemin entre film et documentaire retraçant l’histoire de Charette, « l’homme du panache », au cœur de la Révolution française et des guerres de Vendée. Il faut dire que la gauche n’est pas habituée à ce que notre Histoire soit mise en valeur et glorifiée. Mais loin de décourager les spectateurs, bien au contraire, ces cris d’orfraie ont plutôt éveillé la curiosité de certains spectateurs. Jordan Florentin est allé recueillir leur avis à la sortie d’une séance, vendredi, à Paris.

 

23470 vues

04 février 2023 à 19:57

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

31 commentaires

  1. M’enfin , chacun sait que le révolution française n’est pas bâtie sur le meurtre de masse et la corruption .
    J’ai faux , là ?

    1. P’être ben…paraît que le monde entier nous envie pour cette glorieuse époque de hauts faits d’armes, y compris ceux d’un certain Louis Marie Turreau de Lignières en Vendée…

  2. Carnot, régicide, est sur nombre de rue, places ou avenue.
    Un homme de conviction comme Charette ou un homme qui a marqué l’histoire comme Napoléon n’ont rien de cela. Il va sans dire que Carnot, homme d’arme de la révolution de 89, était un opposant à Napoléon. Vaincre ou mourir est à voir, je l’ai vu et en suis ravi.
    A par la prise de son médiocre, ce film est un documentaire de tout premier plan sur les exactions, la ténacité des Bleus à éliminer tout ce qui ne prenait leur cause. Il est dommage que le film ne relate pas les tourments de certains Bleus enrôlés de force à faire cette boucherie contre leur gré.

  3. Les Bobo-gaucho-parigot-tête-de-v… de la secte des médias gauchistes préfèrent les « zéros » aux « Héros » !
    Vous imaginez ?
    Sans subventions ?

  4. Mon ancêtre Philippe LUSTAUD a été sauvagenent tué le 12 thermidor an II (30 juillet 1794) dans son champ par les Colonnes Infernales à Monsireigne. Il a été éventré à coup de fourche et de faux et traîné sur plusieurs mètres. C’est ce que me racontait mon grand-père il y a 60 ans, la mémoire familiale a perduré ce sanglant évènement pendant deux cents ans. Victime de ce génocide, n’en déplaise à certains, je tiens à lui rendre hommage ici aujourd’hui au travers de ces lignes.

  5. Même si ce n’est pas un grand film cinématographiquement il faut y aller .J’ai été très émue .Je vous le conseille si vous aimez la France ..

  6. Il faut dire que la guerre de Vendée fût un véritable génocide à inscrire sur le compte des horreurs de la Révolution.
    Le rappeler, et pire en faire un film ne fait évidemment pas plaisir aux admirateurs des pourvoyeurs de la guillotine.

    1. Tout à fait d’accord avec vous , la Vendée à subit un véritable génocide, on ne peux pas appeler cela autrement .

  7. Je n’ai pas vu le film , mais je suis stupéfait de voir l’acharnement d’une certaine presse contre ce film. Rien que pour ça , il faut aller le voir. Les guerres de Vendée ont été sanglantes , on peut parler du massacre de la population locale par les troupes du général Turreau . C’est une page de notre histoire , alors pourquoi faudrait il la passer sous silence ?

    1. Depuis la révolution et face aux nombreux changements de régime ensuite, la jeune république a eu du mal à s’implanter définitivement. Elle a donc usé de propagande et de maquillage de l’Histoire pour se faire une beauté .Actuellement époque de repentance il serait temps de prendre conscience que le peuple de l’époque était loin d’adopter toutes les idées révolutionnaires et que celles ci sont nées dans le sang des plus humbles plus encore que dans celui des aristocrates dont une grande partie est allée a l’abri à l’étranger .
      Les guerres de Vendée sont celles du peuple des campagnes .

  8. EN entendant ces commentaires, on prend conscience du vide abyssal des programmes d’histoire de l’Education Nationale de nos jours et des efforts considérables de notre ministre actuel mais aussi ceux qui lont précédé pour occulter notre histoire nationale.

  9. Mis à part quelques défauts techniques dus sans doute au faible budget et à la durée du tournage, c’est un film qui fait du bien à l’âme et au coeur, il devrait être projetté dans toutes les écoles de France, ce serait certainement un excellent remède pour comme ils disent chez Libé, « le vivre ensemble » qui commence d’abord par l’amour de son pays.

  10. Je suis étonné que la jeunesse ne connaisse pas l’histoire, mais que leur apprend-t-on. Pourtant des livres de poches décrivent ce drame. Si au lieu de snifé, ils lisaient, peut-être seraient ils plus éclairés. Pauvre France, devenue inculte en moins de trente ans. C’est la catastrophe.

  11. Ayant eu un grand père vendéen et passionné d’histoire je trouve qu’il serait temps de rendre justice a ce peuple admirable, un immense merci a la famille de Villiers qui défend notre culture et notre Histoire avec aussi le superbe puy du fou, respects messieurs de Villiers…

  12. N’hésitez pas. Aller voir ce film. Une épopée de l’Histoire de France. Vous passerez une bonne soirée instructive .

  13. Personnellement j’ai passé une excellente après midi à regarder ce film, depuis que je l’ai regardé je ne comprends absolument pas toutes ces critiques de cette gauche qui devient de plus en plus nauséabonde à critiquer tout et n’importe quoi ! Moi j’ai pris réellement du plaisir à regarder ce film et m’a donné l’envie d’en savoir davantage sur l’histoire de la Vendée en un à conseiller.

  14. Ces retours, après une campagne calomnieuse sur ce film, sont une raison d’espérer à un sursaut d’intelligence chez nos compatriotes. Un grand bravo à Nicolas De Villiers et à toute l’équipe du Puy du Fou.

Les commentaires sont fermés.