Jack Lang vs. Jean-Yves Le Drian : combat d’éléphants pour l’Institut du monde arabe ?

jack lang
Le Parti socialiste n'est peut-être pas mort mais il s'est quand même bien enterré avec ses risibles et récentes élections internes qui n'intéressent plus grand monde. Mort de son vivant ou vivant de sa belle mort, le vieil appareil historique de la Mitterrandie s'est, depuis 2017, largement dévitalisé avec le départ ou la prise de recul de certains de ses éléphants. Pourtant, ces pachydermes bougent encore, malgré le poids des ans et les déconvenues. La preuve avec ce qui se passe du côté de l'Institut du monde arabe (IMA).
Créé en 1980 par la France et les pays de la Ligue arabe, l'Institut a été confié en 2013 à l'increvable Jack Lang, qui terminera bientôt son troisième mandat. Jack Lang aura 84 ans en 2023, il a tous ses trimestres depuis longtemps mais il n'a pas envie de raccrocher les gants : « Quand je suis quelque part, déclare-t-il au Monde, j'y suis pour l'éternité. » Il faut dire que ses confortables frais de bouche, son appréciable rémunération à l'IMA et son statut de brand ambassador chez Smalto (des affaires qui ont amusé la presse, mais pas trop les contribuables) sont autant d'avantages qu'on ne quitte pas comme ça. Et puis, que ferait Jack Lang, qui rêvait, en 1988, d'un ministère de la Beauté et de l'Intelligence, si on lui enlevait ses activités dans le monde de la culture, qu'il connaît tellement bien ? Pas le genre à se retirer dans les Vosges pour regarder la télévision en faisant des sudoku.
Pourtant, face à lui, un petit jeune aux dents longues est apparemment dans les starting-blocks, lui aussi : il s'appelle Jean-Yves Le Drian et aura 76 ans cette année. L'Institut du monde arabe l'intéresserait, selon une rumeur persistante. Évidemment, si la rumeur se confirme (et si c'est lui qui l'emporte), ce ne sera pas le même style : moins vibrionnant, moins « cultureux », le Breton, ancien ministre de la Défense de Hollande et des Affaires étrangères de Macron, pourrait faire prendre un tour différent à l'institut, en le recentrant sur la géopolitique. Jack Lang, lui, a eu le temps de marquer l'IMA de sa patte. Il a également eu le temps de prendre, blague à part, des décisions courageuses, comme d'apporter son appui personnel en 2017 à une exposition sur les chrétiens d'Orient. Le Drian sera peut-être plus rassurant, mais risque d'être, aussi, plus terne.
L'Élysée ne dit rien. C'est pourtant le président de la République qui aura la haute main sur la nomination du prochain président de l'IMA. Il est amusant que des éléphants historiques du Parti socialiste soient prêts à s'affronter pour servir l'une des structures qui dépendent directement de Macron. Amusant, mais, au fond, pas surprenant. L'Institut du monde arabe est perçu, à tort ou à raison, comme une planque pour des hommes politiques à l'échouage, et les engagements passés y comptent bien peu. Un sorte de cimetière des éléphants.
On préférerait peut-être que Jack Lang soit prolongé. Il est, en effet, de ceux que l'on aime détester, car il aura représenté jusqu'à maintenant, en plus de quarante ans de vie politique, tout ce qui, en politique, est à l'opposé des idées que nous défendons. Reconnaissons-lui une certaine constance dans ses engagements, une grande fierté de ses divers mandats, assez cohérente avec la haute opinion qu'il a de lui-même, et une indifférence totale au jugement d'autrui. Et comme dirait l'autre, « qu'on m'arrête à la sortie si ce que je dis n'est pas vrai ! »
Arnaud Florac
Arnaud Florac
Chroniqueur à BV

Vos commentaires

33 commentaires

  1. Jacques lang qui rêve d un ministère de la beauté, avec sa tête il fallait oser, mais bon, comme disait Audiard, les c… ça ose tout….vous connaissez la suite…

  2. Qu’il puisse parader sous les dorures de la république alors qu’il devrait être sous les verrous pour de nombreuses ignobles raisons, cela me donne la nausée, l’IMA encore une danseuse au frais du contribuable. Il faut que tout cela cesse.

  3. 84 ans … comme quoi le travail c’est la santé (surtout celle du compte en banque quand on s’appelle Jack Lang).

  4. J Lang, pour moi, c’est celui qui aura saccager Blois!
    Surement pas ministre de la Beauté et de l’Intelligence!

  5. Alors qu’ils demandent au travailleurs de se serrer la ceinture, de ne pouvoir profiter de leur retraite que toujours plus tard, il est consternant d’apprendre que les hommes et femmes politiques cumulent des pensions pour des postes occupés, qu’ils ne sont pas touchés par les mesures qu’ils imposent aux français comme par exemple l’age limite pour un emploi dans la fonction publique et qu’ils deviennent riches à million.

  6. Ce pauvre monsieur Lang, non mais franchement avec les écarts qu’on lui connaît , il a encore le toupet de donner son avis, c’est extraordinaire ça, surtout qu’il a l’âge d’aller en Hepad.
    Et en plus il n’est pas migrant, mais il vit bien sur le dos de l’état. (Et avec nos impôts).

  7. Jack Lang s’accroche !
    Il s’accroche à sa propre statue indéboulonnable de grand penseur socialo.
    Il veut son mausolée de marbre, de style musulman, ornés de balcons moucharabieh, supportés par des encorbellements sculpté, des tapis somptueux au sol, afin que tous ses adorateurs puissent venir s’y prosterner.
    Le Drian, lui c’est plutôt pour s’assurer une bonne retraite à vie.

  8. ça coute combien par an au contribuable ce joujou! Et on veut rogner les retraites et la santé? Et si on définissait les priorités dans notre pays?

  9. Mais où en est donc l’affaire des innombrables costumes de Jack Lang ? La justice n’est elle pas la même que pour Fillon ? N’y a t’il pas eu aussi des voyages polémiques au Maroc ? Classés sans suite ?
    Après qui que soit le bénéficiaire, est-il normal que l’on claque un pognon de dingue pour cet institut du monde arabe alors que nos hôpitaux, notre justice, nos écoles, ….. sont en train de crever faute de moyens ? Qui décide donc des priorités de l’utilisation de l’argent public dans le pays où les prélèvements sont les plus importants au monde ?

  10. Les deux ont largement l’âge de prendre leur retraite .Il n’y a pas quelqu’un de plus frais ???

  11. Est-ce que dans le titre, l’auteur ne s’est-il pas trompé d’animal? J’en aurais bien vu un à deux bosses. Les éléphants du PS ont depuis longtemps rejoint leur cimetière.

  12. Avant lang, la fonction était basée sur le bénévolat. C’est lui qui a exigé auprès du camarade fabius, un « smic ministériel » à hauteur de ses compétences (fou-rire).

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois