Ce lundi 4 décembre, le tribunal judiciaire de Pau a condamné Nacim C. à 16 mois de prison ferme avec mandat de dépôt, suite aux menaces de mort proférées à l’égard de Florence Bergeaud-Blackler, anthropologue française, chargée de recherche au CNRS. L’avocat de la chercheuse Thibault de Montbrial a tweeté sur son compte le verdict du procès.

Pour rappel des faits, après la parution de son enquête en janvier dernier sur Le Frérisme et ses réseaux (Odile Jacob), Florence Bergeaud-Blacker avait reçu des menaces de mort pour avoir dénoncé l'islamisation de la société et avait été placée sous protection policière. Il y a sept mois, l'anthropologue confiait au Point : « Je peux faire l’objet de menaces sérieuses, je ne regrette pas un mot de ce que j’ai écrit. Peut-être est-il utile de rappeler que mes travaux ne sont pas polémiques, mais scientifiques. »

Connu de la Justice

Un trentenaire soupçonné d'avoir publié, en mars dernier, un tweet menaçant envers la chercheuse avait été interpellé à Pau au mois de mai. Selon BFM TV qui relatait cette information, cet homme était connu de la Justice paloise. À l'issue de sa garde à vue, il avait été incarcéré pour d'autres faits et avait reçu une convocation pour être jugé ce 4 décembre.

Ce lundi, Florence Bergeaud-Blackler réagissait sur Twitter« Je remercie mon excellent avocat Thibault de Montbrial pour sa juste et ferme plaidoirie ainsi que le CNRS qui m’a accordé la protection fonctionnelle. Aucune menace, aucune insulte ne seront tolérées, avis à ceux qui s’en prennent à la liberté de recherche. Nous nous y engageons, la justice passera. »

À l'heure de publier, nous ne savons pas encore si le condamné envisage de faire appel.

6344 vues

04 décembre 2023 à 19:47

Les commentaires sont fermés sur cette publication.