Les manifestations du samedi 24 juillet contre le ont donné lieu à 71 interpellations, dont 24 à Paris, et 29 membres des forces de l’ordre ont été blessées, selon un décompte, dimanche, du ministère de l’Intérieur diffusé pat l’AFP.

 

68 personnes ont été placées en garde en vue

Toujours selon le ministère de l’Intérieur, les manifestations auraient rassemblé « 161.000 personnes dont 11.000 dans la capitale ». Au total, 68 personnes ont été placées en garde en vue, dont 21 à Paris, a-t-on appris de source policière. « 27 policiers et deux gendarmes ont été blessés. Aucun manifestant ne l’a été », a ajouté l’Intérieur.

 

À Paris, les incidents ont éclaté en fin d’après-midi entre manifestants, qui avaient participé un peu plus tôt aux cortèges anti-passe sanitaire, et forces de l’ordre dans le secteur de l’avenue des Champs-Élysées où deux policiers à moto de la brigade de répression de l’action violente motorisée (BRAV-M) ont été bousculés. Ces manifestations ont aussi été émaillées d’incidents entre policiers et manifestants à Lyon, Nantes ou Toulouse.

 

Samedi 17 juillet, plus de 110.000 personnes avaient manifesté dans toute la France, dont 18.000 à Paris, réparties en plusieurs cortèges, et 96.000 dans le reste du pays, toujours selon le ministère de l’Intérieur.

25 juillet 2021

Les commentaires sont fermés sur cette publication.