Place de la Résistance, ce dimanche 19 janvier, le lieu était tout trouvé pour manifester. Ils sont plusieurs dizaines de milliers à braver le froid jusqu"à l'Opéra pour refuser l’extension de la et la GPA.

Qu’importent les chiffres puisqu’à sa juste valeur, cette foule immense n’est jamais mesurée. À défaut de quantité donc, voici la qualité. Un peuple pacifique, point de voiture brûlée ni retournée mais, sous le regard des forces de sécurité, un peuple bien élevé et jamais désespéré. Prêt à battre le pavé pour rappeler ce qu’il y a de plus sacré. Ce peuple-là ne regarde pas ses acquis sociaux. Étudiants, familles nombreuses, retraités, religieux, personnes  malade et handicapées, malgré parfois un budget resserré, ces gens-là préfèrent renoncer à la douceur et à la chaleur d’un repos dominical bien mérité pour rappeler, et ce quel qu’en soit le prix, le trésor de la vie.

Ils viennent de loin, ils prennent le train, rentreront tard ce soir, fatigués d’avoir tout au long de la journée marché seul ou accompagné, se tenant par la main ou s’appuyant sur son voisin, mais avec le sentiment du devoir accompli.

Contre la marchandisation de l’embryon et du corps de la femme, contre la programmation d’enfants déracinés, conçus, nés et éduqués sans racines, sans père et sans repères. Contre la sélection de ces bébés qui n’auront pas le droit de voir le jour.

Où est Greta, dans ces débats ? Où sont les écologistes qui prônent le retour à la nature, devant la fabrication de ces enfants sur mesure ?

À quelques heures du vote de ces lois au Sénat, il est encore temps, Mesdames et Messieurs les parlementaires, de faire changer la loi. Puissiez-vous entendre nos voix.

5346 vues

19 janvier 2020

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.