« L'affaire de l'imam Iquioussen » : il pourrait s'agir du titre de l'un des excellents Rendez-vous avec Monsieur X, cette émission culte de France Inter dans laquelle on entendait un soi-disant membre historique de l'appareil gaulliste, anonyme parce que plus ou moins agent secret, lever le voile sur certains des épisodes les plus sulfureux du XXe siècle. De sa voix calme et caverneuse, « Monsieur X » aurait peut-être brodé, sur ce titre, des rebondissement fantastiques, des trafics dans les aéroports, des assassinats dans les casbahs du Proche-Orient, bref, quelque chose de romanesque. Rien de tel ici, l'époque ne se prête pas au déballage d'affaires, géopolitiques ou intérieures : cela, c'est désormais le métier des « complotistes » qui se demandent si, à Davos, chez Soros ou dans la Silicon Valley, on ne les prendrait pas un peu, des fois, pour des jambons.

Rappelons les faits : est un imam marocain (quoique né en France), proche des Frères musulmans, installé à Tourcoing, dont toute la famille détient la nationalité française. Il connaît bien l'ancien maire de Tourcoing Gérald Darmanin pour avoir acheté une vaste propriété à l'oncle paternel de celui-ci, Claude Darmanin, et dîné avec le futur ministre en 2014, dans le cadre de sa campagne municipale. Pourtant, il est subitement déclaré « prêcheur de haine » en mai 2022 par le même Gérald Darmanin, devenu ministre de l'Intérieur et des Cultes selon la formule officielle. On reproche à cet imam, qui a assuré des conférences avec Tariq Ramadan, disserte sur la charia depuis 2012 via sa chaîne et a été décrit par nombre d'observateurs (Hakim El Karoui ou l'incontournable Caroline Fourest) comme particulièrement virulent, d'être extrémiste - comme si on venait de le découvrir, alors qu'il était fiché S depuis plus d'un an.

Cette fermeté de façade, appuyée uniquement, selon l'avocat de l'imam, sur des notes blanches (par définition non sourcées), est rejointe sur le terrain du ridicule par une incompétence administrative totale. Son expulsion lui est notifiée le 3 mai 2022. L'expulsion est prononcée le 28 juillet et provoque, évidemment, une levée de boucliers en mousse dans le camp du Bien : , Mediapart et les « assoces » se démènent, entre pétitions, tribunes et déclarations définitives. Le tribunal administratif annule cette expulsion en août. Le conseil d'État annule l'annulation le 30 du même mois. Pour comble d'efficacité de l'appareil étatique, les policiers trouvent le domicile de vide quand ils se présentent enfin pour l'expulser. L'intéressé, selon la rumeur, a fui en Belgique. Arrêté par les Belges le 30 septembre, placé sous bracelet électronique puis en centre de rétention, il doit être renvoyé vers la France. Énième rebondissement, le Maroc a accepté, la semaine dernière, de l'accueillir sur son territoire. Il y est arrivé le 13 janvier - on n'ose pas imaginer à la suite de quelles promesses côté français.

Est-ce la fin, alors ? Pas si l'on en croit Lucie Simon, l'avocat de : elle précisait, ce lundi, à BFM, que le tribunal administratif devait encore se prononcer sur la légalité de ces expulsions. Par conséquent, si le tribunal administratif considère cette expulsion comme illégale... l'imam devra retourner en France, muni d'une carte de résident ! Amis lecteurs, installez-vous confortablement devant la chaîne d'information de votre choix et décapsulez, tant que c'est permis, une bouteille de bière : la saison 2 des aventures de l'imam Iquioussen va commencer. L'État français peut-il se couvrir un peu plus de honte ? C'est compliqué, mais ce n'est pas impossible. Accrochons-nous.

4468 vues

16 janvier 2023

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • Les liens sont interdits.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

29 commentaires

  1. Ce type est un truand. Il s’est enrichi en louant des logements insalubres. Déclare t-il ses revenus aux impôts, cela m’étonnerait car la spécialité de ces individus c’est de profiter, jamais de donner. ils sont là surtout pour nous narguer. Pauvre France qu’as-tu fait de ta grandeur, qu’as-tu fait de ton âme ? Tu l’as vendue aux guerriers d’Allah…

Les commentaires sont fermés.