Que dirait notre marécage politique et ses grenouilles diverses et variées, anciennes devenues nouvelles, nouvelles devenues anciennes, mais toutes animées d’un même carriérisme et d’un vide identique, si l’extrême droite n’existait pas ?

L’extrême droite ! Le cauchemar du bien-pensant, l’enfer du bobo, la paranoïa du « fascistomane », le train fantôme ou le château hanté du socialiste, le monstre du Loch Ness du républicain, la nuit des morts-vivants du centriste mou, la famille recomposé de Frankenstein et Dracula des médias, le retour d’Hitler et d’Attila pour tous, Godzilla et les tyrannosaures les plus carnassiers, ceux qui vous engloutissent en une bouchée, la peste et le choléra réunis en une sorte de Covid sans fin.

L’extrême droite ! L’épouvantail à moineaux de Français qui font ouh ouh dès qu’on en parle, la sempiternelle explication de tous les maux de la terre, le chaos supposé pour ne pas voir le chaos réel ! L’intarissable litanie des fronts républicains en marche, gauche molle, dure, caviar et droite affairiste réunies dans une communion des rataplans et un recyclage des vieux débris.

Ah, l’extrême droite, si cette confuse nébuleuse, dont personne ne sait vraiment à quoi elle correspond, si ce terme n’avait pas existé dans les livres des historiens, que nous diraient-ils, depuis des années ? De Mitterrand à Chirac puis de Sarkozy à Hollande et aujourd’hui de Castex à Macron, le Président ennemi de la , contempteur de toutes ses turpitudes, crime contre l’humanité, colonialisme, esclavagisme , pétainisme, esprit réfractaire, quel spectre, quel fantôme de Canterville agiteraient-ils devant le gogo terrorisé pour le persuader de voter pour eux, ad vitam aeternam ?

Que diraient-ils, tous ces gens sans vision ni ambition pour la France, à part la rayer de la carte ? Quel rempart Bertrand construiraient-ils ?

L’extrême droite, c’est comme le poumon du Malade imaginaire. Une évidence que tout le monde voit, même les aveugles, c’est l’extrême droite qui vous induit en erreur, cette complotiste. Des à feu et à sang, des policiers qui prennent des cailloux et des tirs de mortier sur la figure ou se font incendier leurs voitures. C’est la propagande d’extrême droite. Des islamistes qui égorgent et décapitent un ou plusieurs Français par trimestre. C’est l’extrême droite qui exagère et fait des amalgames. Une immigration rendue incontrôlable et qui crève les yeux, et qui est devenue un problème majeur. C’est pas vrai. C’est l’extrême droite raciste qui dit ça. Le a perdu à domicile contre Manchester… Et si c’était à cause de l’extrême droite ? Et le réchauffement climatique ? Bien sûr, c’est la faute à l’extrême droite. Et les écologistes qui racontent n’importe quoi… Pas du tout, c’est l’extrême droite qui le dit.

Une tribune de généraux et de militaires inquiets du délitement de notre pays ! Un Président, un gouvernement, responsables, soucieux de l’intérêt de leur pays, se poseraient des questions. N’auraient-ils pas un peu raison ? Que nenni, c’est l’extrême droite, c’est une tentative de , comme en 62, c’est le retour de l’OAS et du quarteron de généraux. Mais ils sont en charentaises ; et les putschistes ont plutôt de grandes bottes destinées à botter le cul des politiciens corrompus. Il faut des sanctions, quand même !

Allez, Français, votez pour nous, car nous sommes le rempart contre l’extrême droite ! Quel beau programme vous avez là pour , celui de la trouille et du croquemitaine, celui d’« On ne change pas une équipe qui perd », celui d’« On prend les mêmes imposteurs et on recommence ». Pour une France en marche et qui marche !

4 mai 2021

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

5 10 votes
Votre avis ?
67 Commentaire(s)
le plus populaire
le plus récent le plus ancien
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires