À la journaliste Leïla Kaddour qui lui demandait « quelle personnalité publique [elle aimerait] voir entrer dans son gouvernement », Valérie Pécresse a révélé quelques noms de son shadow cabinet [cabinet fantôme, NDLR]. Enfin, non, ce n’est pas exactement ça, a-t-elle rectifié un peu plus tard, sur Twitter : « Comme dans un questionnaire de Proust, [elle a] cité des personnalités de la société civile avec lesquelles [elle] pourrait travailler même si elles ne partagent pas [ses] idées. » Prêtez bien attention à ce « même si elles ne partagent pas [ses] idées », qui n’est pas anodin. Quelqu’un de son équipe a dû la mettre en garde. Mais trop tard.

Le tweet de mise au point était nécessaire, les intéressés un peu éberlués ayant affirmé qu’ils n’étaient pas au courant. Le général Pierre de Villiers à la Défense, ce n’était pas une si mauvaise idée. Très apprécié à droite il avait donné sa démission sur fond de coupes budgétaires. D’autant que si on nomme des médecins à la Santé, des sportifs à la Jeunesse et aux Sports, et tutti quanti, il y a bien longtemps qu’un militaire n’a été pas nommé à la Défense. Mais sitôt prévenu, l’intéressé a décliné : « Je ne serai pas son ministre de la Défense. » Le judoka Teddy Riner (pressenti à la Jeunesse), actuellement au Brésil, a eu pour toute réponse un grand éclat de rire.

Quant à l'écrivain Leïla Slimani, imaginée par Valérie Pécresse à la Francophonie, le moins que l'on puisse dire est qu’elle ne s’est sentie nullement honorée : « Je trouve ça très inélégant. Rien ne me ferait plus horreur ! » Le mépris hautain caractéristique de la gauche morale pour une droite complexée qui, tel Boule de suif de Maupassant, ne ménage pas ses efforts pour se faire aimer, mais essuie toujours, in fine, un camouflet.

Car si son candide journal de confinement depuis une luxueuse maison de famille normande publié dans Le Monde avait suscité un bad buzz sarcastique lui valant l’étiquette de grande bourgeoise déconnectée, Leïla Slimani n’en reste pas moins une femme profondément à gauche, la gauche façon . Le 20 septembre 2020, dans l’émission « C Politique », sur France 5, elle avait défendu Maryam Pougetoux - vice-présidente de l’UNEF, arrivée voilée lors de son audition à l’Assemblée nationale -, jugeant « indigne » le comportement des élus qui avaient quitté l’Hémicycle.

Dans Libération, le 27 novembre 2020, elle avait témoigné de son « profond dégoût » pour les « violences policières » : « J’ai les cheveux frisés et la peau mate, je sais ce que c’est qu’un flic qui me demande avec insistance mes papiers [...] même si je ne suis pas la plus à plaindre. » Sage précision.

Enfin, le 14 février 2021, appelée à commenter le débat Darmanin-Le Pen sur le plateau de « Clique TV », elle avait volé au secours des islamistes, indûment calomniés de son avis : « L’utilisation de ce mot islamiste, islamiste, islamiste, islamiste… tout le temps… mais un islamiste, ce n’est pas un terroriste ! Moi, je viens d’un pays qui est dirigé par les islamistes […], il y a beaucoup de pays, dans le monde arabe, qui sont dirigés par les islamistes, ou avec des islamistes qui sont députés… » Bref, pourquoi la France en ferait-elle tout un plat ? « Vous pouvez aimer, pas aimer, moi personnellement, je n’aime pas leur programme, m’enfin, faut pas les confondre non plus avec des terroristes ! » et, plus loin : « Toutes les religions défendent une forme de patriarcat, mais je peux respecter qu’il y ait des conservateurs dans toutes les religions, je connais des gens qui sont des juifs très conservateurs, je les respecte tant qu’ils ne m’obligent pas à adhérer. » Bref, relativisons, chers amis. Un islamiste n'est qu'un « conservateur » comme un autre, une sorte de militant de Sens commun, un Tory, un prêtre en soutane façon Don Camillo ou ce brave Rabbi Jacob. Il faut le « respecter ».

Une chance que Leïla Slimani ait écarté la proposition. Valérie Pécresse aurait été bien marrie, flanquée d’un tel ministre de la Francophonie. Il est vrai qu'elle n’est pas encore élue. Et ses suggestions baroques risquent de ne guère de l'aider. Si la droite, à l'avenir, envisageait de donner ses ministères à des personnalités qui « partagent ses idées » ?

8607 vues

20 mars 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • Les liens sont interdits.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

87 commentaires

  1. Valerie Pécresse ne sera pas au second tour quoiqu’il arrive.
    Le général De Villiers à déjà compris une fois avec Macron. Quand à Mme Leïla Kaddour, je ne la connaissais même pas moi !

  2. N’empêche , à un moment il faudra mettre une grille de lecture afin de savoir si tel ou tel est de droite ou si un mouvement politique peut être classé à droite…vous cochez les questions de la grille sur 2 colonnes , oui ou non et vous faites la somme obtenue
    Je veux bien travailler sur l’élaboration de le grille …

  3.  » Tant qu’ils ne m’obligent pas à adhérer », dit Mme Slimani; mais elle semble oublier que le projet des islamistes n’est même pas de nous faire adhérer, mais de nous contraindre à la charia.
    Depuis ces propos, j’ai décidé que je n’achetais plus aucun de ses livres et ceux que j’ai me brûlent les doigts et les yeux.

  4. Je ne supporte pas les binationaux , dont l’autre pays n’est pas un pays de culture occidentale, et qui occupent des fonctions électives , administratives ou ministérielles en France, souvent avec une durée de séjour assez limitée.

  5. Je suis comme Malika Sorel : « Sans la France je suis apatride. Je fais partie de ceux qui ne sont que franco-française ou franco-rien d’autre » (Les Dindons de la Farce).
    Si Madame Slimani se sent mal en France , elle a une double nationalité , un privilège que je n’ai pas, elle peut toujours aller dans son autre pays, moi je ne peux pas.

  6. Si Madame Pécresse est élue, elle fera ce qu’elle voudra mais moi d’une franco-marocaine je n’en veux pas….Je suis Français !!!

    1. N’ayez crainte elle n’a aucune chance d’y être! La double nationalité ne devrait pas être possible pour les postes de ministres ou tout postes de « pouvoirs » en France!

  7. Pauvre France! Unies, la droite et la gauche vont finir le naufrage commencé par Macron!

  8. J’ai été membre de l’UMP puis des LR, que j’ai quittés il y a 3 ans, considérant qu’ils étaient devenus trop centristes, j’ai adhéré à Reconquête! dès son ouverture et je tracte sur les marchés pour Zemmour. Je suis heureuse d’avoir quitté LR, j’aurais trop honte…

  9. Chère Mme Cluzel, il me semble qu’une erreur d’écriture s’est glissée dans votre dernier paragraphe
    Il ne s’agissait pas d’un poste de ministre de la francophonie mais d’un poste de la francophobie!

  10. Valerie Pécresse cultive les ambiguités et le en même temps , sur les mêmes sujets que Macron, l’islam, l’immigration venue du sud majoritairement musulmane, ce qui explique son effondrement dans les sondages.

  11. Madame Slimani, grande bourgeoise luxueusement planquée en Normandie, les islamistes tuent dans nos rues, avez vous remarqué ? plus de 250 morts et de 800 blessés depuis janvier 2015, et ils tuent aussi ailleurs, l’islam est la première source des attentats dans le monde. Si l’islamisme vous convient, vous venez d’un pays gouverné par des islamistes il faut y retourner, sauf si votre mission est de l’implanter chez nous.

  12. Ces membres de L.R. osent encore se dire « gaullistes » alors qu’ils font tout pour que De Gaulle ne repose pas en paix et que son âme soit torturée, lui qui ne voulait pas que Colombey-Les-Deux-Eglises devienne « Colombey-les-deux-mosquées ».

  13. Pécresse s’y croit déjà comme « j’me voyais déjà en haut de l’affiche… Je m’voyais déjà adulée et riche » On comprend fort bien que les personnes qu’elle a nommées soient surprises, elle aurait pu leur en parler auparavant. Mais que l’une d’elle au nom de Leïla Slimani aie osé faire une telle réflexion, c’est choquant et irrespectueux à l’égard également de tous les Français.

  14. De toutes les façons Elle ne sera pas Présidente, L R n’a que peu de chance. RPR puis UMP puis LR il y a longtemps qu’ils ont mis la balle au Centre, et si elle reste au Centre il n’y a pas de Jeu. On descend dans le classement….Macron, la Macronie, est dans les extrêmes avec leurs 2 guerres en 1 quinquennat, et sans doute la 3ème plus grave de grave qui se profile, s’ILS restent dans le giron de la Biden-mania,GPA, Wokisme, contre l’Orthodoxie…

  15. Choisir une pro islamiste comme slimani montre la bêtise de fatima pecresse ou sa proximité pour ces terroristes..

  16. On voit bien que V.P n’est qu’un clone de Macron, être prête à prendre cette personne comme ministre de la francophonie , c’est comme donné la clef du harem à Don Juan !
    V.P , a quitté les LR ,car selon elle, les LR étaient trop à droite , et maintenant elle se dit plus intransigeante sur l’immigration que E.Z ou MLP ! Encore un très bon article de G .Cluzel, tout comme ses interventions sur C News

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter