La promotion nouvelle dans nos ordres nationaux est arrivée. Du quatre en un qui explique le grand nombre de décorés : promotions du 14 juillet 2020 et 1er janvier 2021 dans la Légion d’honneur auxquelles ont été jointes celles de mai et novembre 2020 dans l’ordre national du Mérite. 3.884 personnes distinguées, dont 63 % pour leur « investissement dans la lutte contre l’épidémie ». À titre posthume pour 40 d’entre elles décédées du Covid-19 dans l’exercice de leurs fonctions. Une récompense-hommage tristement méritée.

Dans la catégorie personnalités emblématiques : Karine Lacombe. Mascotte de BFM TV, urgentiste de la bonne parole, raoultophobe de la première heure. À l’origine de la découverte, au microscope électronique, de la subtile différence entre conflit d’intérêts et lien d’intérêts, théorie qu’elle avait exposée devant les députés, l’infectiologue se voit ainsi justement couronnée.

Autre scientifique mis en avant par le président de la République : le professeur Perronne qui, au terme d’une recherche approfondie, a découvert que son nom ne figurait pas dans la liste des 3.884 personnalités de cette promotion exceptionnelle. Des heures de lecture de haut en bas et de bas en haut, un outillage de pointe et une équipe d’internes motivés ont permis de mettre au jour cette absence. Des travaux confirmés par le professeur Toussaint qui, de son côté, a mis au jour la non-présence de son patronyme au sein des saints de la cuvée 2021. La liste complète des réprouvés pressentis pour la Légion d’horreur sera prochainement diffusée par le ministère de la Santé.

Déjà officier de la Légion d’honneur et commandeur de l’ordre national du Mérite, le professeur est, en quelque sorte, représenté par , le miraculé niçois sauvé par un traitement à la chloroquine (selon ses déclarations de mars 2020). Celui-ci se voit ainsi distingué pour la réussite de son rétablissement en recevant la rosette rouge d’officier dans notre premier ordre national.

Toujours dans le secteur scientifique, médaille également pour la patronne de Radio France, Sybile Veil, qui, au prix d’efforts quotidiens, veille sur la santé mentale des auditeurs de France Inter. À l’aide d’un dénigrement incessant des petites gens et des catholiques, l’infectiologue médiatique a permis de mettre au jour le virus du ricanement. Une avancée qualifiée par les distributeurs d’honneurs de « dispositifs culturels ou d’information innovants ». Appuyer sur le bouton du poste est, actuellement, le seul vaccin connu pour se prémunir du « dispositif ».

La liste des personnalités non scientifiques récompensées pour l’ensemble de leur œuvre est disponible dans tous les bureaux de tabac distributeurs de jeux à gratter.

 

(À propos de la « Légion d’honneur » proprement dite, voir l’excellent article, publié en 2016, de Georges Michel qui fait toute la lumière sur le sujet).

2 janvier 2021

À lire aussi

La pétulante Rachel Levine nommée adjointe à la Santé par Joe Biden

Le gouvernement de l'octogénaire en herbe de la Maison-Blanche s'annonce donc comme une vi…