Cliquez pour acheter

« Ce livre part d’un constat : les catholiques sont de plus en plus désemparés dans actuel. […] C’est le règne de la “société liquide” : l’individu est roi, ou se croit tel, il n’a plus de racines et il s’en glorifie, il est le fils de ses œuvres, il ne suit pas les traditions, il fait ce qu’il veut, du moins le pense-t-il… » C’est ainsi que Charles-Henri d’Andigné, journaliste chez chrétienne qui collabore également régulièrement au Figaro Magazine, justifie la publication de son livre. L’objectif ? Offrir au catholique du XXIe siècle un recueil lui présentant, comme le titre l’indique, Cent livres pour comprendre le monde (L’Artilleur). L’auteur a organisé cette entreprise de grande recension en quatre grands thèmes qu’il présente par leur finalité (« Philosophie – Pour comprendre l’homme » ; « Religion – Pour atteindre Dieu » ; « Pour comprendre l’Histoire » ; « Pour comprendre la société »).

L’Europe, la voie romaine, de Rémi Brague, Trois Réformateurs, de Jacques Maritain, 1984, de George Orwell, Les Champs de braise, d’Hélie de Saint Marc… Beaucoup d’auteurs sont familiers au lecteur, même s'il ne sait pas toujours avec précision ce qu’ils ont à lui dire. L’intérêt du présent ouvrage est la présentation succincte de chaque livre, avec quelques citations pertinentes, pour faire entrer dans la pensée de chaque écrivain, en transmettant surtout l’envie de le connaître !

Aucun aspect des enjeux contemporains n’est omis : sociétaux, à l’aune de considérations historiques et politiques, civilisationnels, avec la confrontation à l’islam, comme Soumission, de Houellebecq, ou Kiffe la , de Jean François Chemain, les enjeux autour de la déchristianisation…

Qui n’a jamais demandé à un proche plus cultivé que soi : « Pourrais-tu me conseiller un livre sur tel sujet ? J’aimerais comprendre… » ? C’est à cette question qu’a voulu répondre Charles-Henri d’Andigné. Une formidable occasion pour tous les catholiques - ou pas - qui veulent se cultiver et accroître leur sens critique. Charles-Henri d’Andigné confie lui-même dans son introduction ce qui l’a poussé à écrire : « Ces cent chapitres ont la modeste ambition de répondre à la question : qu’est-ce que ce livre peut m’apporter, en tant que catholique soucieux de nourrir sa foi, de se cultiver, de comprendre son époque et donc de mieux se faire comprendre par les non-chrétiens ? »

 

3702 vues

13 mai 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

6 commentaires

  1. Que vient faire le Catholicisme dans cette affaire ?
    Une vue bien réductrice par rapport à la Réalité !

  2. Très intéressant , ça ne sauvera pas la civilisation occidentale mais ça peut aider à relativiser ce qui nous attend . Maintenant , moi qui ait reçu une éducation catholique il y a plus de 60 années déjà , je ne peux plus prononcer ce mot «  catholique «  sans ressentir de la colère à la limite du mépris ..et prononcer le nom du locataire actuel du Vatican m’est tout simplement impossible

  3. Une très bonne idée. Je vais l’acheter et probablement devoir le prêter à certains trop nombreux ayant perdu, ou jamais eu le goût de lire.

  4. Monsieur Chevallier, l’individu se prend pour un Roi, alors qu’il n’est de plus en plus qu’un esclave et nous sommes loin d’avoir tout vu. Une grande partie des Français est atteinte du syndrome de Stockholm puisqu’elle continue à voter pour son bourreau.

  5. Je viens ( à 71 ans ! ) de découvrir au fond d’un tiroir le meilleur livre de philosophie in extenso qui soit : il est de Benoit 16 ( 1985 ) : un régal ; lumineux !

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter