Céline Quatennens s'est exprimée, le mercredi 23 novembre, dans un communiqué transmis à l'AFP dans lequel elle estime que son mari « minimise les faits publiquement en jetant le discrédit sur [sa] personne ». Face à ces nouvelles révélations, plusieurs élus de la NUPES ont réaffirmé leur soutien à l'épouse de l'élu du Nord.

Estimant que son mari, le député insoumis Adrien Quatennens, avait tenu des propos « mensongers », Céline Quatennens a souhaité faire valoir sa parole. L'épouse du député du Nord a dénoncé, le mercredi 23 novembre, des « colères », des « crises » et des « violences physiques et psychologiques » exercées depuis « plusieurs années ». Elle dénonce « une version très personnelle » donnée par son époux et elle assure prendre la parole « contre son gré », mais dans le but de « rééquilibrer les choses ». Ces nouvelles accusations de violences conjugales rendent le retour éventuel du député à l'Assemblée nationale encore plus compliqué, y compris du côté de sa famille politique.

« Le retour d'Adrien Quatennens sur nos bancs est désormais impossible »

Le retour d'Adrien Quatennens « est désormais impossible », selon le Premier secrétaire du Olivier Faure, qui s’est exprimé sur Twitter. « Notre devoir est de dire » à Céline Quatennens « que nous accueillons sa parole et la croyons », a-t-il écrit. « Notre responsabilité est d'en conclure que le retour d'Adrien Quatennens sur nos bancs est désormais impossible. » De son côté, la députée écologiste a déclaré, au micro de BFM TV : « Aujourd'hui, je pense qu'il ne peut pas revenir à l'Assemblée. »

1590 vues

23 novembre 2022

Les commentaires sont fermés sur cette publication.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter