Le pilote à la banderole David van Hemelryck interpellé à Paris et libéré

Le pilote David van Hemelryck, qui a survolé samedi la ville d'Orléans en traînant dans le ciel une banderole « Destitution », a été libéré, ce dimanche 24 septembre, quelques heures après son arrestation, annonce-t-il sur X (ex-Twitter), en rediffusant un message de son avocat Juan Branco. « Nous avons empêché son placement en garde à vue, écrit Juan Branco. Il est convoqué mardi. Il n'ira pas. »

LIBRE.
Grâce à VOUS TOUS.
L’employé Macron ordonne mon arrestation.
Il veut vous faire peur ??
Il n’aura que notre mépris.#LeBossCestLePeuple#LemployeCestMacron #Destitution https://t.co/DpFPgs4nNZ

— David van Hemelryck #D (@David_vanH) September 24, 2023

D'après un message posté sur X par Nicolas Dupont-Aignan, député de l'Essonne et président de Debout la France, et confirmé par le pilote, David van Hemelryck a été interpellé, ce dimanche 24 septembre, sur le Champ-de-Mars à Paris.

Ce samedi, dans l'après-midi, un avion traînant la banderole « Destitution » avait été été aperçu dans le ciel d'Orléans, rapporte France Bleu Centre-Val de Loire. Une action revendiquée par David van Hemelryck sur X. « Orléans et Blois, levez les yeux, banderole #Destitution sur la Loire ! Tout le monde a droit à une vraie démocratie : #LePeupleCestLeBoss Macron …c’est l’employé. »

Le 9 septembre, c'est dans le ciel de Marseille que son avion avait été aperçu, survolant le palais du Pharo, là même où, ce samedi 23 septembre, Emmanuel Macron a rencontré le pape François.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois