Bonne nouvelle pour le film BAC Nord : malgré les polémiques, le film est en tête des nomination pour l'édition 2022 des César du cinéma français qui doivent se dérouler le 25 février prochain.

Un camouflet pour les critiques qui n’avaient su empêcher le film de Cédric Jimenez d’engranger plus de deux millions d’entrées en salles, et qui sera en lice dans les prestigieuses catégories du Meilleur film, de la Meilleure réalisation, du Meilleur acteur pour Gilles Lellouche, du Meilleur acteur dans un second rôle pour François Civil et Karim Leklou, ainsi que du Meilleur montage et de la Meilleure musique originale.

Polémique

Le film raconte la vie de la brigade anticriminalité des quartiers nord de Marseille, la lâcheté de la hiérarchie et la domination des caïds qui y font la loi. Rude et sans concession, BAC Nord a été boudé par une certaine critique. Fiachra Gibbons, journaliste irlandais de l’AFP, reprochait au film sa vision des cités, craignant qu’il n’incite les spectateurs à voter pour Marine Le Pen. L’Humanité, pour sa part, déplore un film « complaisant avec les policiers » et « politiquement problématique ». Le Monde s’offusque d’une « réhabilitation non seulement difficile à avaler, mais assez malvenue ». Pour Libération, le long-métrage est « tendance cinquante nuances de droite sur fond de faux accent marseillais ». Et de conclure que « le film démago et viriliste de Cédric Jimenez est raté autant dans son exécution que dans ses intentions ». Même son de cloche du côté des Cahiers du cinéma.

26 janvier 2022

Les commentaires sont fermés sur cette publication.