Editoriaux - Société - 1 août 2019

Le bébé de tous les records

Qui a dit que la vie est un long fleuve tranquille ? Certainement pas Caitlyn Jenner, 69 ans. Il est né William Bruce Jenner. Il est devenu champion olympique de décathlon aux Jeux de Montréal en 1976 et il est ancien recordman du monde de l’épreuve entre 1975 et 1976 : il a fait passer la marque de 8.454 à 8.618 points en trois étapes. Il est le père de six enfants en trois mariages, il est lié au « clan » Robert Kardashian par sa dernière ex-épouse. En 2015, à 65 ans, il révèle sa transidentité mais continue, pour sa vie amoureuse, de se tourner vers une femme. Quoique. Sa dernière conquête est une certaine Sophia Hutchens, 22 ans, elle aussi transgenre de mâle à femelle. Et les deux tourterelles annoncent vouloir avoir un enfant ensemble… par gestation pour autrui (tout comme sa belle-fille Kim Kardashian, soit dit en passant – s’ils utilisent les mêmes avocats et intermédiaires, il y aura peut-être un discount familial). Donc deux personnes qui se disent femmes vont en payer une troisième pour porter l’enfant qu’aucune ne peut effectivement porter.

À ce stade, il n’est pas précisé qui fournira l’ovule et le sperme, mais faisons un petit décompte : ce gosse aura deux mères d’intention, dont peut-être que l’une sera aussi le père si son sperme est utilisé, qu’il ait été stocké ou non, et une mère porteuse qui sera, peut-être aussi, la mère génétique qui aura fourni l’ovule, mais ce n’est pas sûr : imaginez que la mère porteuse sélectionnée soit brune aux yeux marron et que les clientes désirent un enfant blond aux yeux bleus, ce serait ballot ! Donc, peut-être jusqu’à quatre mères différentes, et un père absent, dont le rôle est marginalisé. De plus, une de ses deux mères d’intention aura l’âge vénérable d’être sa grand-mère, ou même son arrière-grand-mère. Mais comme le roi Lear évoqué il y a peu, une mamie qui serait devenue vieille avant d’être sage. Encore raté !

Il convient, ici, de s’interroger sur les motivations de ce couple. Est-ce la frustration du champion olympique qui n’a pas battu de record du monde depuis 43 ans ? Là, le record de la naissance la plus déjantée risque effectivement de tomber et pourrait être difficile à battre pour de futurs challengers…

Est-ce que l’attention des médias est une drogue si addictive qu’il faille impérativement faire tout et n’importe quoi ? Pour des camés accros aux manchettes de tabloïds qui gloseraient de leurs transgressions, les feux de la rampe doivent impérativement rester braqués sur eux.

Est-ce qu’il y a un monde de rechange, s’il vous plaît ? Nous venons de dépasser le très controversé jour du dépassement écologique, mais il semblerait qu’avec ce projet de grossesse rendu public, le seuil de dépassement des conneries cumulées objectivement supportable dans une seule année soit, lui aussi, franchi avec célérité. Et il reste encore cinq mois à tenir, avec un agenda chargé !

Et puis, il y a l’enfant à naître de ce projet, s’il est mené à son terme. Objet de désirs que rien ne devrait limiter, surtout pas la nature, puisque ses commanditaires ont le fric nécessaire et que les techniques et le marché sont à portée de main. Objet de transactions sordides, quand bien même elles seraient payées au prix fort. Objet d’enjeux politiques pour une frange progressiste de la population pour qui l’anthropologie n’est qu’un gros mot d’empêcheur de transhumaniser en paix. Il n’existe pas encore et il est déjà instrumentalisé. Je lui souhaite sincèrement bonne chance, à ce gamin-objet, et j’imagine qu’il en aura grandement besoin.

À lire aussi

Dignité de l’homme : la grande braderie !

La médecine deviendra sous peu une simple prestation de service marchand …