Ah, les JO ! Que ne fera-t-on en leur nom…

C’est pour eux, notre bonheur, celui des touristes et des Parisiens que la a annoncé, jeudi, l’ouverture de son grand chantier : « Réenchanter les Champs-Élysées ». Vaste programme annoncé en mai dernier et dont les premières pierres – 300 tonnes de blocs de granit – ont été déchargées au port des Champs-Élysées situé entre le pont Alexandre-III et le pont des Invalides, rapporte Le Parisien (15/9/2022).

C’est que le chantier, dévoilé en mai dernier, est des plus ambitieux. Venu réceptionner les précieuses marchandises, le premier adjoint Emmanuel Grégoire a succombé au lyrisme : « On vit un moment historique, a-t-il dit. C’est un chantier majeur qui va redessiner ce qui fait la réputation de l’avenue dans le monde. » Au menu : réparation des sols (14.000 m2 de dallage doivent être posés le long de l’avenue), rénovation des allées piétonnes, plantation d’une centaine d’arbres, « extension du végétal sur le minéral », notamment via la végétalisation des pieds d’arbres et l’extension des promenades, rénovation du mobilier urbain, etc.

À ce propos, d’ailleurs, on ne peut s’empêcher d’éprouver des craintes. Quel mobilier va-t-on choisir, en effet ? Va-t-on se contenter de restaurer les bancs historiques ou bien va-t-on faire comme avec les magnifiques kiosques Napoléon III et les remplacer par des horreurs strictement fonctionnelles ? À moins qu’on ne veuille les harmoniser avec les tulipes de qui trônent derrière le Petit Palais ou les fontaines Bouroullec, ces monuments d’insignifiance qui tournicotent en crachant un minuscule pipi sur le rond-point.

Le chantier qui démarre est celui de la première tranche, celle qui doit être achevée pour les Jeux olympiques de 2024 et dont le coût s’élève à 30 millions d’euros, somme financée à hauteur de 80 % par la ville et 20 % par la Société de livraison des ouvrages olympiques de 2024 (SOLIDEO), nous dit-on.

Il s’agit avant tout de « redonner l’envie aux Parisiens de venir se balader sur l’avenue », explique, au Parisien, le président du Comité Champs-Élysées. Eh oui ! Car les Parisiens ont déserté l’avenue où l’on n’y croise plus aujourd’hui que des touristes à la recherche d’un passé révolu, des « kékés » et des détrousseurs. Alors, planter des arbres et ouvrir les allées ne suffira sans doute pas à ramener les locaux sur « la plus belle avenue du monde » (qui ne l’est plus depuis longtemps).

Paris étant la ville des chantiers, s’ouvrait aussi ce jeudi la concertation citoyenne – une contagion macronienne – sur le thème « Pour que Paris reste vivable ». L’objectif est d’inviter les citoyens à « accélérer la transition écologique de la ville » par leurs suggestions. « Faut-il limiter la vitesse des véhicules ? Doit-on encore servir de la viande dans les cantines ? Est-ce nécessaire de végétaliser les rues ? Quels matériaux choisir pour rénover les logements ? » Voilà les questions posées aux Parisiens dont les réponses constitueront « notre principal outil de planification écologique et notre boussole d’action », explique Dan Lert, l’adjoint (EELV) en charge de la transition écologique, du plan climat, de l’eau et de l’énergie.

Du 11 octobre au 15 décembre prochain, chacun pourra s’exprimer sur la plate-forme en ligne decider.paris.fr et « les mesures qui en ressortiront seront soumises à une votation au printemps », dit l’adjoint.

Petite remarque, en passant : Paris n’est pas la propriété des Parisiens. C’est aussi et avant tout la capitale de la France. Il serait bon que Mme Hidalgo ne l’oublie pas…

4292 vues

16 septembre 2022

Partager

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

25 commentaires

  1. Tant que l’on ne se sera pas débarassé de la clique hidalgo elle comprise Paris s’enlisera de plus en plus surement dans la destruction et la défiguration. A mon avis le clou de cette défiguration et de cette destruction sera les jeux olympirques que nous n’avons pas les moyens de payer et qui a mon avis pour la France paupérisisée seront aussi sots qu’inutiles.

  2. Tiens, Hidalgo veut y installer des tentes Queshua ???? On devine pour qui ? En fait y a trop de poubelles ailleurs alors on va en mettre un peu là aussi… Et puis c’est assez large ça empestera pas trop.
    L’hôtel de ville est assez loin, pour les odeurs…

  3. Laissons passer cette fin d’année avant de commencer les travaux. Les « manifs » vont déjà régler une partie du problème avec les interventions policières et pompiers, les saccages et dégradations multiples. Ces JO sont une indécence en ces temps de restriction. Ce sont encore les Français qui vont payer la facture.

  4. Un bon coup de balai aurait été bien plus utile et efficace ! Plus rapide. Plus économique. Porteur d’emploi. Pour un résultat immédiatement, ou presque, perceptible. Mais non, le « pouvoir » parisien préfère dépenser l’argent qu’il n’a pas, s’endetter encore plus pour « paraître », seulement « paraître ». A Paris c’est l’absurde qui est à la manoeuvre.

  5. Permettez nous d’etre très sceptiques quant à la valeur de ce projet : le ‘bon goût’ de Mme Hidalgo et de son équipe de choc en faveur d’un PARIS ACTUALISE….reste à démontrer suite aux dégâts déjà causés à travers la Ville par leurs initiatives dites ‘écologiques’….et les travaux sans fin qui entravent la circulation quotidienne…et la laideur de nouveaux mobiliers urbains implantés çà et là !!!

  6. Oh Mon Dieu !
    Va-t-elle coupé des arbres afin de se servir du bois de chauffage à l’Hôtel-de-Ville ?
    Va-t-elle diminuer l’éclairage pour faire des économies, comme pour la Tour Eiffel ?
    Va-t-elle remplacer les bancs publics par des traverses de train pour faire écolo ?
    Va-t-elle créer des allotements pour que les écolos se nourrissent végétarien ou vegan ?
    Va-t-elle interdir l’automobile pour la trottinette, non électrique, économies oblige ?
    Etc
    Je m’attends au pire !
    Anne hidalgo n’est pas à une folie près !

    1. Aucun doute : tant que ces gens-là seront à la tête de Paris, le pire arrivera. L’apothéose risque bien d’être les J.O !

  7. Et que fait – on des rats des odeurs de la saleté du manque de poubelles dans les rues d’absence de bancs pour les promeneurs etc etc ? On a supprimé tout ce qui rendait la balade dans Paris attractive, plus de jolies vitrines des voitures bouchant l’horizon la pressassions le bruit et la foule partout sans compter l’insécurité.
    Les jeux olympiques seront un fiasco de plus.

  8. Réenchanter les Champs Elysées, c’est un peu comme vouloir re-dynamiser les villes délaissées par leurs habitants fuyant la promiscuité avec des populations exotiques génératrices de malfaisance et d’insécurité. Appelons plutôt ça: « dynamiter. »

  9. Tiens, auraient ils oublié un grand nombre de cages de rats (pardon, de surmulots) permettant de « naturaliser » au niveau animalier, cette belle avenue?

  10. Idem que pour Callac avec leur maire communiste.
    Les parisiens ont élu et réélu cette socialo qu’ils assument.
    Fallait-il être idiots (et je suis polie) idem pour le petit macron.
    La connerie a des effets délétères et ce qui est insupportable est que nous subissons aussi ces effets mais mais ….jusqu’à quand? passivement?

  11. je tremble à l’idée des résultats de la consultation… Hidalgo réitèrera-t-elle son score de 4% d’opinions favorables ?
    N’est-il pas temps qu’elle parte en Espagne ?

  12. Comment Paris qui croule déjà sous les dettes peut elle payer ce chantier .Madame Hidalgo dépense sans compter de l’argent qu’elle n’a pas .N’y a t’il donc personne pour arrêter ses folies .Les français qui croulent sous les impôts et les taxes ne peuvent plus et ne veulent plus financer ces irresponsables .

    1. La majorité des Français les ont voulu en toute connaissance alors qu’ils payent maintenant ou qu’ils les virent s’ils en ont le courage. Mais pour cela il faut l’aide de la politique locale qui elle aussi est du même niveau.

    2. Elle est contaminée par le macronisme : dépenser à tort et à travers l’argent que l’on a pas pour briller et tenter de devenir « durable »… un peu falot tous ces personnages!

    3. Bah, un peu plus de dette, ça va participer à l’effondrement économique de la France. Dépensons comme des fous avant que la monnaie n’ait plus aucune valeur.

  13. Quel manque d’ambition !! Interdisons carrément la viande dans les restaurants parisiens et les cars de touristes dans lew rues.

  14. Quand on constate les « pedigrees » des têtes-de-gondole dans les différents arrondissements de la ville de Paris, il faut s’attendre au pire ! …
    Qu’attendre d’une « duduche » qui nie la présence des rats ou qu’espérer d’une « bobo-écolo-ettoutlereste » qui veut déboulonner toute statue rappelant la FRANCE et son Histoire … Ils détruisent tout et après prétendent qu’ils ont « tenu compte des concertations engagée en toute transparence ».

    1. Les sottises (pour être poli) incidieuses de rousseau déclenchent malgré tout des polémiques nationales.
      À Paris comme ailleurs ces dictateurs verts écolos-bobos-etc sont aux commandes de la destruction programmée de notre culture et de notre pays…

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter