La grande oreille d’Emmanuel Macron

« Emmanuel Macron Service » à votre écoute 24 h sur 24. Un projet de manif ? Un échange avec un autre gilet jaune ? Une publication Internet ? Emmanuel Macron devine vos attentes et envoie, sur le champ, une compagnie de CRS qui saura vous ramener à la raison.

150 personnes réputées gilets jaunes ont été placées sur écoute, selon Le Point. Certains particulièrement dangereux ont été surpris en train de demander un léger découvert pour finir le mois tandis que d’autres complotaient avec un employé de SOFINCO pour obtenir un prêt à la consommation. À coup sûr, ils utilisent un langage codé.

Francesoir.fr précise : “Des moyens importants auraient été déployés par la direction du renseignement de la préfecture de police de Paris (DRPP) qui demanderait à ses limiers de mettre en place un “espionnage” sur Internet des cibles, voire même de les placer sur écoute téléphonique.”

Le Point revient à la charge : “Les demandes en ce sens de la DRPP auprès de la Commission nationale de contrôle des techniques de renseignement (CNCTR) compétente se sont multipliées.”

Un Robinson Crusoé revenant de trente ans d’exil s’imaginerait qu’il s’agit d’articles relatant la vie quotidienne de la Pologne sous Jaruzelski. « Quel régime abominable, ils n’ont pas changé ! » s’écrierait le barbu. Et Vendredi de surenchérir : « Heureusement qu’on est en France ! » Mis au parfum de la situation politique de 2019, le duo ne manquerait pas de repartir sur son île. Par le premier radeau ! Attendez, vous n’avez pas lu Valeurs actuelles ! « Réprimés à coups de Flashball, bientôt interdits de manifestations, les « gilets jaunes » sont désormais… sur écoute. »

Mais revenons à nos moutons. Amis antifas, de quel fa parlez-vous ? Fa mineur, fa septième ? Il ne peut s’agir du fa de fascisme. Il y a quiproquo. Allez avouez… Vous êtes des musiciens, option grosse caisse ? Petits cachotiers ! Effectivement, nous comprenons bien que vous ne pouvez pas être à la fois sur le terrain musical et sur celui de la lutte contre un régime oppressant.

Valeurs actuelles, qui lit Le Point, lui-même repris par France-Soir, cite les propos d’un flic du renseignement qui affirme : « Ce sont les mêmes justifications qu’on utilise pour procéder aux écoutes sur l’ultra-droite ou l’ultra-gauche.”

Sont pour l’instant à l’abri d’un suivi gouvernemental : les douze adhérents du MoDem, la famille d’Alain Juppé et Brigitte Macron. Excepté ces personnes et les adeptes de la secte En Marche !, tout Français propriétaire d’un téléphone doit savoir que lors d’un différend avec un interlocuteur, il peut prendre à témoin l’employé de l’Élysée chargé de l’écouter. Atout non négligeable en cas de gros conflit. Par conséquent, ne nous emballons pas. Le Président en personne aurait été vu lors d’un grand débat en train de s’écouter parler. Décidément exemplaire en toutes circonstances…

À lire aussi

La campagne des européennes en coma dépassé

L’orateur n’a rien dit de précis, excepté qu’il voulait sauver la gauche et les marchands …