Breaking news! Jupiter tournerait-il autour de la Lune ? Cette nouvelle mise en orbite ferait suite à un tweet du week-end dans lequel notre Président attentionné n’oublie surtout pas de s’adresser aux Asiatiques célébrant le Nouvel An chinois : « À toutes celles et ceux qui, en France et partout dans le monde, célèbrent le Nouvel An lunaire, je transmets tous mes vœux. »

L’on notera que le chef de l’État ne parle pas de Nouvel An chinois, mais bien du calendrier luni-solaire. Pas étonnant lorsque l’on se revendique du dieu romain qui gouverne la terre, le ciel et tous les autres dieux ! Mais pas que. Expert en communication, ne tombe pas dans les préjugés. Il sait bien que la Chine n’est pas le seul pays concerné par cette tradition : le Vietnam, la Corée, la Thaïlande, le Cambodge célèbrent également le passage à la nouvelle année en fonction d’un calendrier luni-solaire. Plus adaptée, l’expression retenue semble plus « inclusive » à l’égard des différentes communautés concernées.

Grande prévenance, donc, de la part d’Emmanuel Macron, terminant décidément la semaine comme il l’avait démarrée, dans les pas de Chirac qui, lui aussi, préférait déjà « le bouddhisme au catholicisme, les arts premiers aux arts florissants* ».

Si a bien adressé son « Merry Christmas » aux Américains, de même que Boris Johnson aux Britanniques, nous Français, attachés à nos bonnes vieilles traditions, religieuses ou culturelles selon, de célébrer la naissance du petit Jésus, non contents de voir nos crèches se réduire dans l’espace public quand elles ne sont pas saccagées, attendons toujours notre « À toutes celles et ceux qui, en France et partout dans le monde, célèbrent Noël, je transmets tous mes vœux ».

Pourtant, en 2017 et 2018, Emmanuel Macron n’avait pas manqué de s’associer à Brigitte pour nous souhaiter un joyeux Noël. Alors, pourquoi pas cette année ? Lunaire, notre Président ? « Quand on connaît le potentiel d’Emmanuel Macron en matière de communication, on ne peut penser un instant que l’absence de vœux pour Noël soit une simple omission », soulignait Fabien Lombard, secrétaire départemental de l’Aveyron de Debout la France.

Non, cette année, et craignons de devoir s’y habituer, c’est « une expression globale pour les fêtes de fin d’année lors de ses vœux du 31 décembre » dont il aura fallu se contenter. A moins que notre pays ne renoue avec son identité…

*Le moment est venu de dire ce que j’ai vu, Philippe de Villiers

À lire aussi

Les personnes âgées sont-elles maltraitées en EHPAD ?

Entre les bas salaires, la faible reconnaissance, la surcharge de travail et, désormais, l…