JO 2024 : pour les épreuves de skate, 2.000 tonnes de béton seront coulées à la Concorde

JO2024

2.000 tonnes. C'est l'appréciation approximative de la quantité de béton qu'il va falloir couler pour l'installation du skatepark éphémère, place de la Concorde, à l'occasion des Jeux olympiques 2024. Nouvelle preuve que, pour l'organisation de ces Jeux, Paris voit décidément les choses en grand.

Cette décision, prise il y a de longs mois, n'avait pas été rendue publique, et ce n'est que cette semaine que Mediapart s'est chargé de la divulguer. Sans surprise, la nouvelle a créé un certain remous jusque dans la mairie de Paris, où Anne Hidalgo n'avait visiblement pas jugé bon de prévenir ses collègues.

Aurélien Véron, porte-parole du groupe d'opposition Changer Paris, moque ainsi, sur X, la volonté de la mairie d'utiliser du béton « écolo », comme si les deux termes n'étaient pas quelque peu contradictoires. L'élu n'est pas le seul à déplorer un tel branle-bas de combat pour seulement quelques semaines. David Legoux, président du groupement interprofessionnel (GIP) Skateparks de France, déplore de son côté ce projet fou auprès de Mediapart : « C’est un non-sens environnemental et économique. Ça va aussi à l’encontre de la promesse d’héritage. »

Il n'est en effet nul besoin d'être le porte-parole d'un groupement écologiste pour s'offusquer de l'absence absolue de bon sens que constitue ce programme. Non contents de défigurer la place de la Concorde au moment où des milliers de touristes se seraient certainement fait un plaisir de venir l'admirer, le Comité d’organisation des Jeux olympiques et paralympiques (COJOP) de Paris 2024 ne voit ainsi aucunement le problème d'y déverser 2.000 tonnes de béton, un matériau extrêmement polluant. Cette structure éphémère permettrait de réaliser « une expérience unique » au pied d’« un monument iconique (sic) de Paris connu de tous », se défend le COJOP. Si c'est pour les sensations, bien sûr...

Si Anne Hidalgo affirmait fièrement, en 2019, « Les Jeux olympiques seront verts », il semblerait que le maire de Paris, en approchant de la date fatidique, ne doive revoir ses exigences à la baisse... en tentant de le faire discrètement, bien sûr.

Une polémique de plus ou de moins pour éclabousser les Jeux olympiques, finalement, quelle différence cela fait-il ? L'organisation de cette compétition, les Français le savent bien, n'est plus dans les cordes de la France. Paris, méthodiquement saccagée par Anne Hidalgo, n'en sera que plus meurtrie après le passage de ces camions chargés de béton dans ses plus beaux quartiers. Après avoir été en travaux durant des années pour préparer des Jeux que tous redoutent, la ville défigurée mettra des années à revenir à la normale, si tant est qu'Anne Hidalgo se mette en tête de restaurer ce qui aura été ravagé.

Marie-Camille Le Conte
Marie-Camille Le Conte
Journaliste à BV

Vos commentaires

42 commentaires

  1. Pour mémoire, et pour les écolo-bobo, une seule éolienne terrestre requiert 60 camions de 25 tonnes de béton, plus la ferraille naturellement soit, par éoliene terrestre 1 500 tonnes de béton ! C’est d’écologie que l’on parle sans doute. Maintenant, 2 000 tonnes sur la concorde c’est d’une absurdité totale, pourquoi pas dans les jardins de l’Elysée tant qu’à faire ?

  2. Anne Hidalgo saccage Paris, les JO fournissent un prétexte pour continuer. Les touristes risquent d’être surpris…

  3. Paris martyrisé,outragé,défiguré mais peut être enfin libéré de cette dame qui n’en fait qu’à sa tête .c’est moche et scandaleux ..

  4. Franchement, vous attends quelque chose de logique et réfléchi de la part d’Hidalgo ? Vous êtes bien naïfs… Ceci étant, les parisiens l’ont élue… Qu’ils assument…

  5. En partant d’un camion toupie de 10 m3 dont le PTAC est de 32 Tonnes, pour 2000 T de béton il faudra 80 camions soit une masse totale véhiculée de 2560 T. Quand on connait les difficultés de circulation dans Paris, il est à souhaiter que l’usine à béton ne sera pas trop éloignée de la place de la Concorde sous peine que le béton soit pris avant d’arriver.

  6. Décidément cette caste politique ne fait que ce qu elle veut, selon son bon plaisir, ses caprices et sa corruption.
    Écœurant
    Mais pourquoi se gêner ? Les Français ne mouftent pas.

  7. C’est ça l’écologie gocho bobo ! On emmerde les familles nombreuses, les livreurs, ect. qui veulent circuler et se garer dans Paris, mais on coule des tonnes de bétons. C’est exactement comme ces écolos intégristes qui militent pour le développement des éoliennes … mais pas dans leur secteur, évidemment ! D’ailleurs, il me semble qu’il n’y a toujours pas d’éoliennes au Touquet … Voire même pas de projets de construction de champs d’éolienne. Absence de vent ?

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois