a dévoilé, sur Sud Radio, qu’il était prêt à « effacer » sa candidature à l’élection présidentielle pour soutenir Éric Zemmour si le journaliste se présentait. Cependant, il pose deux conditions à ce ralliement.

se dit prêt à soutenir Éric Zemmour si ce dernier se présentait à l’élection présidentielle, devenant ainsi le premier candidat déclaré à se rallier derrière le journaliste, s’il est « le mieux placé de tous ceux qui traitent le redressement de la France ».

Cependant, fidèle à son engagement chrétien-démocrate, il aurait besoin que le supposé candidat « infléchisse nettement » son programme « dans le sens de l’entraide, de la solidarité des plus faibles ». Il lui demande aussi la création d’une « formation politique », rassemblant « toutes les personnes de bonne volonté inspirées par un projet conservateur », ainsi que les « formations qui existent déjà et qui sont animées par des intentions comparables ».

 

« Volontiers »

Dans ce cas, Jean-Frédéric Poisson, qui était arrivé avant-dernier aux primaires de la de 2017,  se rallierait « volontiers » à Éric Zemmour, qui est selon lui le seul « à poser la question du redressement de la France en termes de civilisation ».

« Je pense qu’il y a cet accent porté sur la préservation de la tradition de l’Histoire de France et de notre mode de vie », ajoute-t-il, considérant Éric Zemmour comme une « alternative », une « forme de nouveauté ».

« Entre dont [les Français] considèrent qu’ils ont un peu laissé filer les choses et un dont ils ne considèrent pas qu’il puisse un jour gouverner le pays, il fallait trouver une solution et la candidature d’Éric Zemmour peut être cette solution », affirme-t-il.

22 septembre 2021

Les commentaires sont fermés sur cette publication.