Accueil Santé Coronavirus Italie-Russie : Peppone a été entendu !
Coronavirus - Editoriaux - International - 30 mars 2020

Italie-Russie : Peppone a été entendu !

On se croirait revenu au temps de « la guerre froide «, au temps de Don Camillo et Peppone, quand on apprend que l’URSS et Cuba (pardon : la Russie et Cuba) apportent une aide massive à l’Italie. Et plus particulièrement dans ce nord de l’Italie où se déroule la série de ces films cultes.

Malin, ce Poutine : tandis que, comme d’habitude, l’Europe cafouille sa copie, c’est lui qui a sollicité Rome directement pour proposer l’aide de la Russie. Et pas des sacs de riz ou de blé pour faire des pâtes : 9 Iliouchine II-76 de l’armée russe chargés de toute sorte de matériel médical, de médecins, d’infirmiers et de virologues. En tout, une centaine de personnes, sachant que chaque avion peut embarquer 40 tonnes de matériel.

Ce faisant, Vladimir marque plusieurs points, si besoin en était :
– il fait une très belle opération humanitaire ;
– il met en évidence l’impéritie totale de cette Europe de Maastricht que dénonce si bien Michel Onfray ;
– il « fait la nique » à Trump en démontrant qu’il ne faut plus compter sur les États-Unis ;
– il envoie ses spécialistes se former « sur le terrain » au cas où son pays connaîtrait une pandémie aussi terrible qu’en Italie et en Espagne ;
– il prend, évidemment, date pour l’après coronavirus.

On observera aussi que la Chine s’est associée à la Russie et à Cuba pour apporter son aide en envoyant un avion chargé de matériel médical accompagné par des experts.

Et pendant ce temps, en France, on assiste à un match PSG/Marseille où les supporters (pardon : les médecins) plus ou moins mandarins s’écharpent et se querellent sur la dangerosité d’un médicament utilisé depuis des décennies, on reçoit ordres et contre-ordres, on laisse les « quartiers » tranquilles par crainte d’émeutes, les transformant ainsi en autant de bombes biologiques aux portes des villes, on continue le macabre décompte quotidien des infectés et des morts avec palmarès mondial à la clé ! Ce monsieur Salomon doit être doté d’un psychisme vraiment particulier pour venir annoncer tout cela comme s’il débitait les classements d’un quelconque championnat.

Quel rapport avec Poutine, me direz-vous ? Eh bien, je pense que nous sommes maintenus, je l’espère involontairement, dans un climat particulièrement anxiogène avec toute cette « surcommunication » qui inquiète plus qu’elle ne rassure. Le pompon c’est, bien sûr, l’étrange porte-parole du gouvernement.

Au-delà de ces considérations, voir cette « sainte Russie » si décriée, si méprisée, boycottée venir voler au secours de Rome, symbole de la chrétienté, je trouve cela très réconfortant et très porteur d’espoir en cette période pascale.

La France, ex-« fille aînée de l’Église », reste confinée dans ses contradictions et l’incompétence effroyable de ses gouvernants.

Quant à l’Italie, elle peut remercier Peppone. Et Don Camillo, bien sûr.

À lire aussi

Le nouveau monde selon Macron…

Décidément, la Chine ne nous aura pas amené que le coronavirus… …