Le mot est lâché. Les maires qui prennent des arrêtés autorisant les petits commerces à ouvrir dans leur commune sont des « irresponsables ». C’est Bruno Le Maire qui l’a dit. Alors… « Une poignée d’irresponsables », selon lui. Castaner aurait dit des « séditieux ». Pourquoi pas des putschistes ? Et, en creux, ces maires seront responsables de la propagation du virus. Ils « menacent la des Français ». Pendant que nous y sommes, mettons-leur sur le dos une menace de poursuites pour la mise en danger d’autrui !

On l’a dit mille fois mais il faut le répéter : on peut donc aller acheter des fleurs dans une jardinerie sans risque. En revanche, c’est dangereux pour la santé d’aller chez le fleuriste du village ou du quartier. L’un ouvre, l’autre ferme. L’un a le sourire. L’autre n’a que les yeux pour pleurer. Et puis les fleurs, au fond, ce n’est pas essentiel à la vie. On connaît la chanson : « J’vous ai apporté des bonbons, parce que les fleurs, c’est périssable. »

Ces maires sont peut-être des « irresponsables » mais, en tout cas, ces élus de tous bords ont la responsabilité de s’occuper du quotidien de leurs concitoyens. C’est, par exemple, ces « poignées d’irresponsables » qui vont faire distribuer, dans beaucoup de communes, dès lundi matin, dans les écoles, des masques pour les enfants de plus de six ans afin de venir en aide aux familles. L’un ordonne. L’autre paye, pourrions-nous résumer, si l’on voulait être caricatural (c’est la mode !) comme Bruno Le Maire. C’est aussi ces « poignées d’irresponsables » qui reçoivent souvent des montagnes d’injonctions, parfois contradictoires, de la part de l’État, et qui doivent « se dépatouiller avec » sur le terrain. Entre mesures Covid-19 et mesures Vigipirate, c’est parfois la quadrature du cercle…

Le gouvernement, lui, en revanche, est responsable. Responsable d’installer l’iniquité dans le pays. Iniquité entre les petits commerces et les grandes surfaces. L’iniquité, c’est le contraire de l’équité, dirait M. de Lapalisse. Or, Bruno Le Maire, lui-même, a avoué, sur BFM TV, que le gouvernement auquel il appartient pourrait prendre prochainement des mesures pour « rétablir l’équité » entre petits commerces et grandes surfaces. Trop fort ! Pour réparer, en fait, la situation d’iniquité qu’il a lui-même générée. Il fallait peut-être y penser avant, non ? Mais faire et défaire… Qui est irresponsable ?

1 novembre 2020

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.