Ingérence : la riposte du RN !

jean-philippe tanguy

Il avait attendu que le rapport soit rendu public pour prendre officiellement la parole sur le fond. « Je ne suis pas une oie blanche », balaie Jean-Philippe Tanguy lorsqu’on lui demande s’il était vraiment surpris de la tournure politique de la conclusion de cette commission d’enquête « relative aux ingérences politiques, économiques et financières de puissances étrangères ». Pour rappel, cette commission voulue par Jordan Bardella et Jean-Philippe Tanguy devait, une fois pour toute, démolir les accusations de collusions du parti de Marine Le Pen avec la Russie de Vladimir Poutine. Par transparence, c’est la députée Renaissance Constance Le Grip qui était, en tant que rapporteur de cette commission, chargée de rédiger le rapport qui aurait dû être rendu public ce 8 juin. Sauf que, à la surprise de personne sauf, visiblement du RN, le rapport a fuité sur Mediapart et a été lourdement à charge contre le RN. Une situation qui placerait à première vue Jean-Philippe Tanguy soit comme une oie blanche soit comme le dindon d’une sinistre farce. Le député RN de la Somme a par ailleurs confirmé « avoir porté plainte au nom de la commission d’enquête pour rupture du secret ». Car dans les fuites orchestrées en amont se concentrent une multitude d’attaques de Marine Le Pen, au point de mettre souvent sous le boisseau le véritable enjeu de cette commission et, donc, de jouer contre le RN.

« Ils voulaient effacer les accusations, ils les ont gravées dans le marbre », affirmait Julien Bayou, quelques jours auparavant, salle des Quatre-Colonnes. Après ces fuites qui ont notamment été anglées sur la position de Marine Le Pen considérant la Crimée comme faisant partie de la Russie, la Macronie s’est délectée en de nombreuses attaques disséminées cette semaine, en amont de la publication officielle de ce fameux rapport. « Ce rapport s’est transformé en procès politique, on me reproche des prises de position politiques, sur la Crimée notamment, mais il n’y a rien d’autre », s’était agacée Marine Le Pen, en marge d’un déplacement en soutien à ses candidats aux élections sénatoriales dans le Nord.

Les basses attaques de la Macronie

Le député Renaissance Charles Sitzenstuhl a profité d’une question orale à l’adresse du ministre Olivier Véran pour violemment tacler Marine Le Pen, évidemment dans l’incapacité de répondre. Une attaque reprise au vol par Véran qui a accusé Marine Le Pen d’être « le pantin de Poutine », martelant : « Madame Le Pen, si monsieur Poutine est votre banquier, alors pour lui, c’est donc que pour lui, vous êtes un placement. » Des attaques qui, évidemment, ont fait bondir Tanguy. « Ils ne l’ont même pas lu », s’agace le vice-président du groupe RN

Tanguy cible Constance Le Grip

Elle est celle qui cristallise toutes les colères. La députée des Hauts-de-Seine, proche de Nicolas Sarkozy, a en effet manœuvré pour que ce rapport se retourne contre le RN. « Il y a un système Le Grip », dénonce Tanguy. « Elle ne veut pas seulement protéger Renaissance mais tous ceux qui l’ont aidée dans sa carrière politique, comme Nicolas Sarkozy », cible Tanguy, qui ne manque pas de rappeler la condamnation de l’ancien chef de l’État au sujet du financement libyen de sa campagne présidentielle. Un beau cas d’ingérence ? En tout cas, avec son contre-rapport de 80 pages, Jean-Philippe Tanguy a tenu à remettre les points sur les i. Et Marine Le Pen aussi, qui tacle un rapport à « l'image de la rapporteur : sectaire, malhonnête et politisé ».

Qui s’ingère ?

Au fond, personne. Mais la majorité, en digne héritière de l’UMP et du PS, n’a pas vraiment de leçon à donner sur l’indépendance de la France vis-à-vis de Moscou. « Hélas, ce rapport chercher à camoufler grossièrement un procès politique contre le Rassemblement national ; une manipulation visant à minorer la responsabilité de l’UMP, du PS et des soutiens d’Emmanuel Macron dans l’aggravation de notre dépendance envers la Russie », précise le contre-rapport du RN que L’Obs a pu consulter en avant-première. Concernant le RN, autant conclure avec les propos en audition d’un véritable expert, notamment lorsque celui-ci qualifie les accusations formulées contre le RN et la Russie de « rhétorique politique ». Les masques tombent et la Macronie se révèle. Mais le mal n’est-il pas déjà fait ?

Marc Eynaud
Marc Eynaud
Journaliste à BV

Vos commentaires

27 commentaires

  1. On a déjà fait la même chose avec Trump. Les politiciens pourraient-ils un jour dépasser le stade de la maternelle supérieure ? Merci.

  2. Pour la macronie la fin justifie les moyens mais les citoyens se rendent compte de l’incompétence, de l’hypocrisie, de la nullité et des des mensonges de ceux qui mènent la France au fond du trou, ce n’est pas le RN qui apporte le chaos mais bien ce gouvernement de branquignoles dont le manque de sérieux est avéré. Plus ils tapent sur le RN et plus ils l’aident à monter dans les sondages.

  3. Mesdames et Messieurs , Ndyae , Véran, Born, Dussopt , Schiappa, Braun, Panier Runacher , Abdul Malak, Dupond, Darmanin, Le maire, Guérini et j’en passe et des meilleurs, il fallait oser et il l’a fait , ce casting d’idéologues sans ombre pour lui-même n’était pas facile pour s’assurer de leur incompétence et de leur sectarisme, me trompé-je?

  4. Qui de près ou de loin n’a pas eu de collusion avec la Russie , et il me semble bien que M. Fillon (1ere ministre de Sarkozy) a eu plus d’accointances avec la Russie que nombre de membres du RN , et toutes ces entreprises qui se sont retirées sur la pointe des pieds après maintes recommandations de Macron et des siens, si l’on faisait le bilan des actionnaires de ces dites sociétés , on en serait plus que surpris.

  5. « Mais le mal n’est-il pas déjà fait ? », demandez-vous. Ce n’est pas si sûr. Les électeurs et soutiens de Marine Le Pen sont préparés à toutes les manœuvres. Ils s’attendaient à un quelconque scandale, le voici et il ne surprend personne (qui a oublié les costumes de Fillon ? Ils sont donc prêts depuis longtemps à tout entendre, même qu’elle a « crucifié le Christ » comme on dit au Liban. MLP aurait-elle assassiné sa grand-mère ou égorgé une demi douzaine d’enfants ? Pourquoi pas. Tout ceci est une vaste farce.

  6. Je suis surpris de cette attaque contre le RN à propos d’un soutien potentiel aux russes. Que dire dans ces conditions de l’attitude du gouvernement français alors que nous disposons de 50 chars Leclerc qui vont partir à lea retraite et qui sont autre chose que des Léopard et de quelques dizaines de Mirage 2000 en cours de remplacement par des Rafales. IL y a largemnet de quoi détruire une bonne partie de l’artillerie russe. Avant de critiquer les autres il serait nécessaire de balayer devant sa porte..Je me permet de rappeler ce que disait Churchill à Chamberlain qui rentrait de Munich en 1938: vous aviez le choix entre le déshonneur et la guerre et vous avez choisi le déshonneur, mais vous aurez aussi la guerre. C’était quand même un politique digne de ce nom. Pour moi rien ne sert de faire la danseuse devant Poutine…

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois