Un individu de 39 ans, « inconnu des services de police et bénévole du diocèse », a été interpellé, samedi 18 juillet, quelques heures après l’incendie vraisemblablement « volontaire » de la cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Nantes.

L’enquête pour « incendie volontaire » menée après la destruction partielle de la cathédrale de Nantes, samedi 18 juillet, a permis l’arrestation d’un individu de 39 ans, ressortissant rwandais et travaillant bénévolement pour le diocèse. Selon les informations de RTL, l’homme serait « inconnu des services de police ».

Chargé de la fermeture de la cathédrale

À ce stade de l’enquête, le procureur de la République de Nantes assure qu’il s’agit de « vérifications » et que « rien ne permet de l’impliquer dans la commission de l’incendie », a-t-il assuré.

L’individu était chargé de la fermeture de l’édifice, la veille de l’incendie, et a été placé en garde à vue du fait d’incohérences découvertes dans son emploi du temps. Le suspect, réfugié rwandais, aurait fait part, selon RTL, de sa colère suite à l’expiration de son visa.

À lire aussi

Un homme armé et criant « Allah Akbar » interpellé en Isère

Possédant un couteau et un bâton, l’individu s’est rebellé à l’arrivée des gendarmes. …