Les chiffres de l’immigration pour l’année 2021 ont été publiés, ce jeudi 20 janvier, par la Direction générale des étrangers en France (DGEF) du ministère de l’Intérieur. Notons que ces statistiques de l’immigration, de l’asile et de l’accès à la nationalité française sont des chiffres provisoires (les données définitives seront publiées en juin 2022).

Conclusion, les flux migratoires repartent à la hausse, après une baisse assez significative en 2020 pour des raisons évidentes liées à la sanitaire et retrouvent le même essor que pour la période antérieure au Covid.

Ainsi, le Ministère de l'intérieur estime, pour l’année 2021, que 271.675 premiers titres de séjour ont été délivrés, ce qui représente un bond de plus de 20 % par rapport à l’année 2020 (222.928 titres). Ce chiffre est à peu près équivalent à l’année 2019 (277.406) et c’est surtout supérieur à 2017 (247.436) et 2018 (258.929).

Les chiffres concernant les visas sont assez surprenants. On est, là aussi, revenu à des chiffres comparables à la période antérieure au pour ce qui concerne les visas long séjour : 229.094, ce qui est un bond de plus de 54 % par rapport à l’année 2020 (148.567) et correspond à peu près aux chiffres des années 2017, 2018 et 2019 (un peu plus de 200.000 chaque année). Or, les chiffres n’ont pas changé de manière significative depuis l’année dernière concernant les visas court séjour (-10 %) et confirment la chute par rapport aux années précédentes (500.000 en 2020 et en 2021, alors qu’il y en avait plus de 3 millions par an au cours des trois années précédentes). La sanitaire entraîne un recul des visas court séjour alors que le nombre de visas long séjour est à peu près identique. Le Covid, en France, n’est probablement pas très effrayant pour ceux qui veulent s’y installer durablement.

Sans surprise, on remarque que les nationalités les plus représentées dans les visas accordés sont le Maroc (69.408), l’Algérie (63.649), l’Arabie saoudite (60.292) et la Tunisie (46.070).

Un autre sujet est le nombre d’accédants à la nationalité française : 94.092 nouveaux Français, en hausse de 53 % par rapport à 2020 : c'est le chiffre le plus élevé depuis le début du quinquennat.

Enfin, s’il est facile d’entrer en France, il semble plus difficile d’en sortir. Le bilan du Ministère évoque seulement 16.819 éloignements et départs d’étrangers en situation irrégulière, à peine plus qu’en 2020 (15.949) et beaucoup moins qu’en 2018 (30.276) et 2019 (31.404). Une déroute.

23 janvier 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

5 3 votes
Votre avis ?
40 Commentaire(s)
le plus populaire
le plus récent le plus ancien
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires