L’île bretonne, qui abrite 610 habitants, se retrouve désormais sans médecin : la soignante refuse de se faire vacciner et ne peut donc plus exercer, rapporte Le Figaro.

La soignante a pris cette décision à contrecœur

Christine Hochard, seul médecin de l’Île-aux-Moines, dans le golfe du Morbihan, a laissé sur son répondeur la triste nouvelle : « Bonsoir, le cabinet médical sera fermé à partir du 15 septembre 2021 du fait de mon refus de me faire vacciner », rapporte la voix tremblotante de la soignante. « C’est le cœur gros avec beaucoup d’émotion et de douleur que je suis obligée de fermer. Je ne peux pas me faire vacciner. Je ne suis pas anti-vaccin, je n’interdis à personne de se faire vacciner. Sauf que voilà, moi, je ne peux pas. C’est mon corps qui dit non », continue-t-elle. La vaccination pour le personnel soignant étant obligatoire depuis le 15 septembre, la médecin n’a plus le droit d’entrer en contact avec ses patients.

Au micro de France 3 Bretagne, le médecin a rapporté son étonnement quant à la décision gouvernementale : « Honnêtement, je ne pensais pas que le gouvernement serait allé au bout. Sans cette obligation vaccinale, je me serais peut-être faite vacciner… »

Le maire inquiet pour le sort de son île

Le maire de l’île, Philippe Le Berigot, a fait part de ses préoccupations au micro de BFM TV : « On sait gérer les urgences. Mais pour le suivi médical au quotidien, ça devient compliqué pour les habitants », s’est-il lamenté. D’autant plus que Christine Hochard était arrivée seulement en octobre dernier, après un laps d’un an sans que les autorités ne trouvent un remplaçant à l’ancien médecin généraliste.

Le maire est aujourd’hui dans la tourmente : au-delà de la perte de son médecin, quatre pompiers volontaires ont également démissionné pour la même raison. Il a rapporté qu’il travaillait main dans la main avec l’agence régionale de santé (ARS) pour trouver des solutions.

20 septembre 2021

Les commentaires sont fermés sur cette publication.