À Vendargues (Hérault), lundi, les drapeaux ont été mis en berne. Mais le maire, Guy Lauret (LR), a refusé d’organiser la minute de silence. Il a préféré écrire au président de la République pour lui faire toucher du doigt que les Français ont peur, peur d’aller au spectacle, en terrasse, « peur pour leurs enfants avec ce risque toujours latent que des terroristes pénètrent dans les lycées, collèges et autres écoles pour perpétrer des crimes prémédités ». Il rappelle à Emmanuel Macron : « Vous êtes le premier rempart républicain ! » Alors, assez des bougies, des minutes de silence, des couronnes mortuaires et des sempiternels et identiques discours – qui font, en effet, de piètres remparts.

La réaction exclusive de Guy Lauret pour BV

Joint par BV, M. le Maire nous explique qu’il n’a pas voulu lancer une polémique, au contraire. « Nous reconnaissons l’importance des hommages et commémorations, mais cela ne suffit pas. Si j’avais organisé une minute de silence, suivie d’un courrier au Président, cela n’aurait pas eu tant de poids. Par le passé, nous avons rendu les hommages républicains demandés à différentes occasions. » Mais alors, qu'est-ce qui a changé ? « Là, l’élément déclencheur a été de lire que le terroriste qui a assassiné Dominique Bernard étant entré en France avant ses 13 ans, il ne pouvait être expulsé. Peut-être cette clause était-elle légitime quand elle a été instaurée, dans un contexte différent. Force est de constater qu’elle ne correspond plus aux réalités. »

Cette inadéquation du droit est incompréhensible, inaudible, il le constate tous les jours dans sa commune. « Vous savez, je suis le maire d’une commune de 5.000 habitants. Je passe ma vie au milieu de mes administrés, week-ends compris. J’entends beaucoup de choses. » Une position privilégiée dont il veut faire profiter le Président. « Les gens qui sont à Paris sont parfois hors-sol : qu’ils profitent de cette expérience du terrain. Si certains administrés ont été surpris qu’il n’y ait pas de minute de silence, ils ont très bien compris mes explications. »

Et de préciser à BV qu’il ne demande pas « plus de sécurité », leitmotiv trop vague à son goût. « Mon angle est législatif. Alors que se profilent les débats sur la loi Immigration, en ce qui concerne le volet des gens qui entrent dans notre pays (le volet endogène est un autre aspect de la question), le droit doit être adapté à la France de 2023 et à ce qu’elle traverse actuellement. Je me trouve conforté dans cette position par quelques analystes, si j’en crois ce que je vois sur les plateaux de télévision, mais surtout par la sœur de Samuel Paty qui a été auditionnée, mardi, devant une commission du Sénat. Elle a l’impression que son frère est mort pour rien, parce que trois ans après, le drame se renouvelle à Arras. »

À l’heure qu’il est, aucun autre maire, selon nos informations, n’a refusé d’organiser la minute de silence en hommage à Dominique Bernard. Mais beaucoup d'élus demandent que le gouvernement passe à l'action, comme la députée Caroline Parmentier qui a posté ce tweet après avoir assisté à l’hommage : « Béthune a rendu hommage, ce soir, à Dominique Bernard, victime de la barbarie islamiste. Maintenant, stop avec les rassemblements pour "faire République" et louer le vivre ensemble. Et rien ne change… Des actes ! Depuis des années, le RN réclame l'expulsion des étrangers fichés S. »

Quand on demande au maire de Vendargues s’il attend une réponse d’Emmanuel Macron, il reste circonspect : « J’espère que, par politesse au moins, il me répondra et on verra ce que contiendra sa lettre ! Gérald Darmanin annonce des réformes : à voir. »

10395 vues

18 octobre 2023 à 21:00

Pas encore abonné à La Quotidienne de BV ?

Abonnez-vous en quelques secondes ! Vous recevrez chaque matin par email les articles d'actualité de Boulevard Voltaire.

Vous pourrez vous désabonner à tout moment. C'est parti !

Je m'inscris gratuitement

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

61 commentaires

  1. Alors…votez : Marine , Zemmour , Marion er arrétez de vous plaindre. C’est d’abord la faute des electeurs qui passent leur temps à se plaindre et votent pour les mêmes

  2. Le pauvre maire croit encore que les gens  » importants » répondent aux courriers des gueux, soient-ils maires de petites/moyennes communes ? Trop naif..

  3. Quand tout le monde vous ment en permanence, le résultat n’est pas que vous croyez ces mensonges mais que personne ne croit plus à rien. Un peuple qui ne peut plus rien, ne peut se faire une opinion . Il est privé non seulement de sa capacité d’agir mais aussi de sa capacité de penser et de juger. Avec un tel peuple, vous pouvez faire ce que vous voulez. (Hannah Arendt) C’est ce que font nos politiciens depuis plus de quarante années avec le peuple de France.

  4. Je crois que la réponse s ll y en a une sera totalement vide comme tous les discours de nos gouvernants incompétents

  5. Les français ont élu Président un pur produit issu de la technocratie mondialiste qui a désigné un premier ministre à son image et ont composé un gouvernement de soumis à leur idéologie. Alors inutile d’attendre une quelconque compassion ou même compréhension de cette troupe là, elle en a cure … L’islam à fait un peu plus de 300 morts en France en 40 ans, une goutte d’eau par rapport aux accidents de la route, alors pour eux, prendre des dispositions au niveau exécutif, judiciaire ou législatif qui pourraient entraver ou gêner leur marche en avant du progressisme wokiste … même pas en rève…

  6. Macron ne peut rien faire il faut qu’il passe par la communauté européenne et cette dernière demande l autorisation au Pentagone

  7. ASSEZ avec les bougies, les fleurs, les minutes de silence et les marches blanches !! Un spectacle dérisoire qui met en scène l’hypocrisie et la lâcheté de nos gouvernants qui ne font rien pour éviter que l’horreur de la barbarie ne se répète ! La France n’est pas le pays des Bisounours, il faut maintenant des ACTES !

  8. Effectivement une partie de la population a peur, une autre partie est en colère, peur et colère face à l’incapacité de notre pays en tant qu’État de droit et indépendant d’assurer la sécurité et la tranquillité de ses citoyens. Colère également de constater que l’Union Européenne que la majorité des français souhaitait et souhaite encore se révèle non seulement incapable de contribuer à cette sécurité et tranquillité mais favorise à grand frais l’exact inverse. Effectivement trop c’est trop.

    1. Je ne vois pas de colère malheureusement dans cette France anesthésiée. Après l’immonde décapitation de Samuel Paty, c’est toute la France qui aurait dû hurler sa colère. Ce silence assourdissant est terrifiant. Si nos gouvernants ne passent pas sérieusement aux ACTES, il y aura d’autres Samuel Paty et Dominique Bernard.

  9. On veut des dirigeants fermes. Il faut de la volonté. Si vous avez un jardin et que vous vous apercevez qu’il y’a une vipère, vous allez vite vous en débarrasser. Car vous savez que si vous la gardez en pensant qu’il faut s’adapter et vivre ensembles, un jour ou l’autre vous allez vous faire piquer. De même, il est dangereux de laisser en liberté dans la société tous ceux qui sont les sources de délinquance et de crimes. Il vaut mieux les extraire de la société pour les placer en centres de rétention administrative, ou en prison, des endroits ou ils ne peuvent nuire à la majorité. Les différents porteurs de haine de l’Occident et de la France en particulier, les multi-récidivistes, les émeutiers, les déboutés du droit d’asile, tous ceux qui n’ont rien à faire dans la société française.

  10. Quel courage de secouer macron par courrier interposé..le vrai courage ça aurait été de prendre les bonnes décisions quand l’UMP rpr LR était aux commandes de ce pays pendant des années , qu’ont ils fait à part nous venter le Karcher jamais livré ? Co responsables que sont les LR , pour ne pas dire complices lorsqu’en même temps on appelle à voter macron , et pas qu’une fois

  11. Quand j’écris que ce n’est pas une minute de silence qu’il faut faire mais une minute de colère et de hurlements, quand je dis qu’il ne faut pas se rassembler en baissant la tête, mais en la relevant, je passe pour un fasciste et je suis censuré. La minute de silence, les bougies, les fleurs, les nounours, les marches blanches avec des T-shirts au nom de « plus jamais ça » sont une ode à la gloire de l’impéritie de nos gouvernants et de l’Europe tout entière depuis 40 ans. Tout ça n’est que l’expression du renoncement et de la soumission, le seul acte de courage des dhimmis.

Les commentaires sont fermés.