La gendarmerie a fait savoir à l'AFP, ce vendredi, qu'un chef d’escadron commandant la compagnie de gendarmerie de Langon (Gironde) avait été relevé de son commandement pour avoir refusé de se faire vacciner, rapporte CNews

Il a été muté « sur un poste » sans « contact avec le public »

Le chef d'escadron, qui est à la tête d'un effectif de 150 gendarmes, a d'abord été sanctionné de 10 jours d'arrêt pour avoir refusé le vaccin. Il a ensuite été transféré à la Direction générale de la gendarmerie à Paris, « sur un poste où il n'est plus en contact avec le public », a rapporté la gendarmerie de Gironde. Celle-ci a fait savoir que cette sanction apparaissait comme « un événement rare » car la gendarmerie a été « peu confrontée au problème ».

depuis le 15 septembre

Depuis le 15 septembre, les gendarmes qui agissent sur le terrain ou au contact du public sont contraints à l'obligation vaccinale, selon une note de la Direction générale de la gendarmerie nationale (DGGN). La compagnie de Langon attend donc son nouveau chef d'escadron qui vient d'être nommé et prendra ses fonctions en janvier.

4920 vues

4 décembre 2021

Les commentaires sont fermés sur cette publication.