Me Goldnadel réagit à la décision de la cour d’appel de Paris déclarant que Kobili Traoré, meurtrier de , ne serait pas jugé car elle estime que son discernement, au moment des faits, était aboli du fait de la consommation de stupéfiants.

19 décembre 2019

À lire aussi

Gilles-William Goldnadel, après les propos d’Éric Zemmour : « Dupond-Moretti se permet d’intervenir, on est dans une hystérie collective ! »

Le parquet de Paris a ouvert, jeudi 1er octobre, une enquête pour « provocation à la haine…