Le site Fdesouche est accusé par le journaliste Taha Bouhafs d’avoir effectué un fichage politique illégal et de l’avoir publié (« une liste ethnique et politique de ce que l’extrême droite considère comme les « islamo-gauchistes » », selon ses propos sur Twitter). Fdesouche est désormais menacé d’un dépôt de plainte et les médias, notamment BFM TV, ainsi que des politiques comme l’Insoumis Éric Coquerel, se sont emparés de l’affaire. Pierre Sautarel, animateur et cofondateur du site, étonné de l’ampleur que prend l’affaire, s’explique en exclusivité au micro de Boulevard Voltaire.

 

 

Fdesouche dont vous êtes le cofondateur et le principal animateur aurait dressé une liste d’islamogauchistes et une liste d’associations dont l’objet serait de venir en aide aux migrants notamment. Êtes-vous l’auteur de ces deux listes ? Pourquoi les avoir faites ?
Je ne suis l’auteur d’aucune des listes. Dès hier soir Taha Bouhafs, militant d’extrême gauche bien connu et proche de la mouvance de l’islam politique, se vantait d’avoir déniché sur Fdesouche un listing indiquant qu’on ficherait les militants d’extrême gauche pour les intimider, et les associations pro migrants. Au cours de la journée, il est apparu que le pseudo listing d’association de migrants est en réalité réalisé par les associations de migrants pour justement médiatiser leurs opérations, nous n’y sommes pour rien du tout.
Le second listing est la liste des signataires de l’appel à la manifestation contre l’islamophobie du 10 novembre 2019. On a repris cette liste comme le feraient des journalistes dans un souci d’information, en ajoutant des précisions totalement légales et publiques. Nous avons fait un travail d’information.
Certains noms présents sur ce fichier Excel n’apparaissent pas dans la liste des signataires comme la journaliste Aïda Alami.
L’intérêt de cette liste prouve qu’elle y était. Quand elle a vu ensuite que cette histoire de manif faisait un bad buzz, elle s’est retirée, mais elle était dedans, c’est un acte militant de signer une telle pétition.
Nous n’avons fait que reprendre des informations, il n’y a rien de scandaleux.
Les cosignataires ont été scandalisés et ont protesté vigoureusement. Selon l’extrême gauche, vous faites des listes d’opposants politiques.
Déjà avant les vacances, avec l’affaire Papacito, ils prétendaient être ciblés. À partir d’une information, ils exploitent le truc etc..
Est-ce malin politiquement ? Nous sommes en plein procès de des attentats du 13 novembre 2015, et remettre au cœur de l’actualité cette manifestation islamogauchiste qui avait choqué l’extrême majorité des Français, est-ce vraiment malin ?
Je ne comprends pas leur calcul à long terme, mais je comprends très bien la manipulation : à partir d’un d’un élément anodin, ils en font tout un film, poussent des cris d’orfraie et se disent victimes.
Cette actualité a fait l’ouverture du journal de BFMTV avant même l’ouverture des attentats de Paris.
C’est surréaliste, j’ai l’impression qu’on ne vit pas dans le même monde que ces gens.
Ces gens ont voulu porter plainte contre le site Fdesouche. Craignez-vous quelque chose ?
Ils disent qu’ils ont porté plainte, la CNIL s’est autosaisi du dossier, on verra. Je suis confiant car nous sommes dans une logique d’information. Si on interdit ce travail, qu’on interdise carrément le journalisme ! C’est cocasse de voir Edwy Plenel nous reprocher cela alors que la liste vient de leur site. Je précise que nous n’avons repris aucune information secrète ou intime. Ce ne sont que des informations publiques, c’est l’équivalent de Wikipédia. Dans ce cas, Wikipédia fait du fichage également.
Êtes-vous surpris de l’ampleur que prennent les événements ?
Je suis surpris et je regarde cela de manière un peu hallucinée, mais cela ne nous fera pas taire. On continuera notre travail. C’est surréaliste de voir cette polémique partie de rien. Si on prend un peu de recul, c’est grotesque. C’est hallucinant de voir la caisse de résonance dont ces gens bénéficient. Toute la journée j’ai été contacté par des journalistes, l’ouverture de BFM, la CNIL qui d’auto saisit : je trouve cela lunaire !

17 septembre 2021

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.