Dimanche 14 août, le gouvernement a annoncé son intention de présenter, à la rentrée, un projet de loi portant sur « l’accélération des énergies renouvelables ». Un tel projet pourrait permettre aux entrepreneurs de l’éolien et du solaire de jouir d’une réglementation beaucoup plus souple sur la question du respect de la biodiversité ; mais aussi de bénéficier d’accès simplifiés pour la mise en place de centrales solaires ou éoliennes. La volonté du gouvernement semble faire suite aux pressions de l’Union européenne, qui blâme la France depuis plusieurs mois pour le retard qu’elle a pris dans l’installation d’infrastructures renouvelables.
Suite à cette annonce, nous donnons la parole à Fabien Bouglé, essayiste et expert en politiques énergétiques. Selon lui, ce projet de loi en faveur du renouvelable s’apparente à une « mesure écocide ».

Geoffroy Antoine : Le gouvernement légitime son projet d’accélération du renouvelable en évoquant « une de l’énergie » et un « intérêt public majeur ». Le renouvelable pourrait-il donc subvenir aux besoins énergétiques des Français pour les prochaines décennies ?

Fabien Bouglé : Cela relève du mensonge. Le renouvelable produit moins et mobilise 500 fois plus de surface terrestre que le nucléaire. On nous dit qu’on va remplacer le russe avec du renouvelable ; mais combien faudrait-il d’éoliennes pour remplacer le gaz russe ? Un seul chiffre est à retenir. Dans le mix de consommation énergétique des Français, l’éolien représente 1,6 %. Si on le doublait, on arriverait peut-être à 3 % ; c’est insignifiant. Il est illusoire de croire que l’on va remplacer nos centrales nucléaires avec de l’éolien ou du solaire, c’est une « fake news » et c’est le reflet de la politique d’un gouvernement incompétent.

G. A. : Le gouvernement semble s’accommoder des injonctions de Bruxelles qui demande à la France, depuis plusieurs mois, d’investir plus dans les énergies renouvelables. L’ a-t-elle la mainmise sur la politique énergétique française ?

F. B. : Ces objectifs européens d’accélération du renouvelable sont dictés par l’ qui a infiltré la Commission européenne et notre ministère de l’Écologie. La Commission européenne a envisagé de sanctionner la France à hauteur de 500 millions d’euros parce qu’elle n’avait pas suffisamment développé ses énergies renouvelables. On a donc un chantage de la Commission européenne pour inciter la France à installer des infrastructures renouvelables ; infrastructures qui sont majoritairement développées en Allemagne et au Danemark. On est dans une situation de dingue qui va à l’encontre des intérêts de la France !

G. A. : Mesure phare de ce nouveau projet de loi : l’allègement des contraintes quant au respect de la biodiversité par les entrepreneurs de l’éolien. N’y a-t-il pas là une contradiction entre le caractère « écolo » des éoliennes et les atteintes qu’elle peuvent porter à la faune sauvage ?

F. B. : C’est un paradoxe fou. Entre les lignes, ce projet de loi dit que c’est un impératif majeur de porter atteinte aux espèces protégées ! Et cela se fait un an après que la Commission nationale de la protection de la nature a rendu un rapport alarmant sur les impacts des éoliennes marines sur la biodiversité et les espèces protégées. Les éoliennes classiques portent aussi atteinte aux oiseaux. Or, ce qui est très intéressant, c’est que la Ligue de protection des oiseaux, qui est censée tout faire pour protéger les oiseaux, fait des partenariats avec les syndicats de promoteurs de l’éolien et a engagé comme directeur général Matthieu Orphelin, l’un des plus ardents défenseurs de l’éolien lorsqu’il était député à l’Assemblée nationale.

G. A. : Le gouvernement annonce aussi vouloir mettre en place des mesures de « compensation » pour les Français qui habitent à proximité d’infrastructures renouvelables, comme des réductions de la facture d’électricité. S’agit-il d’une forme de corruption ?

F. B. : Oui, nous pourrions appeler ça de la corruption citoyenne, après la corruption des élus, qui avait d’ailleurs été soulignée en 2014 par le Service central de la prévention de la corruption. En guise de remerciement, ce service a été supprimé par François Hollande… Mais ce qui est intéressant, dans ce volet, c’est qu’enfin le gouvernement reconnaît que les éoliennes causent des nuisances aux citoyens ; c’est un point positif. Le point négatif, c’est que le gouvernement tente d’acheter les citoyens. On ne va pas se leurrer, les gens aspirent à vivre dans un cadre de vie apaisé sans voir la valeur de leurs biens baisser drastiquement quand des éoliennes sont installées à côté de chez eux…

14038 vues

17 août 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

33 commentaires

  1. le nucléaire est la seule solution valable et utile. Je viens de traverser la France « mais que c’est beau ces moulins à vent qui ne tournent même pas !  » Quand je sais le prix j’ai mal au ventre ….

  2. L’éolienne est une escroquerie. Elle est extrêmement polluante avant son premier tour de pâle. Elle n’a pas une durée de vie suffisante pour ramener son niveau de pollution à 0.
    C’est une agression allemande qui au se niche au sein de l’état français.
    Il ferait mieux de mettre en état le parc nucléaire et de réouvrir Fessenheim.
    Ce marché génèrerait-il des retro-commissions ?

  3. Et les sanctions pour avoir ré ouvert des Centrales à Charbons, et contre l’Allemagne qui a vècue et vite encore avec plus de 40 % de son énergie consommée d’origine Charbon (lignite à ciel ouvert) ! ! ! ! Sans oublier tout le gaz russe qu’elle importait après avoir fait pression pour condamner notre Energie Nucléaire….sans parler des progrès mis en veille…
    Non vraiment, j’tais pour l’U.E. mais vu l’orientation qu’elle prend je pense qu’il va falloir en sortir avant que nous soyons obligés de marcher le dos courbé en permanence…

    1. Nous sommes sous le joug et la dictature allemande. Le petit garçon qui est censé nous diriger est en extase devant les financiers et ceux qui nous exploitent.
      Et dire qu’il faudra encore subir ses erreurs mortifaires pendant encore 5 ans.

  4. c’est normal il faut faire plaisir au écolos de pacotilles. Je ne comprend pas pourquoi des français on encore voté pour macron. Ce n’est qu’un début

  5. l’Europe agrave des maux déjà existant et en crée de nouveaux. Il faut sortir de cette organisation irresponsable et incompétente.

  6. Ce gouvernement s’applique à ruiner la France tout comme il l’a fait de 2017 à aujourd’hui. Espérons que la faible opposition réaliste que les français lucides ont réussi à imposer à l’Assemblée réussisse à freiner cette déconstruction et surtout, que dans moins de cinq ans, les autres français aient compris quels sont les usurpateurs.

  7. Les oiseaux migrateurs utilisent les mêmes flux aériens que les éoliennes. Quand ils essaient de passer au dessus d’une éolienne en rotation, la pointe de la pale de l’éolienne est comme le couperet d’une guillotine ! Les Ekolos Allemands sont en fait les héritiers des Anti-Nukes des années 80, qui étaient manipulés par la Stasi et le KGB ( de M. Poutine ) pour empêcher l’installation des Pershing afin de contrer les SS-20 Soviétiques. Par voie de conséquence, ils étaient contre tout ce qui était nucléaire, y compris les centrales. Mme. Merkel vivait cela de « l’intérieur » en RDA !

  8. La France n’est plus la France mais l’Absurdistan. Ce pays marche sur la tête, aux ordres d’une Union européenne démentielle et des lobbys mercantiles.
    L’éolien est une double arnaque, financière et écologique.

  9. Quand les andouilles voleront ils auront trouvé combien il faut d’éoliennes… La météo dit qu’il y a du vent… patience et regardons dans le ciel on ne sait jamais …. Moi ausis j’en ai des idées…sur tout mdrrrr.

  10. Les Eoliennes génèrent des taxes à hauteur de 18000 euros par ans chacune, qui vont soi dans les poches des élus locaux et des pêcheurs pour celles qui sont implantées en mer, soi dans celles de l’Etat . Elles rapportent pas mal aux industriels étrangers qui les produisent , ceux qui les installent , et les lobbies des éoliennes ont du certainement déployer des « trésors » d’imagination pour convaincre les politiques des bienfaits de cette source d’énergie plutôt aléatoire !! Donc on a bien compris que cette production d’énergie liée au bon vouloir du vent est un prétexte à tout le reste ! Le reste c’est aussi les allemands qui bientôt vont nous vendre de l’électricité de leur centrales à charbon pour compenser les carences de ces éoliennes , tout cela au nom de l’écologie !Ben voyons !!

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter