Mardi dernier, la troupe de théâtre de l’hôtel de ville parisien donnait une matinée enfantine devant, justement, un parterre d’enfants en sortie scolaire désireux de voir comment fonctionne notre belle démocratie. De quoi devenir royaliste, à en juger de la suite des événements.

En effet, tout commence très fort avec Francis Szpiner, maire du XVIe arrondissement et candidat battu par son homologue macroniste aux dernières législatives, qui entame la séance par la lecture d’un mail que lui a envoyé, par erreur, Christophe Nadjovski, un des adjoints écologistes en charge de l’Espace public d’Anne Hidalgo. Morceau choisi : « Szpiner joue les législatives, d’où sa demande de maintenir le stationnement gratuit aux abords des grandes concessions du bois de Boulogne. » Et le même d’ajouter : « Vu le prix que paient les membres de ces concessions pour leurs activités, ils peuvent payer du stationnement, surtout pour leurs SUV. »

D’où ce conseil prudent, mais imprudemment transféré, consistant à « décaler » le vote du texte après les mêmes élections législatives. Cet ancien proche de Jacques Chirac a donc beau jeu de dénoncer de bas « calculs politiciens » tandis qu’Anne Hidalgo lui fait remarquer qu’il n’est pas forcément opportun de faire lecture en public d’un courrier privé. Bref, ça commence tôt à tourner au vinaigre. Avant d’ensuite virer au roussi quand Notre Dame de Paris, après un interminable discours sur l’état des finances de la capitale, annonce tout de go : « La parole est à Mme Dati qui, je le rappelle, n’a toujours pas gagné d’élection », sauf celle l’ayant conduit au siège de maire du VIIe arrondissement, oublie-t-elle de préciser.

Il est vrai qu’aucun candidat LR à Paris n’a, non plus, été élu à la députation ; mais aussi que même Nicolas Dupont-Aignan a fait plus de voix à Paris qu’Anne Hidalgo, lors du dernier scrutin présidentiel. Il n’empêche, le ton est donné. Et Rachida Dati d’aussitôt répliquer : « Quand vous gagnerez une élection sur votre nom, surtout, vous nous alertez ! Parce que nous, les 1,7 %, on n’y est pas abonnés… »

https://twitter.com/Dati_Punchlines/status/1544226253347102725?s=20&t=gY36x82H9eu_CPjrxtAsDA

Pas faux, mais à peine moins que les 4,78 % de Valérie Pécresse, la candidate soutenue par Rachida Dati, quitte à demeurer dans la bataille des pourcentages de bas étage. Dans ce combat de titans, Anne Hidalgo paraît un temps reprendre la main, assenant un grand coup de sac à main, façon uppercut, à sa meilleure ennemie : « Cela fait vingt ans que vous perdez… » Il est vrai que la Ville Lumière est aux mains de la gauche depuis maintenant quatre mandats. Ce qui permet à Rachida Dati d’illico sortir un crayon à rimmel façon stylet : « Nous sommes là aussi. Vous, vous étiez à Abidjan, en Arménie, partout sauf à Paris. »

Il est vrai que préoccupée par le rayonnement international de la capitale, de ses rats, de ses travaux sans fin, de ses sans-abri et de ses commerces de crack, au détail comme en gros, Anne Hidalgo a souvent séché les derniers conseils municipaux. Et de tirer un penalty, tout escarpin brandi, direct dans le tibia : « C’est difficile pour vous d’aller dans ces endroits-là, surtout en Arménie. » Allusion aux rapports que la très tonique Rachida entretiendrait avec l’Azerbaïdjan, république musulmane ayant mené une guerre contre la très chrétienne Arménie à l’automne 2020 ? Il n’y a pas à dire, à ce niveau de mutuelle admiration, ce n’est plus de l’amour mais de la rage. Un peu comme Statler et Waldorf, les deux vieux schnocks du Muppet Show, mais version catch féminin dans la boue. Avant de se mesurer lors d’un prochain match de tee-shirts mouillés à la bière devant une assemblée de bikers ?

En attendant, il n’est pas sûr qu’il faille montrer de tels spectacles aux enfants.

6124 vues

6 juillet 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

20 commentaires

  1. la ville » lumière » du monde, je rigole dans mon coin mais vis a vis du monde quelle tristesse et les JO arrivent, nous allons encore passer pour des rigolos

  2.  » l’Azerbaïdjan, république musulmane ayant mené une guerre contre la très chrétienne Arménie à l’automne 2020″ : non l’Azerbaïdjan est une république laïque peuplée très majoritairement de musulmans. Quand à la guerre menée, c’était pour récupérer le Haut Karabagh qui lui appartient selon le droit international (l’Alsace Lorraine de l’Azerbaïdjan). Maintenant, quand on écoute bien toutes les parties, ni Arméniens et Azéris ont fait dans la dentelle lors des deux guerres.

  3. C’ est bien triste de voir combien le monde politique est devenu un « panier de crabes »où chaque individu tente de se frayer un chemin par des méthodes plus ou moins louables alors que la condition économique et sociale de la France demanderait une entente de tous les partis pour redresser cette conjoncture déplorable!

  4. « Notre dame de Paris » Anne Hidalgo ?
    C’ est injurieux pour la mère du Christ de l’ amalgamer à la maire de Paris!

  5. Si comme disait Henri IV  » Paris vaut bien une messe  » … Aujourd’hui Paris mérite autre chose et mieux que ces 2 donzelles ayant largement dépassées la date de péremption !!!

  6. Lamentable, grotesque, il devient urgent que la maire de Paris quitte sa fonction, pour que Paris retrouve un peu de sa propreté et de sa splendeur avant les JO de 2024… et que les âneries de Mme Hidalgo cessent. Paris mérite tellement mieux.

  7. Un peu de fierté Mme Hidalgo et vous devriez faire « profil bas » après votre magnifique « déculotté » !! Mais la dignité n’est pas une qualité en politique !!

  8. Une aide psychologique a-t-elle été prévu pour les enfants qui ont vu ça? On s’étonne après de tels spectacles que nous ayons des générations de traumatisés !

  9. Je pense que, devant l’état catastrophique de Paris envahie par la saleté, les rats, les migrants illégaux, les adeptes du crack, la maire et son équipe n’ont plus aucune légitimité. L’Etat devrait pouvoir reprendre la gestion en direct de Paris, qui n’appartient pas qu’aux seuls bobos, mais à tous les Français puisque qu’elle est la capitale du pays. Certes, il y a un travail énorme à faire pour remonter la pente…

  10. Deux femmes politiques imbues de leur personne, l’une se réjouissant de son état de Maire d’une capitale à l’abandon total et l’autre ex ministre à laquelle j’avais adressé un courrier quand elle était en poste et dont j’attend toujours une réponse .

  11. J’ai honte pour ces deux pies grièches mais ausi pour la France qui ne mérite pas ces spectables méprisables .

  12. La France des coups bas de l’entre-soi au détriment du peuple qui lui est méprisé.

  13. rien d’étonnant au conseil de Paris .je me rappelle de la dame ,qui d’une voix non convaincue de ses propres propos ,demandait  » que les journées du patrimoine , soient désormais appelées « les journées du matrimoine et du patrimoine  » pour moi dans ce combat de coq (oups ! pardon ! ….euh ! non ,non , je ne le dirai pas !! je donne 1 à 0 en faveur de RD .AH ayant commencé les hostilités .

  14. Ce combat me fait penser aux combat de catcheurs où tout est simulé. Pour faire barrage au RN, elles savent très bien s’entendre. Les parisiens ont quand même ( ceux qui votent) réélu A . Hidalgo. Quand on voit ce qu’est devenu notre capitale, c’est quand même incroyable !

  15. J’ignore le patrimoine du maire de Paris mais faire une campagne électorale rien qu’a ses frais, faut avoir les moyens mais mis en parallèle avec l’évolution de la ville de Paris il y a de quoi être surpris. Les mauvais résultats seraient ils des mieux récompensés ?

  16. Qu’est-ce qu’on va s’marrer en 2024, alors que Paris sera offer en pâture aux amis de la mairesse, racailles d’outre périphérique, entre autre, et qui feront passer les supporters anglais, espagnols, et du monde du foot en général, pour des enfants de chœur !
    Il faudra alors que la « passonaria-ibérico-hystérique » s’explique, si possible sans tomber dans le grossier mensonge « Darmanien », sur le fiasco qui associera son nom à celui des JO de Paris !
    Allez, Rachida prépare ton carquois !

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter