[EDITO] Débat surréaliste à l’Assemblée sur le terrorisme… d’extrême droite !

Assemblée nationale

Les feux de Sainte-Soline (Deux-Sèvres) sont à peine éteints, des dizaines de gendarmes et des manifestants soignent leurs blessures. La France sidérée a vu de ses yeux des rangées d’activistes avancer sur les gendarmes derrière des boucliers en lançant des projectiles. Elle a vu les fourgons brûler, les casses en fin de manifestation des retraites par les mêmes milices d’extrême gauche. Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin lui-même s’élève contre ce nihilisme destructeur et ses complices et évoque le « terrorisme intellectuel » d’une extrême gauche qui ne connaît plus de limites.

Pendant ce temps, les élus écologie-NUPES débattent, ce lundi 3 avril 2023, dans les locaux de l’Assemblée nationale « sur la lutte contre le terrorisme… d’extrême droite » ! Sous la houlette de la présidente Hélène Laporte – ironie du sort -, députée du Rassemblement national et vice-présidente de l’Assemblée, nos élus d’extrême gauche ont élaboré un casting étonnant de trois experts : Patrick Beaudouin, le président de la Ligue des droits de l’homme, Erwan Lecœur, un sociologue discret sur son passage à la mairie de Grenoble - il a été nommé dès l’arrivée du maire rouge-vert Éric Piolle au poste ultra-sensible de directeur de la communication de la ville, un poste occupé de 2014 à 2017. Erwan Lecœur est aussi, depuis deux ans, professeur à Sciences Po Grenoble, connu pour son engagement très à gauche, même parmi les Sciences Po qui n’ont pourtant pas l’image d’officines réactionnaires.

Comment ces deux personnalités ont-elles accepté de figurer au côté du troisième invité, Raphaël Archenault, dit Raphaël Arnault, célèbre patron de la Jeune Garde antifasciste Lyon ? La réponse se perd dans l’épais mystère des réseaux de la NUPES. De source policière contactée par BV, l'homme est « connu de la documentation des services de police ». Dès sa formation en 1998, la Jeune Garde antifasciste Lyon se présente elle-même sur le site antifa Rebellyon avec un visuel exposant un jeune masqué armé d’une énorme matraque. L'amour du débat.

Sur son profil Web, ce jeune militant se réjouit, le 25 mars dernier, de l’adieu particulièrement ordurier fait à Éric Zemmour à son départ de Lyon. Comme le rappelle la députée RN Virginie Joron, le même mouvement la Jeune Garde, grand défenseur de la démocratie, lançait sur son compte Twitter, lors de la visite de Zemmour à Villeurbanne, et après avoir signalé les véhicules (une Ford Kuga noire et une Range Rover blanche) : « Il est possible que vous décidiez de ramener les mortiers et les blocs de clous qu’on jette sur les flic (sic). Mais la Jeune Garde de la résistance révolutionnaire n’est pas votre responsable : c’est VOTRE choix. » Message compris, les amis. On ne dira rien.

Le même militant invité en grande pompe à l'Assemblée est, du reste, salué par le député LFI Antoine Léaument, qui parle d’un « esprit de légitime défense sociale », un concept porteur.

Raphaël Archenault vante ses militants lorsqu’ils pourchassent leurs opposants dans les rues, armés de bâtons. Évidemment, le groupe retweete des messages à la gloire du sulfureux rappeur Médine. Un expert de l'extrême droite au palais Bourbon. C’est un peu comme si on imposait à l’Assemblée l’avis de l’Action française sur l’ultra-gauche.

C’est un festival. Raphaël Archenault le sait : il y a des bandes d’extrême droite au sein de la police et de l’armée, explique-t-il. Il évoque « des planques d’armes, des fusils à pompe, des armes de poing, des grenades, des kilos et des kilos (de grenades) ». Diable ! « Comment ils arrivent à se procurer autant d’armes ? », demande-t-il. Personne n’a la réponse.

Dans la conversation sur le terrorisme d’extrême droite, le professeur Lecœur parvient à citer… la Manif pour tous ! Il y reviendra, précisant que la Manif n’est pas terroriste (ouf !) mais qu’elle a rapproché les ultra-identitaires et les catho tradis… On ne les savait pas si nombreux. Le même Lecœur qui a l'oreille fine a décelé « une surexposition des idées de droite dans les médias depuis quelques années » !

Il faudra avaler pas mal de couleuvres avant que le ministre des Outre-mer Jean François Carenco (pourquoi lui ?) donne des chiffres. L’ultra-droite, en France ? 3.000 militants, dit-il, dont 1.300 fichés S. Depuis 2017, neuf attentats auraient été déjoués, 60 individus arrêtés. « Le terrorisme islamiste reste la principale menace », rappelle-t-il, et « le terrorisme d’extrême gauche existe aussi ». Non ?

Après 1 heure 45, le vice-président du groupe RN à l’Assemblée, Sébastien Chenu, n’a aucune peine à décrire « des intervenants tous engagés dans le camp du bien qui ont tous des responsabilités dans la situation du pays ». Et à remarquer le léger déséquilibre de ce « débat : On se penche sur la version parfois folklorique, parfois sérieuse et toujours condamnable des violences d’une certaine extrême droite qui fait écho à la violence de l’extrême gauche, portée et relayée par des mouvements politiques qu’on a vu à Sainte-Soline ou lors des attaques de meetings », note-t-il. Avant d'exécuter : « Je veux dire la pauvreté de vos contributions, la faiblesse de vos démonstrations. On parle de "fafologue" ! Ca démontre le caractère scientifique hautement intéressant de vos travaux. Aucun membre du RN n’a jamais été entendu par vos services. »

Le soir même de cet intéressant débat, trois personnes tombent sous les balles des malfrats à Marseille. Le lendemain, soit ce 4 avril, on apprend que six personnes sont placées en garde à vue dans les milieux antifas de Bordeaux dans le cadre de l'enquête sur l'agression, le 8 juillet dernier, de Pierre Le Camus, candidat RN aux législatives dans la 2e circonscription de Gironde, et de son frère, qui avait été passé à tabac et défiguré. Il va falloir réinviter les antifas.

Marc Baudriller
Marc Baudriller
Directeur adjoint de la rédaction de BV, éditorialiste

Vos commentaires

38 commentaires

  1. Le terrorisme d’extrême droite ? Ou ça ils se sont trompés où ils ne veulent pas voir le terrorisme d’extrême gauche que tous le monde constate dans toutes les manifestations, dans le sabotage d’entreprises et j’en passe et des meilleurs !! Cette ultra gauche qui nous pourris la vie tout les jours nous simple travailleurs qui essayons de survivre dans les difficultés économiques actuelles pourquoi ne veulent t’ils pas voir la réalité à l’assemblée nationale!et lancer ce faut débat.

  2. Je ne suis pas certain que l’ensemble des Français sache que l’extrême droite est plutôt pacifique comparée aux blackblocs , antifas et autres gauchistes … Quel % regarde CNEWS , écoute E1 ? De Gaulle avait dit : »Les Français sont des veaux ! » … Je rencontre des amis avec lesquels j’ai des affinités depuis longtemps , leur constat est le même . Le pire , c’est qu’ils ne se posent pas de questions concernant ce fascisme d’extrême gauche . Ils constatent , mais n’en tire pas de conclusion …

  3. Ils ont complètement perdu pied avec la réalité.
    Ce sont eux, les terroristes et ils essaient par tous les moyens de justifier leur violence en chassant le dahut de l’extrême droite.
    L’extrême droite n’existe pas en France, ce pays est devenu tellement a gauche que ce que les « antifas » appellent l’extrême droite, c’est le gaullisme des années 80/90.
    À l’étranger, Rodrigo Duterte est membre du parti socialiste et le programme d’Éric Zemmour est repris par la gauche Danoise.

    • Ils ne sont pas malades du tout. Ils utilisent parfaitement la bonne vieille manœuvre stalinienne du miroir aux alouettes, qui a connu son apogée en 1940 lors du massacre de Katyn perpétré de sang froid par les communistes (22 000 balles dans la nuque, quand même) et attribué de vive voix, et jusqu’à Gorbatchev, à l’extrême droite de l’époque, les nazis. Ils n’en sont pas encore à l’assassinat politique, mais ce n’est qu’une question de temps et de place libre laissée par une opposition évanescente.

  4. Entre le wokisme et la montée de l’extrême gauche, je n’avais pas imaginé lors des célébrations de l’an 2000 que nous en arriverons là.

  5. Si l’extrême gauche existe bel et bien , la dite extrême droite n’existe pas aujourd’hui , c’est la droite à l’époque de Giscard , l’extrême droite est un fantasme accommodant .

  6. c’est eux qui font la guerre en France, et lorsque leurs adversaires ripostent après avoir vraiment subi, voir à Sainte Soline, les véhicules incendiés, les gendarmes brumés par des cocktails molotov, et comble de leurs idéologie, ils caillassent les secours qui viennent pour tenter de sauver la vie à l’un des leurs, et ensuite ils portent plainte. Ces soldats du désordre doivent être condamnés, d’une part pour atteinte aux forces de police, de deux pour procédures abusives, et de trois suppression des aides à ces groupes de terroristes.

  7. La France a été pourrie par l’extrême gauche qui multiplie ses actions de terrorisme autant intellectuel que dans certaines manifestations. C’est une destruction systématique de toutes les valeurs qui faisaient de notre pays le phare du Monde. Tout va mal ; gouvernement fantoche, société qui part à la dérive dans tous les domaines. Qui pourra reprendre la barre pour éviter le naufrage et ramener notre pays qui fut un des plus beaux d’Europe et est-que les citoyens pourront surmonter ce clivage pour revenir à une société plus saine.

  8. L’extrême-gauche se sent attaquée en ce moment. Or, ils ont compris une chose, c’est que la meilleure défense,c’est l’attaque (vieux principe de bon sens). Celà vaut mieux que de faire comme la droite, càd de vouloir se justifier et donner des garanties de bienpensance. Celà doit être un exemple pour la Droite : « Sans complexe et à l’attaque! »

  9. les débordements indignes de certains de nos élus sont consternants et justifient le désamour croissant des français pour la représentation nationale.

  10. Quand allez vous arrêter d’accuser « l’extrême droite  » à la place des petits bobos islamo gauchistes qui mettent la France à Feu et à sang ??? cela devient fatiguant et provoquera irrémédiablement un désastre !

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois