Au micro de Boulevard Voltaire, Didier Maïsto revient sur cette proposition de loi pour la sécurité globale qui est en discussion à l’Assemblée nationale. Il s’inquiète des dispositions de l’article 24 (restriction à la liberté de filmer les forces de l’ordre) et celles de l’article 21 (droit, pour les forces de l’ordre, de filmer les manifestants avec des drones).

19 novembre 2020

À lire aussi

Didier Maïsto : « On est traités de populistes et complotistes, mais ça ne me dérange pas ! »

Didier Maïsto a publié, en mars dernier, Passager clandestin, où il raconte son expérience…