De janvier à fin octobre 2021, 30.000 personnes ont été interpellées sur la Côte d'Azur pour clandestine, rapporte Le Figaro.

L'année 2021 fait état d'une forte hausse de la pression migratoire, selon les chiffres communiqués par la police aux frontières (PAF) au Figaro. Sur les dix premiers mois de l'année, la PAF a ainsi comptabilisé 26.000 « étrangers non admis à la frontière », catégorie qui évoque les interpellés principalement à Menton. À ce chiffre déjà important s'ajoutent les interpellations qui concernent les étrangers en situation irrégulière déjà présents sur le territoire, ce qui représente à peu près 4.000 personnes, cette année. Au total, 30.000 interpellations ont donc été menées par la PAF sur la Côte d'Azur pour clandestine.

En 2019 et 2020, sur la même période, 16.000 et 17.000 interpellations avaient respectivement eu lieu, cette baisse s'expliquant notamment par la sanitaire.

Ils veulent passer la frontière italienne

L'année 2017 demeure un record, avec 37.000 non-admissions en dix mois. Les nationalités les plus présentes parmi ces refoulés sont tout d'abord les Tunisiens, suivis par les Afghans, les Soudanais, les Ivoiriens et, enfin, les Algériens, précise Le Figaro. Les migrants, arrivés à la ville italienne de Vintimille, n'ont plus qu'une idée en tête : passer la frontière afin de pénétrer en France ou bien rejoindre un autre pays d'Europe. Sur l'année 2021, 467 passeurs ont été arrêtés, contre 280 en 2017.

30 décembre 2021

Les commentaires sont fermés sur cette publication.