La Convention citoyenne pour le climat a réuni, du 4 octobre 2019 au 21 juin dernier, 150 citoyens et citoyennes en vue de débattre sur les mesures à imaginer pour réduire d’au moins 40 % les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 dans une logique sociale.

Dans le discours présidentiel du 29 juin, il apparaît que 143 propositions sont retenues et vont donc, maintenant, entrer dans un cycle de préparation et d’application qui aboutira à la mise en œuvre d’actions concrètes.

Puisque la notion de démocratie semble être au goût du jour, il conviendrait d’en élargir l’application en créant des conventions citoyennes donnant au peuple de France la faculté de s’exprimer sur d’autres sujets plus importants, plus immédiats, plus préoccupants que la concentration de gaz à effet de serre dans une décennie.

Osons quelques suggestions de conventions citoyennes débattant et élaborant des propositions correctives sur divers thèmes.

Convention citoyenne de la sécurité, un thème brûlant d’actualité

Élaboration, , compréhension des ordres adressés aux forces de police et de gendarmerie du sommet de la hiérarchie jusqu’aux obligations des personnels en bas de l’échelle ? Un processus à définir en complément de l’analyse de l’adéquation avec les réalités sur le terrain.
Étude et analyse du défaut d’application du droit pénal pour l’ensemble des fauteurs de troubles en mal de respect de la loi républicaine.

Convention citoyenne de la justice sociale

Fraude sociale dans le domaine des allocations familiales, de la Sécurité sociale et autres organismes à but lucratif pour certains bénéficiaires (familles polygames, pseudo-monoparentales, primes de scolarité indûment versées pour des enfants non scolarisés… La liste est longue et donnera beaucoup de travail aux citoyens choisis pour en débattre !)
Incidence financière résultante sur les contribuables du coût de ces fraudeurs et des personnes en situation irrégulière en France.

Convention citoyenne des économies potentielles

Suite à un audit exhaustif des finances publiques par la Cour des comptes, compétente en la matière, les membres se pencheraient sur les financements des commissions, comités « Théodule », syndicats, médias et autres groupements obscurs bénéficiaires de fonds publics.

Convention citoyenne du communautarisme, alors que certains semblent ne plus vouloir accepter l’ordre républicain et n’agir qu’en fonction de leurs propres règles au détriment de la société.

Convention citoyenne : la France à l’international

Son apparente inexistence sur ce plan mérite que des citoyens ayant à cœur de retrouver la France parmi les plus grandes nations se penchent sur la question et émettent un avis.

Etc.

Les thèmes d’intérêt pour les citoyens français sont nombreux et si la démocratie participative s’intéresse au climat en 2030, pour quelles raisons ne serait-elle pas applicable à des sujets de brûlante actualité ?

À lire aussi

Comparons l’incomparable : CV du Pr Raoult contre CV des détracteurs

Est-ce que ces sachants seraient en mesure de me prescrire ne serait-ce qu'un simple cache…